Un palais d’épines et de roses (ACOTAR) : un coup de cœur
Par titre

Un palais d’épines et de roses (ACOTAR) : un coup de cœur

Hello ! J’en aurais mis du temps à commencer cette saga de Sarah J Maas. Et pourtant j’ai dévoré ce premier tome : c’est un énorme coup de cœur. J’ai adoré beaucoup de choses : l’intrigue, les personnages, l’univers… Dans cette chronique, je reviens avec vous sur les points forts de ce roman.

Note : dans cet article plutôt que le nom français du roman j’utiliserai l’acronyme « ACOTAR » qui vient du nom anglais A court of thorn and roses. On constatera aussi qu’au vu de l’histoire, si le titre français est poétique il fait tout de suite moins écho au récit. Dommage.

Le résumé

« En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l’irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.

Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n’a rien d’un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.

Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s’étendre à celui des mortels ?

A l’évidence, Feyre n’est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d’origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?

Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix. »

La Belle et la Bête

Si je devais résumer ACOTAR en quelques lignes, je dirais qu’il s’agit d’une fabuleuse réécriture de la Belle et la Bête. Mais si tous les éléments sont là, ça reste tout de même une description très réductrice qui ne rend pas justice à ce roman génial.

Feyre fait une Belle aussi anticonformiste que celle du conte et Tamlin une bête tout aussi revêche et désagréable, malgré son insistance sur le fait que son palais n’est en rien une prison pour la jeune femme. J’ai aimé le fait que si on reconnaît le conte, certains éléments ont été astucieusement transformés comme des sortes de clins d’œil. Je ne vais pas détailler pour ne pas vous gâcher le plaisir de cette lecture mais vous comprendrez vite de quoi je parle en le lisant.

Artiste : Kalynne Vorster

L’univers

« Comme si les couleurs, les lumières et les éléments de l’univers s’étaient combinés pour créer un lieu idéal, une quintessence de beauté. »

Sarah J Maas, ACOTAR

Déjà il y a une carte😍 Ensuite j’aime beaucoup le monde créé par Sarah J Maas avec cette séparation entre les mortels et les immortels et le fonctionnement du système de ces derniers sous forme de différentes cours. Cette géographie n’est d’ailleurs pas sans rappeler celle du monde des Chevaliers d’Emeraude et de leurs différents royaumes, bien qu’elle soit beaucoup plus facile à retenir.

Artiste : @alexandracurte

Il y a aussi les habitants. Toutes les légendes que Feyre évoquent sur les immortels, le fait qu’il y ait différentes races et l’originalité de certaines créatures en font un monde aussi fascinant que dangereux. Feyre, j’ai eu du mal au début à cause de son sérieux et de son comportement froid avec tout le monde. Mais j’ai fini par l’apprécier et l’admirer, surtout dans la dernière partie du roman. Et son amour pour la peinture me parlait beaucoup😊  Tamlin se révèle peu à peu et m’a beaucoup plu dans ce premier tome, tout comme Lucien. Et Rhysand… J’ai du mal à le cerner. En tout cas des rencontres qui ne vous laisseront certainement pas indifférent(e).

Et puis il y a les fêtes. Un détail, certes, mais j’ai adoré retrouver un calendrier des fêtes proche du calendrier celtique (même si du coup cette histoire de Calanmai avec ses feux proches de ceux de Beltane, on devine aisément comment ça va se finir…).

Donc un univers bien ficelé, bien qu’assez horrible, qu’on explore tout de même avec plaisir.

L’intrigue

Pour être totalement honnête, le roman démarre très bien mais s’essouffle vite. On passe ainsi sur des dizaines de pages vaines de captivités et de tentatives d’évasions de Feyre peu intéressantes. Puis arrive une certaine scène dans une clairière avec baignade à la clé. Et là, l’histoire commence pour de vrai. Le reste se lit d’une traite, presque sans respirer, jusqu’à un dénouement qui n’en est pas véritablement un, même on nous épargne d’un usuel cliffanger.

Donc je vais surtout m’intéresser à tout ce qui se déroule au-delà de la page 205, dans un concentré d’actions et de révélations. Comme le lecteur suit l’histoire du point de vue de Feyre, il comprend comme elle que quelque chose ne tourne pas rond au royaume des immortels mais galère à obtenir des réponses à ses questions.

Je dois dire que tout est bien ficelé, avec quelques moments d’illumination et de déduction qui auraient plu à Sherlock himself. Tout est bien amené, on se laisse surprendre. On rage comme Feyre dans certains moments, on retient notre souffle dans d’autres. Et le dénouement est spectaculaire.

La plume de Sarah J Maas

Artiste : @shadowhuntestiffs

Difficile d’aborder cette partie sans comparer ACOTAR avec l’autre saga de l’auteure, Throne of glass. Je dirais que la deuxième est plus aboutie et contient moins de longueurs, mais ACOTAR a définitivement pour lui

Article lié : 5 raisons de lire Throne of glass T1

J’adore vraiment la façon d’écrire de cette auteure (surtout en VO vu que j’ai aussi eu l’occasion de lire ses textes en anglais) et j’avais d’ailleurs pas mal d’attentes pour cette lecture, attentes qu’ACOTAR a même su dépasser.

Par contre pour un livre Young Adult, disons que ce roman est dans le haut de la tranche d’âge. Il y a de la violence et du sexe et le tout sans filtre. Si les scènes de violence sont moins horribles et développées que Throne of glass (et encore !), le sexe est plus présent dans la VF (même si au vu des extraits que j’ai pu lire, il y encore eu pas mal de coupures pendant la traduction). C’est à la fois un point négatif (car à ne pas mettre entre les mains de tout le monde) et un point extrêmement positif dans ce genre littéraire parfois trop édulcoré à mes yeux.

En conclusion

Un très gros coup de cœur pour le premier tome d’une trilogie prometteuse. Tous les ingrédients sont là : du beau et de l’horreur, une intrigue bien ficelée, des personnages au caractère bien trempé et même un méchant réellement convaincant. A lire sans hésiter !!!

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Envie d’aller plus loin ? Découvre ma chronique du tome 2, Un palais de colère et de brume !

Acheter cet article (lien affilié)

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.