Sœurs de sang tome 2 : Feu sacré
Par titre

Sœurs de sang tome 2 : Feu sacré

Merci aux éditions Lumen pour l’envoi de ce roman.

Hello ! Aujourd’hui je vous propose ma chronique du second tome de la saga Sœurs de sang : Feu sacré de Nicki Pau Preto.

Pour remettre les choses dans leur contexte, le premier tome avait été un « oui mais sans plus », le genre de roman très bien mais pas non plus dont on va rêver la nuit quoi. Alors que ce second est pour moi un OUI catégorique : maintenant que l’essentiel a été introduit dans le premier tome, Nicki Pau Preto livre dans Feu sacré un concentré d’action, de rebondissements et de révélations ultra addictif !

ATTENTION : cette chronique contient des spoilers sur le roman dont il est question ainsi que sur le tome précédent

Pour retrouver ma chronique du premier tome (L’envol du Phénix) c’est par ici !

Le résumé

Elles étaient tels le jour et la nuit, et pourtant elles n’étaient rien l’une sans l’autre…

On ne choisit pas toujours son destin. Mon cœur me souffle que là où ma main a tremblé, la tienne sera ferme. Là où j’ai échoué, tu triompheras.

Au lendemain de sa première bataille contre les forces impériales, Véronyka voit enfin son rêve s’accomplir : une place d’Apprentie lui est offerte au sein de l’ordre très masculin des Dresseurs de phénix. Mais, bien loin de se satisfaire de son nouveau statut, elle ronge son frein face à la passivité du commandant, Cassian, qui refuse d’engager ses troupes dans une guerre ouverte. Or, pour la jeune fille et son ami Tristan, passé chef de patrouille, rien de pire que cette attente pesante.

De son côté, l’empire, que Sev a réintégré en qualité d’agent infiltré, multiplie les provocations pour attirer les rebelles aux oiseaux de feu hors de leur patrie, Pyra. Le comble ? Il se raconte que des Dresseurs de phénix auraient rejoint les armées impériales… Se pourrait-il que ce soit l’œuvre de Val ? Car, prête à tout pour faire perdurer l’héritage des reines Pyromaque d’antan, celle que Véronyka considérait autrefois comme sa sœur ne semble pas avoir dit son dernier mot.

Réincarnation, secrets oubliés, rivalités familiales et souffle de l’aventure… Sur fond de guerre imminente au sein de l’empire, de quel côté penchera l’équilibre des forces ?

~ Retour sur cette lecture ~

Véronyka se libère

C’est vraiment intéressant de voir combien Véronyka parvient peu à peu, dans ce tome, à se libérer de l’emprise néfaste de sa tante. L’histoire est principalement articulée autour de ça : alors qu’Avalkyra en veut toujours plus et qu’elle contrôle de force son entourage, la plus jeune des Pyromaque se retrouve à lutter contre son emprise pour protéger son entourage.

Lorsqu’elle fait le choix de rejoindre sa tante, après sa vision dans la caverne, j’ai été hyper déçue. J’espérais sincèrement qu’elle ne tomberait pas dans le piège et même si c’est la réaction la plus juste qu’elle pouvait avoir et la plus logique lorsqu’on commence à cerner son personnage, ce n’en est pas moins frustrant.

Une romance contrariée

THE point que j’ai adoré dans Feu sacré, c’est la romance, et surtout celle entre Tristan et Véronyka. Ils forment un couple tellement parfait ! C’est génial voir leur relation évoluer peu à peu, tout en étant freinée à la fois par Avalkyra et les autres dresseurs car elle n’en était que plus intéressante.

La scène du baiser sous l’arbre était juste idéale ! On suit la prise de conscience de Véronyka alors qu’elle réalise que le lien qui l’unit à Tristan n’est pas néfaste comme celui qu’elle a avec sa tante, mais au contraire positif. Et que dire de Rex et Xéphyra ? Ils sont hyper touchants !

Je tiens à souligner sur ce point que la fin m’a juste brisé le cœur et que j’ai hâte de savoir la suite dans le tome 3 !

Sœurs de sang tome 2 : Feu sacré

Fan art par @LLstarcasterLL

Sevro devient un héros

J’avais un peu du mal avec Sev dans le premier tome et même s’il s’était amélioré, c’était encore loin d’être mon personnage favori… Dans Feu sacré, il est tellement plus mature et héroïque ! On vit avec lui ses doutes mais on ressent aussi ses valeurs et l’importance qu’il donne à son nouvel entourage. Le fait qu’il retrouve Kade et que leur relation à eux aussi évolue est un vrai plus !

Le passage du massacre à Pontcolline était à la fois inattendu et déchirant. L’auteure parvient à nous faire ressentir le déchirement de Sev et sa douleur, son hébétude face au sort qui s’acharne.

Le travail éditorial autour du roman

Je dois dire qu’au-delà du récit de base, il y a vraiment un très beau travail d’écriture et d’édition qu’on retrouvait déjà dans L’envol du Phénix et qui est encore plus réussi dans Feu sacré.

Par où commencer ? Le récit est émaillé de lettres, qui apportent systématiquement quelque chose à l’histoire (et souvent nous permettent d’établir des liens entre les personnages avant qu’eux-mêmes ne les saisissent). On trouve aussi un bel arbre de la dynastie des Pyromaque et une illustration rassemblant les symboles des différentes familles descendant des premiers dresseurs de phénix. Tout cela aide à mieux se plonger dans l’histoire et la visualiser !

Enfin, en tête de chaque chapitre on retrouve un court texte, et mis bouts à bouts ceux-ci forment une émouvante lettre de Pheronia à sa fille, idée que je trouve absolument géniale !

En conclusion

Un second tome qui parvient à surpasser le premier et promet un troisième épique au vu de son dénouement ! Sœurs de sang est définitivement la saga idéale pour les fans d’Eragon, et de fantasy en général !

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez l’enregistrer sur Pinterest :

Sœurs de sang tome 2 : Feu sacré
Signature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.