My dear f***ing prince, une romance feel-good
Par titre

My dear f***ing prince, une romance feel-good

Merci aux éditions Lumen pour l’envoi de ce roman.

Hello ! Aujourd’hui on se retrouve par la chronique d’un roman feel-good à succès : My dear f***ing prince de Casey McQuiston, connu outre-Atlantique sous le nom de Red, white & royal blue.

Si vous êtes à la recherche d’un roman qui vous remontera le moral, vous fera croire en l’amour, sourire et même rire alors vous pouvez vous arrêter : vous l’avez trouvé. My dear f***ing prince est une petite pépite feel-good qui ne pourra que vous plaire et vous faire passer un bon moment.

Le résumé

Que se passerait-il si le fils de la présidente des États-Unis et le prince d’Angleterre devenaient… beaucoup plus que des amis ?

Quand sa mère a été élue présidente des États-Unis, Alex Claremont-Diaz s’est aussitôt retrouvé propulsé au rang de prince de la nation. Charismatique, intelligent, charmeur… son potentiel de séduction auprès des millennials est un atout majeur aux yeux de la Maison-Blanche. Seul problème : Alex est l’ennemi personnel du vrai prince, Henry – celui dont la grand-mère règne de l’autre côté de l’Atlantique. Et, quand la presse met la main sur la photo d’une altercation entre les deux jeunes gens, les relations anglo-américaines s’enveniment… en pleine campagne de la présidente pour sa réélection !

Chefs de famille et chefs d’État – assistés d’une armée de conseillers aux abois – échafaudent à la hâte un stratagème pour réparer cet incident diplomatique : les deux rivaux sont donc contraints de feindre la réconciliation à longueur de mises en scène sur les réseaux sociaux. Mais cette fausse amitié ne tarde pas à se faire plus problématique que tout ce qu’ils auraient pu imaginer. Un secret bien gardé qui, s’il était révélé à la face du monde, pourrait faire dérailler la campagne de la présidente et compromettre l’image soigneusement lisse de la famille royale…

~ Retour sur cette lecture ~

En mode ennemies-to-lovers

My dear f***ing prince est basé sur un type d’intrigue que j’adore (c’est d’ailleurs le second que je lis à la suite puisque je l’ai commencé immédiatement après avoir refermé Serpent and dove) : la romance ennemies-to-lovers.

Ici comme le suggère le résumé, on assiste au rapprochement de deux jeunes hommes qui se sont retrouvés en compétition par leurs points commun et leur médiatisation exceptionnelle : le fils d’une présidente des Etats-Unis et le petit-fils de la reine d’Angleterre.

Inutile de vous dire que leur romance est aussi crédible que mignonne et ne pourra que vous ravir. On prend plaisir à la suivre et encore mieux, elle nous mets des étoiles dans les yeux et nous fait rêver à une aussi belle rencontre.

Une intrigue satisfaisante

Tout d’abord, je tiens à préciser que Casey McQuiston a pris très peu de libertés avec la réalité. En effet, même si elle invente de toutes pièces les deux personnages principaux et leur entourage et réécrit l’issue des élections américaines de 2016, elle prend aussi soin d’ancrer ses personnages dans le monde réel. On retrouve ainsi des références à Ariana Grande, David Bowie et de nombreux autres artistes ainsi qu’à des films connus comme Star Wars.

Maintenant qu’on est au clair sur le cadre, parlons un peu de l’intrigue. Vous savez, dans les romances il s’agit principalement de quiproquos entre les deux protagonistes qui les empêchent sans cesse d’être ensemble, jusqu’au tant attendu happy ending. Prenez ce cadre dont vous avez l’habitude, l’intuition qui vous dit que tout va partir en vrille toutes les deux pages… et jetez-les à la poubelle. Si on retrouve dans My dear f***ing prince des péripéties, l’histoire d’amour est bien présente et dure largement plus de la moitié du roman, ce qui apporte ce côté feel-good qu’on adore !

My dear f***ing prince, une romance feel-good

Fan art par @vkelleyart

Il y a plein de moments où il est essentiellement question des choses qui se passent bien dans notre couple de héros ainsi que de scènes très douces ou touchantes, de confessions, de beaux moments… Une romance qui vous fera surtout sourire et même rire !

Deux protagonistes attachants

Alex et son côté rebelle, Henry et son cœur d’or… Je vous défie de ne pas adorer les deux héros de ce roman. A travers leurs qualités comme leurs défauts (qui ne les rendent que plus humains), on s’attache à eux et on apprend avec eux à connaître des facettes plus secrètes de la personnalité de l’autre.

My dear f***ing prince, une romance feel-good

Fan art par @vkelleyart

J’ai bien aimé de façon générale comment Casey McQuiston a construit ses personnages, et pas seulement Alex et Henry. D’autres figures comme June (la grande sœur complice et protectrice d’Alex) ou Nora (sa meilleure amie et complice) sont joliment travaillées. Et inutile bien-sûr de préciser qu’il y a de la diversité, tant sur le plan ethnique que sexuel !

En conclusion

Une super romance feel-good que j’ai adorée et que je vous recommande les yeux fermés ! Entre humour (fou-rire garanti, surtout pendant un certain chapitre traitant de dindes de Thanksgiving), amour et amitiés, un roman qui fait du bien à lire et qui ne pourra pas vous laisser insensible !

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez l’enregistrer sur Pinterest :

.
Signature

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.