Evil tome 2 : Vengeful
Par titre

Evil tome 2 : Vengeful

Hello ! Aujourd’hui je partage avec vous ma chronique d’un second tome qui a bien fait parler de lui, avec la réputation d’être meilleur que le premier : Vengeful de Victoria Schwab.

Je rejoins sans hésiter l’opinion générale sur le point. Si le premier tome ne m’avait pas entièrement convaincue, j’ai été happée par ce second volume et ses personnages toujours plus complexes. Comme précédemment le roman n’est pas manichéen et propose une histoire originale.

ATTENTION : cette chronique contient des spoilers sur le roman dont il est question

Le résumé

C’est la deuxième fois que Victor Vale revient à la vie – et, il faut bien le dire, ce n’est pas le genre de chose qui devient plus facile avec le temps…

Terrible ironie du sort : cinq ans après le féroce affrontement qui a opposé les EO les plus puissants que Merit ait jamais connus, les rôles se sont totalement inversés. C’est le tour d’Eli de croupir en prison quand Victor, lui, trace son chemin macabre de ville en ville, entraînant dans son sillage sa petite famille de fortune. Et, le moins qu’on puisse dire, c’est que le prix à payer pour revenir à la vie est particulièrement élevé quand on est un EO…

Mais tandis que les deux ennemis jurés se débattent, en proie à leurs démons, émerge à Merit un nouveau maître du jeu – une maîtresse, en l’occurrence. Épouse d’un membre éminent de la mafia, Marcella Riggins n’était déjà pas une tendre avant sa mort et les conditions pour le moins contrariantes de sa disparition n’ont rien fait pour améliorer son tempérament. Car si elle n’a rien contre le meurtre, elle tolère beaucoup moins d’en être la victime. Armée de ses nouveaux pouvoirs, elle n’a désormais plus qu’une idée en tête, semer le chaos et la destruction afin de mettre la ville tout entière à ses pieds…

~ Retour sur cette lecture ~

Des méchants, des méchants et d’autres méchants

C’est ce qui fait l’originalité de Vengeful et même de Vicious : dans cette saga Victoria Schwab ne présente pas de héros, de personnes bienveillantes ou bien intentionnées. Non, comme le dit la couverture, Vengeful c’est le combat du mal contre le mal absolu, des méchants tout en nuances de gris qui s’affrontent dans un roman non manichéen.

Artiste : Kira Night

Marcella Riggins entre en scène

Au duo Victor/Eli s’ajoute une troisième ExtraOrdinaire qui n’hésite pas à faire parler d’elle : Marcella Riggins. Ex-femme d’un membre de la mafia, la nouvelle venue dans la partie ne cherche pas à cacher ses pouvoirs, à l’instar de ses pairs, mais plutôt à les exposer et à dominer les bas-fonds de Merit.

J’ai adoré sa psychologie, son sens du spectacle et son ambition qui en font un personnage à la fois détestable et fascinant. Son pouvoir aussi se démarque par rapport à ceux croisés précédemment. On comprend vite qu’elle est une sorte de Némésis d’Eli, capable de le détruire autant que lui peut se régénérer.

June reste plus discrète

Autre nouvelle venue dans l’histoire : June, la métamorphe. Aussi indéchiffrable que Marcella est lisible, son rôle dans l’histoire est mystérieux, tout comme la source de son attachement pour Sydney. Son pouvoir est intéressant, même si on se demande quelle dernière pensée a pu être à l’origine de celui-ci…

Par contre je reste sur ma faim concernant sa backstory. Autant le premier tome développait bien celles de Victor et d’Eli (qui se complète d’ailleurs dans Vengeful), autant ici on a que des fragments du passé de June. C’est dommage, même si on comprend bien que ça contribue à la rendre mystérieuse j’aurais bien aimé que ce mystère soit finalement résolu.

Cru mais pas trop

Ce que j’adore dans ce roman, c’est l’équilibre que Victoria Scwab parvient à conserver sans verser dans l’horreur et le gore. Ce serait facile, au vu du thème de Vengeful, mais ce n’est pas le cas. Si ce deuxième volume est quand même plus cru que Vicious (à qui j’avais d’ailleurs reproché d’être un peu trop soft), il reste quand même agréable à lire, même quand comme moi ne supportez pas bien les passages gore.

Une chronologie particulière

Si vous voulez vous lancer dans la lecture de Vengeful, je vous conseille d’être concentré. En effet, la chronologie du roman est un peu particulière puisqu’il enchaîne les allers-retours dans le temps dans différentes périodes de l’histoire des personnages.

C’est d’autant plus perturbant que les chapitres sont datés par rapport à la dernière partie du roman, avec des mentions du type « 3 mois avant » ou « quatre ans avant ». D’un autre côté, c’est ce qui nous permet d’en savoir plus sur le passé de la plupart des personnages et de comprendre leurs motivations…

En conclusion

Vengeful est un deuxième tome réussi qui surpasse même Vicious, avec une histoire entraînante et des personnages toujours plus torturés qui en font une histoire unique et originale. Avis aux amateurs de romans non manichéens et de méchants retors : ce roman vous plaira sans aucun doute !

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.