Gardiens des Cités Perdues tome 7 : Réminiscences
Par titre

Gardiens des cités perdues tome 7 : Réminiscences

Hello ! On se retrouve aujourd’hui pour parler du septième tome de la saga Gardiens des Cités Perdues. J’espère que vous avez apprécié ce roman autant que moi et je vous invite à me faire part de vos impressions en commentaire si le cœur vous en dit !

Cet article contient des spoilers sur les tomes précédents de la saga, ainsi que SUR CE TOME. Pour retrouver les chroniques des tomes précédents :

Pour situer le contexte, le résumé :

« Sophie Foster ne sais plus qui, ou même quoi, croire. Dans un conflit où les forces en présence sont si nombreuses, la pire erreur serait de se tromper d’ennemi. Mais quand les Invisibles démontrent, sans doute possible, que la jeune fille est bien plus vulnérable qu’elle ne se l’était jamais imaginé, elle comprend qu’il est temps de changer de tactique.

Ses pouvoirs, même immenses, ne peuvent la protéger que jusqu’à un certain point. Pour affronter des adversaires dénués du moindre scrupule, elle doit apprendre à se battre…

Malheureusement, tous les entraînements au combat du monde ne peuvent rien pour alléger le fardeau d’un ami cher qui affronte un danger bien plus grand encore… La seule solution ? Prendre un risque encore plus grand que ceux que Sophie et ses camarades n’en ont jamais couru. Mais c’est peut-être précisément ce qu’attendait l’ennemi depuis le début ! Il est temps de laisser se brouiller les frontières entre le passé et le présent ! »

Gardiens des cités perdues tome 7 : Réminiscences

Qu’est-ce qu’on retient de ce septième tome ?

Le procès d’Alvar

Il s’agit d’un moment intéressant du récit, bien que très rapide. Déjà parce que c’est l’occasion de rencontrer enfin le clan Vacker (la famille au grand complet, including le fameux Fallon Vacker).

Ensuite et surtout pour le procès en lui-même. La situation est particulière puisqu’Alvar est accusé de crimes qu’il a en effet commis mais dont il ne se souvient plus vu qu’il est amnésique. Alors est-il en mission pour les Invisibles ou simplement un ancien allié rejeté par ces derniers ? Comme le souligne Sophie, il serait injuste de le punir pour des crimes dont il ne se souvient pas mais il faut rester prudent.

Gardiens des cités perdues tome 7 : Réminiscences, the Vacker family

Ariste : @laura.hollingsworth

J’avoue que j’y ai cru. Je me suis dit que Fitz psychotait et qu’il était véritablement possible qu’Alvar ait juste été lâché par ses alliés. Malheureusement la fin nous prouve le contraire et on se dit que la famille Vacker aura du mal à se remettre de cet énième revers.

La violence monte d’un cran

Déjà les blessures infligées par Vespera à Biana dans le tome 6 étaient impressionnantes, mais là les Invisibles passent au stade supérieur. Il se trouve que leur ténébreuse, Ombre, maitrise une forme particulière de sombrure appelée l’hydrombre à l’aide de laquelle elle blesse grièvement Sophie et Fitz. Si la saga avait démarré très gentiment, on sort ici clairement du monde des bisounours pour entrer dans une partie bien plus sombre et complexe de l’histoire, qui fait tout de suite moins jeunesse.

Les moments Sophitz et Sokeefe

Etant donné que Sphie et Fitz sont alités au centre de soins de Foxfire la majeure partie du temps, ils sont bien obligés d’échanger. On a pas mal de moments entre Sophie et Keefe alors que Fitz est encore sous sédatifs de façon constante mais la jeune télépathe s’obstine à ignorer les avances de son ami. Quand Fitz se réveille, il profite lui aussi de sa proximité avec Sophie qui pour le coup remarque les attentions de son Apparentés, mais se persuade qu’elle se monte la tête toute seule.

Artiste : @soso_doodles

Ce tome avance enfin sur le sujet qu’on attendait tous, j’ai nommé les Entremetteurs ! Fitz réussit enfin à intéresser Sophie à la procédure, et on est vraiment contents d’en savoir plus. D’autant que c’est enfin l’occasion pour nos deux héros de s’avouer leurs sentiments réciproques (genre il n’y a qu’eux deux qui n’étaient pas au courant) et de faire évoluer leur relation.

Sur ce point, en tant que grande fan de Keefe, je dois vous avouer que ça a été dur à voir se réaliser. Mais bon, ça peut encore changer dans les tomes suivants prévus et puis pour chaque histoire d’amour il faut bien quelques obstacles… Cependant même les shippers de Sofitz ne pourront que compatir pour la situation de l’empathe en ayant lu la nouvelle sur Keefe qui se passe pendant le tome 6 (vous pouvez la trouver ici).

Silveny et ses bébés

« – Bonjour, jolie maman, murmura-t-il. Faut-il t’appeler Maman Paillettes à présent ?

Maman Paillettes… Maman Paillettes … Maman Paillettes ….

La tristesse pointait de nouveau à travers les pensées de la créature ailée. Keefe se rapprocha alors pour lui prendre la tête des deux mais et la regarder dans les yeux.

– Ne t’inquiète pas. Tant que Foster sera là ; rien de mal ne pourra arriver à tes petits. Profites-en pour te reposer, d’accord ? Bientôt, tout ira mieux. »

Shannon Messenger, Gardiens des cités perdues T7

Parce qu’on a toujours besoin de moments mignons, Silveny et ses jumeaux sont juste parfaits. On est content de voir naître de nouvelles alicornes et même si c’est vrai que les bébés sont prématurés, on a tellement hâte de les voir grandir ! Mention spéciale au passage sur le choix des prénoms et merci à Silveny d’avoir refusé les dérivés de Keefe !

Une équipe de gardes du corps qui promet

Pour rappel, suite à l’attaque subie au début du tome Sophie se retrouve affublée non plus d’un mais de cinq gardes du corps, un de chaque espèce. Donc bien sûr Sandor, et maintenant Flori (l’adorable nièce de Calla), Tarina (la trollesse), Nubiti (la naine) et Bo (l’ogre).

Une équipe au top qui nous fait rire avec ses disputes incessantes, nous intrigue avec ses secrets (surtout Tarina pour l’instant) et apporte encore un peu plus de diversité au livre. J’aime beaucoup Tarina et ses interventions ainsi que son efficacité, et j’ai eu mal pour elle lors de la découverte de la ruche cachée dans la propriété des Vacker.

Et puis il y a Bo. Je sens que Ro et lui n’ont pas fini de se taquiner. Je ne m’attendais pas à ce que la princesse ogre soit mariée, mais en tout cas c’est une bonne surprise. Sans compter la ballade de Ro et Bo composée par Fitz qui à mon avis nous fera encore bien rire dans les tomes à venir…

La fin

« Les Entremetteuses échangèrent un nouveau regard avant de brandir leurs tablettes pour la laisser déchiffrer elle-même le résultat.

SOPHIE ELIZABETH FOSTER NE PEUT ETRE ASSORTIE. »

Shannon Messenger, Gardiens des cités perdues T7

Je sais que c’est une constante dans cette saga et je pense qu’on peut dire que Shannon Messenger envoie encore une fois du pâté. J’ai hâte de connaitre les raisons de cette réponse, même si on peut penser que c’est simplement parce qu’ils ne connaissent pas l’identité de ses parents (je l’espère vraiment pour Sophie !).

Gardiens des cités perdues tome 7 : Réminiscences

En conclusion

Encore un tome entrainant, bien que peut-être moins rempli d’actions que les deux précédents. En tout cas on est contents de voir la relation de Sophie avec Fitz prendre forme et d’en apprendre plus sur les Invisibles et sur les trolls. Et on a évidement hâte de pouvoir lire la suite !

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Acheter ce roman (lien affilié)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.