Sœurs de sang tome 1 : L’envol du phénix
Par titre

Sœurs de sang tome 1 : L’envol du phénix

Merci aux éditions Lumen pour l’envoi de ce roman.

Hello ! Ce vendredi je reviens sur une lecture qui m’aura bien occupée : L’envol du phénix tome 1, Sœurs de sang de Nicki Pau Preto.

Si j’ai sincèrement apprécié ce roman, le verdict n’est pas aussi bon que ce que j’avais espéré, probablement car je me remettais lentement d’un gros coup de cœur que j’avais eu juste avant. En tout cas ce premier tome d’une nouvelle saga fantastique saura sans aucun doute convaincre les amateurs du genre !

Le résumé

Autrefois, j’avais une sœur, que j’aimais de toutes mes forces. Pourtant, si j’avais su, je l’aurais haïe. Mais qui a jamais pu contrôler les mouvements de son cœur ?

Véronika regarde brûler dans l’âtre deux œufs de phénix sur le point d’éclore… Dire qu’il y a quelques années à peine, de puissantes reines sillonnaient encore le ciel sur le dos de ces bêtes légendaires ! Avec sa sœur Val, elle ne veut qu’une chose : chevaucher ces animaux mythiques, comme ses parents avant elles. Mais c’est puni de mort, désormais, et tous ceux qui pratiquent la magie sont traqués sans merci. Toutes deux vivent donc dans la clandestinité…

Si seulement l’un de ces phénix pouvait venir au monde, leur vie en serait bouleversée ! Mais qui, de Val ou de Véronika, l’oiseau de feu choisirait-il ? Et ce n’est pas tout : ce que la jeune fille l’ignore, c’est que tous les dresseurs de phénix ne sont pas morts ou emprisonnés. Un petit groupe, retranché dans une forteresse au sommet des montages, poursuit la résistance. Le seul problème ? Ils refusent, désormais, d’entraîner des femmes.

~ Retour sur cette lecture ~

De chouettes inspirations

L’envol du phénix n’a pas été sans me rappeler certains de mes coups de cœur littéraires. En premier lieu, il y a bien évidemment celui que Lumen cite en quatrième de couverture : Eragon de Christopher Paolini. On retrouve le même départ à l’aventure, mais aussi le même aspect légendaire et de nouveau un héros (en l’occurrence une héroïne) projeté dans un conflit qui le dépasse et qu’il va pourtant devoir résoudre.

Par la suite, il m’a semblé que le roman se rapprochait davantage du style d’Alanna (autre saga que j’ai adorée) par le comportement de l’héroïne et les épreuves qu’elle traverse. En tout cas, on sent dans ce roman la trame des grandes sagas de fantasy qui ont pu rythmer notre découverte de la lecture et je lui souhaite d’avoir autant de succès que les romans dont il semble s’inspirer.

Une longue lecture

J’ai lu pas mal de romans de chez Lumen et ils font tous plus ou moins la même épaisseur à peu de chose près. La première chose que j’ai remarquée lorsque j’ai reçu L’envol du phénix, c’est son épaisseur assez inédite. Je vous rassure, ce n’est pas non plus un énorme pavé mais on sent en voyant son nombre de pages qu’il promet de belles aventures.

Pour remettre cette lecture dans son contexte, je sortais à peine de mon merveilleux coup de cœur pour Aurora Squad quand j’ai commencé ce roman. J’avais fait une sorte de mini panne de lecture d’une semaine et je commençais à tourner en rond. J’ai donc eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire, en ayant une autre en tête.

Un roman qui vous captive alors que vous le commencez avec de belles attentes et tout votre esprit concentré sur lui, c’est déjà bien. Mais un roman qui parvient à vous happer alors que vous pensez à un autre et que vous ne lui consacrez pas vraiment toute votre attention… C’est un tour de force, qu’a réussi Nicki Pau Pretto. Même s’il m’a fallu quelques 200 pages pour rentrer dans le récit, je ne l’ai ensuite plus lâché (sisi, quatre heures de lecture d’affilées !). En bref, un roman captivant et entraînant comme on les aime !

Des phénix

Bon, étant donné que c’est dans le titre, je ne vous surprendrai pas en vous disant que dans ce roman il y a… des phénix. C’est un animal mythique que j’ai peu croisé jusqu’ici dans mes lectures, étant plutôt à la recherche de dragons, et mes connaissances sur la créature étaient donc très limitées (au cas de Fumseck dans Harry Potter, en fait).

Nicki Pau Pretto construit toute une mythologie autour de son univers, basée sur ces créatures, mais prend aussi bien le temps de les présenter au lecteur afin qu’il puisse les imaginer facilement. On sent que tout dans cet univers est réfléchi et on en a même la confirmation à la fin du récit, alors que tous les morceaux de l’histoire s’emboitent et font enfin sens.

L’envol du phénix

Mystères, résurrections et surprises

« Parfois, le titre de reine se transmet, parfois, il faut le prendre de force. Parfois aussi, l’honneur est entaché de sang et de trahison, au point qu’il nous glisse entre les doigts. Mais ce titre, il nous faut malgré tout le conquérir, avec du poison sur les mains et la vengeance au cœur. »

Nicki Pau Pretto, Soeurs de sang T1

Comme je le disais plus haut, j’ai eu du mal à me plonger dans le récit au début, notamment car le résumé évoque les dresseurs de phénix qui finalement n’apparaissent qu’assez loin dans l’histoire. J’attendais donc cette partie avec impatience. Dès qu’elle débute, le roman gagne en intensité. L’auteure livre de nouvelles clés sur l’univers dans lequel ses héros évoluent, et certains plot twist vous laisseront ébahis. Elle mène le lecteur par le bout du nez avec une grande efficacité en rendant son récit de plus en plus addictif jusqu’au feu d’artifice final : une battaille épique, la réunion des différentes lignes narratives du roman et surtout LA révélation qui nous fera (difficilement) patienter jusqu’au second tome.

Conclusion

Je n’ai jamais été vraiment déçue par un Lumen et L’envol du phénix s’inscrit donc sans beaucoup de surprise dans cette série de petits coups de cœur, avec son univers et sa mythologie fascinante ainsi que son rythme qui se fait de plus en plus entraînant alors que l’histoire avance. Une belle aventure qui vous rappellera probablement certaines quêtes épiques que vous avez déjà lues, sans pour autant oublier de vous surprendre !

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Pour aller plus loin, découvrez ma chronique du tome 2 !

Signature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.