Romance de Arnaud Cathrine
Par titre

Romance de Arnaud Cathrine

Merci à la Collection R pour l’envoi de ce roman.

Hello ! Aujourd’hui je vais vous parler d’un roman que je ne m’attendais pas à apprécier autant : Romance de Arnaud Cathrine.

Pour vous remettre dans le contexte, j’ai du mal à apprécier une romance M/M depuis mon coup de cœur sur Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers, car elles sont souvent un peu fades à côté. Donc je les commence de plus en plus en anticipant une potentielle déception, et ça a été le cas avec ce roman.

Mais il m’a agréablement surprise ! Si Romance n’est pas un gros coup de cœur pour quelques raisons qui m’ont freinée, c’est néanmoins une belle histoire que la plupart d’entre vous apprécieront certainement.

Le résumé 

Vince est un adolescent bien dans sa peau. Sauf quand on l’insulte au lycée parce qu’il est gay (alors il cogne). Et sauf quand il guette le grand amour qui ne vient pas. Pour tout dire, Vince est un garçon très romantique : il attend avec fébrilité de vivre sa « première fois », mais il n’est pas question pour lui de s’arranger d’une misérable histoire à la sauvette ou de guetter l’improbable prince charmant sur Grindr. Vince veut être : AMOUREUX. En attendant, il regarde des dizaines de films et tombe amoureux d’acteurs… plus ou moins recommandables. Le jour où il rencontre enfin l’amour, il y a un hic. Cet amour s’appelle Octave. Et c’est son ami de toujours. Un premier amour est toujours hors norme.

~ Retour sur cette lecture ~

Language !

+1 à ceux qui ont la référence 😉

J’ai vraiment du mal avec les romans dont le champ lexical est rempli d’expressions vulgaires et où le héros dit « putain » toutes les deux lignes, alors autant dire que dès le début je me suis dit que je n’apprécierais pas Vince. Ajoutez à cela une forte proportion à la violence et un personnage un peu sanguin et vous avez le bingo de ce que je n’apprécie pas.

C’est un point qui m’a gênée tout au long du roman, ce qui est dommage car je pense que c’est la raison principale qui l’empêche d’être un coup de cœur pour moi. Si par contre vous n’êtes pas du tout dérangé(e) par ça, vous appréciez probablement encore plus Romance que moi !

Un style déroutant 

Il s’agit du premier roman d’Arnaud Cathrine que je lis et je ne sais pas si c’est aussi le cas pour les autres, mais ici l’écriture est originale et parfois déroutante, bien que très addictive.

J’ai apprécié de voir des extraits du carnet de Vince. Il apporte vraiment quelque chose au récit et on découvre davantage son style « écrit ». Du côté de la mise en page, celle des chapitres avec ces fins poétiques est vraiment sympa et le tout est très aéré, c’est agréable à lire. J’ai tout particulièrement adoré les notes que Vince ajoute à sa propre histoire, à l’exception de celle de la page 206 qui est tout de même un petit peu indigeste.

L’auteur traduit les hésitations de Vince par des phrases à rallonge avec des virgules et des changements soudains de sujet qui donnent véritablement l’impression d’être dans la tête du personnage. Et les dialogues « de moi à moi » sont juste géniaux. C’est donc un gros plus du roman qui arrive à permettre à l’auteur de cerner complètement la psychologie du personnage.

L’histoire de Vince

Le principal atout de Romance, c’est l’ensemble des mésaventures vécues par Vince qui rend le roman addictif. Il s’articule en plusieurs temps, toujours avec le même fil conducteur : la recherche de l’amour par Vince.

« En vérité, Roika a raison, et ma mère aussi : je ferais bien de me taper Pablo. D’accord, c’est loin d’être mon idéal. Mais ne dit-on pas que l’appétit vient en mangeant ? Peut-être que je l’ai jugé trop vite.« 

Certaines situations dans lesquelles il se met sont juste hilarantes et même si d’autres passages sont un peu plus déprimants, l’ensemble du roman est addictif. Une fois les premières pages passées, tout s’enchaîne assez vite et on a peu de temps morts dans le récit, qu’on ne lâche plus jusqu’à la dernière page.

Une bonne dose d’auto-complaisance

Deuxième et dernier souci du roman à mes yeux : Vince est le champion de l’auto apitoiement et à certains moments il m’a fait lever les yeux au ciel. J’ai eu parfois du mal à le supporter, je le trouvais beaucoup trop centré sur lui-même et sur son envie d’une histoire d’amour. Il en devient un peu déprimant par moment, et on a envie de le secouer pour qu’il se bouge un peu et arrête de chouiner.

De façon générale, j’avoue ne pas avoir accroché vraiment aux personnages. Octave est difficile à cerner, et si Roika aurait pu être intéressante elle n’est pas vraiment développée. De même, la relation entre Octave et Vince et leurs mères n’est pas aussi présente que je l’avais pensé au début du récit, alors que je pense que ça aurait pu être un point intéressant à développer.

La romance 

Déjà, je ne m’attendais absolument pas à ce développement de l’intrigue. La façon dont l’histoire d’amour se met en place est surprenante mais sonne plus juste que ce que je pensais voir venir. Arnaud Cathrine s’émancipe des clichés pour livrer une belle histoire qui nous prend aux tripes. Je ne vais pas m’éterniser sur ce sujet pour ne pas vous spoiler mais non, vous ne devinerez pas la fin du roman comme ce que vous pensez probablement si vous avez lu le résumé. Il est bien plus génial que ça !

En conclusion 

Une romance belle et plus addictive que ce que je pensais que je vous recommande, malgré quelques défauts qui l’empêchent d’être un véritable coup de cœur. Arnaud Cathrine se glisse avec efficacité dans la tête de ce personnage et ce plongeon dans la vie de Vince pourrait bien vous plaire !

Signature

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.