Spiderman, far from home : le dernier film de la phase 3
Films

Spiderman, far from home : le dernier film de la phase 3

Hello ! Aujourd’hui on se retrouve pour parler d’un célèbre superhéros de Marvel : Spiderman, dont le deuxième film solo clôture la phase 3 juste après Avengers Endgame. Dans cet article, je reviens avec vous sur les révélations et actions qui jalonnent ce long métrage.

Tout d’abord la bande annonce (en VO, pour visionner la française c’est par ici).

ATTENTION : cette chronique contient des spoilers sur le film en question !

~ Ce qu’on retient de Spiderman, far from home ~

L’ouverture du film

Après l’habituelle animation du logo Marvel et une scène plutôt mystérieuse mettant en scène Fury et Hill, sur l’écran noir s’affiche en noir la mention « à leur mémoire » en comic sans ms, police assez célèbre et basique pour mettre la puce à l’oreille. Après cela, le spectateur a le droit à un magnifique diaporama des Avengers (ironie) avec des images portant en gros les watermark de gros sites de stock photo.

L’autodérision de Marvel a encore une fois frappé sous la forme d’un diaporama fait par quelques lycéens amateurs à la mémoire des Avengers d’origine et de leur sacrifice dans Endgame. Le ton du film est donné : on ne se prend pas au sérieux comme dans les précédents, c’est cette fois l’humour qui va prédominer.

L’idée au début originale qui finalement reste réchauffée

Le topo est le suivant : les élémentaires attaquent la Terre, un gars venu d’une autre planète est là pour donner un coup de main et Spiderman est bien sûr de la partie. Jusqu’ici pourquoi pas. Et soudain gros plot twist : le gars d’une autre planète se trouve être un génie 100% terrien repoussé par Stark et décidé à se venger. Si ça ne vous dit rien, retournez jeter un clin d’œil à Iron Man 3. Et au 2 aussi d’ailleurs. Like father like son diront certains.

Donc si on doit reternir une chose, c’est que malgré son enchainement dynamique Spiderman, far from home ne brillera pas par son scénario complexe et original comme ç’avait été le cas pour Avengers Infinity war et Endgame.

Le deuxième film à sortir des Etats-Unis

Gros point positif : pour la deuxième fois après Black Panther les studios Marvel retirent le monopôle des super héros aux Etats-Unis et s’attaquent joyeusement à la destruction en bonne et due forme des grandes villes européennes. Youpi !

De ce choix découlent de nombreux avantages : les panoramas desdites grandes villes qu’on peut admirer pendant le film, l’humour autour des différentes cultures, les surprises du voyage… Les idées reçues des américains sur les européens deviennent alors une nouvelle source de blagues et le Tower Bridge le siège d’un combat épique et visuellement fabuleux.

Marvel au top des effets spéciaux

En attendant le prochain Doctor Strange prévu pour 2020, il semblerait que les studios Marvel aient décidé de tester de nouveaux effets spéciaux psychédéliques sous la forme des illusions créées par Mystério. Le Iron Man zombie est carrément flippant et les chutes interminables de Peter déstabilisantes, on peut donc dire que c’est un test réussi.

De nombreux clins d’œil

Il y a tellement de clins d’oeils et easter eggs dans Spiderman, far from home que je ne me souviens pas de tous ceux que j’ai repéré, et que je suis sûre de ne pas les avoir tous repérés ! Il y a bien sûr ceux autour d’Iron Man comme la fabrication du nouveau costume et la musique choisie par Happy qui évoquent la fabrication de son armure par le milliardaire. Il s’agit aussi du premier Marvel sans caméo de Stan Lee.

Dernier point intéressant : l’explication du multivers. Si Mystério se trouve être un imposteur qui raconte n’importe quoi, ses explications autour de l’idée d’un multivers sont loin d’être incohérentes et cette partie du film pourrait tout à fait prise aux sérieux par rapport à l’évolution du MCU.

Spiderman, far from home

Artiste : @petite_allemande

Un film destiné aux plus jeunes

Avec son humour assez simple et son intrigue très adolescent, Spiderman, far from home est définitivement destiné au jeune public de Marvel, celui qui n’avait pas pu se retrouver dans le plus rétro Captain Marvel. A l’image du jeune héros, le film est parfois peu mature et pas souvent sérieux, mais c’est aussi ce qu’on attend de lui. On peut aussi y voir encore une fois l’annonce d’une nouvelle génération de héros plus jeunes, qui étendraient encore davantage la cible du MCU.

La fin et les scènes post crédit

Le happy-ending de Spiderman, far from home peut paraître suspect, d’autant plus qu’il est censé clôturer la phase 3 (et donc introduire la 4 avec une bonne dose de suspense). Mais les deux scènes post-crédit sont bien là pour rassurer les fans de Marvel : l’histoire continue !

La toute première des deux concerne directement Peter Parker : via la télévision, notre héros va voir sa double identité révélée au monde entier, et ce alors qu’il est aussi accusé à tort des dégâts constatés pendant le film. Un joli écho à la fin du premier Iron Man où Tony stark assumait sa double identité. Ce n’est pas le premier parallèle observé entre les deux films et l’indication est claire : Spiderman le remplacera au sein des Avengers.

La deuxième est bien plus surprenante et implique des personnages déjà croisés précédemment dans Captain Marvel : le méta morphe Talos et sa compagne qui ont pris l’identité de Maria Hill et de Nick Fury durant tout le film à la demande de ce dernier, en vacances dans l’esapce. De quoi donner matière à réfléchir sur la suite du MCU…

Tu as vu Spiderman, far from home ? Quel est ton avis sur ce film ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.