Les nouvelles vagues d’Arnaud Cathrine
Interviews et salons,  Par titre

Les nouvelles vagues d’Arnaud Cathrine

Merci à la Collection R pour l’envoi de ce roman

Hello ! Aujourd’hui on se retrouve pour la chronique d’un coup de cœur émouvant : Les nouvelles vagues d’Arnaud Cathrine.

Les nouvelles vagues c’est la suite de Romance, qui peut néanmoins tout à fait se lire indépendamment. Pour ma part, j’avais lu Romance avant et je ne peux que vous conseiller de faire de même (déjà parce que Romance est excellent et ensuite parce que grâce à cela vous comprendrez mieux les personnages) mais ce n’est pas un prérequis.

Ceci étant dit, je peux passer à la chronique de ce chef d’œuvre !

Le résumé

Moi, je veux flamber.

Sinon on n’est pas vivant.

Je veux me jeter sur tout ce qui est inflammable.

Même si j’ai peur.

La vie me fait peur.

Les garçons me font peur.

Les filles me font peur.

Mais je veux cramer.

Ce sera bref, et qu’est-ce qu’on s’en fout :

Pourquoi une histoire courte ne serait-elle pas une histoire tout court ?

Les Nouvelles Vagues, c’est Vince, Micha, Marilyn et Octave.

Les Nouvelles Vagues, c’est le portrait d’une génération qui invente sa façon d’aimer et d’être soi.

~ Retour sur cette lecture ~

Vince

J’avais eu un peu de mal avec le personnage de Vince dans Romance pour deux raisons : la façon dont il s’exprime et sa tendance à l’auto-apitoiement.

Concernant le langage (et sa tendance à être vulgaire, ce qui est tout de même assez inhabituel dans les romans) ça ne m’a absolument pas gênée cette fois. Je ne saurais pas vous dire s’il est simplement moins vulgaire et violent ou si de mon côté mon avis là-dessus a évolué au fil de mes lectures mais le résultat est là : cette fois j’ai apprécié librement ma lecture sans être freinée par cela.

Pour l’auto-apitoiement, je l’ai trouvé moins présent et surtout, au vu de la fin de Romance, je n’ai eu absolument aucun mal à compatir.

J’ai aussi aimé le réalisme du roman, le fait que Vince tente de passer à autre chose après Octave mais que ce soit compliqué, qu’il trouve refuge dans les romans puis qu’il tombe amoureux à nouveau.

La partie de Vince, c’était comme le soleil après la pluie : on retrouve un personnage plus mature dont la peine diminue peu à peu alors qu’il retrouve goût aux sorties, apprécie son job d’été, se fait un nouvel ami… Je l’ai sincèrement adorée.

Marilyn

Je l’ai sincèrement adorée ! Marilyn n’est pas badass, elle n’a pas de réparties de dingue, mais elle est tellement, parfaitement humaine. Sa proximité avec son petit frère est adorable, on la comprend mieux à mesure qu’on découvre l’histoire familiale et c’est une dimension de l’histoire que j’ai adorée.

Et surtout, Marilyn tombe amoureuse. Ça ne se fait pas du jour au lendemain : Arnaud Cathrine prend son temps pour nous décrire une romance d’été courte mais passionnée et surtout pour analyser les sentiments de Marilyn et nous confier ses pensées.

La fin

Dans Les nouvelles vagues, on a trois parties. D’abord une avec seulement Vince en narrateur, qui se remet peu à peu de son histoire avec Octave. Ensuite on passe à Marilyn qui tombe amoureuse lors de ses vacances d’été en Normandie. Puis dans une troisième, de retour à Paris, on alterne les deux points de vue.

Donc quand je dis « la fin », j’englobe l’ensemble de la troisième et dernière partie qui est celle où j’ai pleuré. (Mais je m’y attendais, j’avais des mouchoirs à portée de main). La rencontre entre Vince et Marilyn qui ont beaucoup en commun, les disputes, les confrontations et finalement ces quatre mails échangés par nos deux narrateurs (avec de bien tristes nouvelles) qui sont vraiment beau par les émotions qu’ils transportent.

Conclusion

Un beau coup de cœur pour ma part que je ne peux que vous recommander pour les belles émotions qu’il véhicule et la justesse de l’histoire, loin des romances évidentes sortons-ensemble-et-soyons-heureux-à-la-fin. J’ai hâte de retrouver les personnages dans de prochains récits !

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Bonus : une mini interview d’Arnaud Cathrine

Dans le cadre de mon compte bookstagram, j’essaie quand je chronique un roman d’un auteur français de l’interviewer pour ajouter ce contenu à ma chronique et Arnaud Cathrine a gentiment accepté de se prêter au jeu, voici donc sa petite interview en deux questions que vous vous posez sûrement aussi !

Lisly : Parmi Vince, Marilyn, Octave et Micha, qui est votre personnage préféré ?

Arnaud Cathrine : Impossible de choisir ! Je me retrouve en chacun d’eux et je cherche toujours à défendre chacun de mes personnages. Les intérêts et les sentiments s’affrontent mais je considère toujours que… « chacun a ses raisons », chacun a sa vérité ; la littérature est là, entre autres, pour donner voix à toutes ces subjectivités différentes.

Lisly : Envisagez-vous une suite pour « Les nouvelles vagues » ?

Arnaud Cathrine : Pas une suite, non. Même si on retrouvera, dans mon prochain projet, Vince et Marilyn. En fait, ce sera un livre très choral, avec au moins 6 ou 7 personnages qui prendront la parole. Je voudrais parler de la jeunesse pendant la pandémie.

Signature

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.