La saga Night School : mystères et complots
Par titre

La saga Night School : mystères et complots !

La collection R est souvent un gage de qualité et les livres qui y sont édités m’ont presque tous passionnée. Certaines séries comme La Séléction, Phobos ou encore La Faucheuse sont très connues mais j’avais aujourd’hui envie d’attirer votre attention sur une saga moins mise en lumière : Night School de C J Daugherty.

J’avais déjà évoqué cette saga il y a quelques temps dans le tag PKJ sur les livres peu connus.

En 5 tomes, ce récit nous rapporte l’histoire d’Alison dite Allie, une adolescente à problèmes qui déraille complètement depuis la fugue de son grand frère.

Je l’avoue, je me suis faite avoir

« Allie Sheridan vient d’être arrêtée une nouvelle fois. C’en est trop pour ses parents, qui l’envoient dans un internat. Mais l’école privée Cimmeria n’a rien d’ordinaire : elle est fréquentée par un mélange de surdoués, de rebelles et d’enfants de millionnaires. Plus étrange, certains élèves sont recrutés par la discrète  » Night School « . Allie en est persuadée : on lui cache d’inavouables secrets… »

*Dans ma tête : secrets = vampires et loups garous à coup sûr = fantastique*

Je n’aurais pas pu me tromper plus. En effet, Night School est dans un style tout ce qu’il y a de plus réaliste (entendez par là pas de monde ou de races imaginaires). Le résumé ne ment pas pour autant puisqu’on retrouve à Cimmeria bien des mystères…

Des tas de mystères à résoudre

Pas de vampires ni de loups garous, j’ai compris. Mais cette école est quand même hyper strange. Je veux dire, c’est un pensionnat pour gosses de riches qui travaillent même l’été et qui ont des cours du soir bizarres. Mais pas de quoi flipper, hein !

Plus on avance dans ce roman et plus les mystères et l’incompréhension grandissent. Ce qui fait qu’on se retrouve piégé : on veut continuer pour comprendre !

Donc cette école est différente ?

Carrément ! Quelques élèves appartiennent même à la fameuse Night School. Vous savez, les cours du soir bizarres ?

Pour citer Allie elle-même : « C’est quoi cette école de dingues? Où j’ai atterri? […] Y a-t-il seulement une personne à qui je puisse faire confiance? »

Et ce n’est pas la seule chose différente à Cimmeria. Il y en a une autre et elle s’appelle Isabelle Le Falnut. Il s’agit de la directrice de l’école, qui, au lieu de la diriger retranchée dans son bureau, est accessible et très proche de ses élèves. Elle prend Allie sous son aile dès son arrivée et la défend même contre ses parents.

Enfin, pensionnat privé oblige, tout à Cimmeria respire le luxe. Le réfectoire ressemble à un restaurant et tout est fourni aux élèves, des uniformes aux cahiers en passant par les serviettes de toilette. De plus, le bâtiment est un vrai château de contes de fées avec une architecture ancienne et des passages secrets. Et une bibliothèque à se damner.

Et ses occupants sont aussi intéressants que le lieu en lui-même

Il y a bien évidemment l’ingrédient essentiel à toutes les sagas Young Adult j’ai nommé : le triangle amoureux. Vous savez, ce triangle façon Twilight avec une fille déchirée par son amour pour les deux garçons.

Bon, sauf que Carter et Sylvain n’ont rien du vampire qui birlle au soleil ou du courageux loup-garou. Et Allie est très différente de Bella.

Tout d’abord nos deux prétendants ne sont pas des anges si on en croit les rumeurs qui circulent dans l’école. Cela dit, Allie est gentille et finit systématiquement par tout leur pardonner.

Par contre elle est incapable de choisir entre les deux.

Carter est assez énigmatique, il n’hésite pas à la charrier et son côté bad boy au passé terrible est évidemment très intriguant. Sylvain a pour lui son accent français unanimement décrit comme charmant par les filles.

En bref, le trio de tête ne comprend aucun des personnages réellement intéressants de cette saga.

Isabelle, la directrice, que j’ai déjà évoqué est elle un personnage clé. Sa gentillesse et son dévouement à l’égard de l’école ainsi que sa relation compliquée avec son demi-frère sont des éléments importants de la saga.

Jo, ou Josephine, est aussi très intéressante par son instabilité et sa bipolarité. Son lien avec Gabe, lui aussi fascinant, en fait un personnage important.

Rachel Patel, l’une des meilleures amies d’Allie, est de loin mon personnage favori. Elle est intelligente, loyale et son évolution au cours de l’histoire est bluffante.

Nicole, amie de Sylvain, est clairement plus intéressante que lui. Elle a du culot, elle est rusée et je trouve que les autres la sous-estiment souvent. Cette fille est juste parfaite !

Et enfin Zoé, une surdouée de 13 ans atteinte du syndrome d’Asperger, apporte un peu de légerté, d’innocence et d’humour au milieu des secrets et complots de la Night School.

 

En résumé, Night School est une saga passionnante et remplie de plots twists que je vous recommande vivement. Bonus ? La série étant publiée en entier, pas besoin d’attendre pour le grand final !

 

Entrez dans la Night School

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *