Gardiens des cités perdues tome 8 : Héritages
Par titre

Gardiens des cités perdues tome 8 : Héritages

Merci aux éditions Lumen pour l’envoi de ce roman.

Hello ! Aujourd’hui je partage avec vous mon avis sur le très attendu huitième tome de la saga Gardiens des cités perdues : Héritages.

J’ai adoré, comme d’habitude. Il y a des passages que j’ai surkiffé, d’autres qui m’ont faite rire et même quelques-uns qui m’ont fait pleurer.

En tout cas c’est encore une fois un retour très positif pour cet avant-dernier tome !

ATTENTION, cette chronique contient des spoilers sur le roman dont il est question !

Pour retrouver mes chroniques des tomes précédents :

Résumé 

Sophie Foster veut des réponses. Mais après toute une vie de mensonges, la vérité est parfois la découverte la plus dangereuse. Même le plus petit secret comporte de nouvelles responsabilités terrifiantes.

Et Sophie n’est pas la seule à avoir des points blancs dans son passé ou des mystères qui entourent sa famille. Elle et ses amis font partie de quelque chose de beaucoup plus grand qu’ils ne l’imaginaient – et leurs rôles ont déjà été choisis pour eux.

Chaque indice les entraîne plus profondément dans le complot. Chaque souvenir les oblige à tout remettre en question, surtout les uns des autres. Et plus ils se battent, plus les lignes entre l’ami et l’ennemi s’estompent…

« Sophie Foster ne peut pas être assortie »

Les derniers mots du tome 7 ont bien évidemment une incidence non négligeable sur ce huitième volume.

Sophie ne peut bien sûr pas être assortie car le bureau ne connaît pas l’identité de ses géniteurs, noms qu’elle tente d’obtenir auprès de Forkle. Qui refuse (en même temps le contraire aurait été surprenant). Et comme elle est têtue, Sophie décide finalement de se lancer seule à leur recherche. Elle est rapidement aidée par ses amis, bien que leurs plans soient parfois tirés par les cheveux.

Cette partie de l’histoire est importante et bien travaillée, j’avoue que j’avais moi aussi pensé à Bronte mais certainement pas à Oralie ! Je n’en revenais pas, et c’est surement la découverte qui m’aura le plus marquée dans ce tome (si ce n’est dans la saga entière !). Maintenant j’ai tout particulièrement hâte de connaître l’identité du père biologique de Sophie, je sens qu’on aura la réponse quand bien même notre héroïne est décidée à cesser de chercher.

L’héritage Scencen

ENFIN ! Au bout de plusieurs tomes, on découvre enfin la signification de ce fameux héritage Scencen dont la mère de Keefe lui rabat les oreilles. D’un côté, cela confirme que Keefe est bien une sorte de Némesis de Sophie. Et d’un autre cela continue à les rapprocher. Je m’étais attendu à quelque chose de plus tordu ou spectaculaire, mais il s’avère que les conséquences non négligeables du traitement à l’hydrombre et à la luménite subies par Keefe ne sont pas encore connues…

Une belle promotion

ENFIN (bis) ! Le conseil s’est décidé à donner des libertés à Sophie et ses amis et c’est pour le mieux. L’ajout de Stina à la petite bande est à mes yeux très positif, même si j’ai trouvé le comportement des autres très puéril à cette annonce. On aurait pu croire que ce qui s’était passé des années avant à Foxfire aurait perdu de l’importance au vu des enjeux plus actuels, mais il semblerait que tous soient plutôt rancuniers.

En tout cas j’ai aimé en apprendre plus sur le conseil et ses fonctions, et cela permet enfin de se rapprocher de ses membres. On comprend aussi mieux l’importance du décorum et les motivations des conseillers dans leurs précédentes décisions, et l’autorité n’est enfin plus perçue comme ennemie.

Sophie Foster

Fan art par @soss_doodles

Team Foster Keefe forever

Par définition, une chronique littéraire est subjective. Mais ici votre point de vue sur les événements dépendra sans aucun doute de votre ship favori, Fitz ou Keefe. Je crois que le titre annonce clairement ma préférence et je suis au regret d’annoncer aux Fitzphie que ce tome-là risque de les décevoir.

Il se trouve que la relation de Sophie avec Fitz se complique et bat de l’aile, à cause de cette histoire d’assortiment impossible. Ajoutez à cela quelques quiproquos, une bonne dose de fierté et vous comprendrez que le résultat n’est pas très heureux. Et auprès de qui Foster se réfugie à chaque fois ? Bingo, auprès de Lord Bellecoiffe. On a donc beaucoup de moments justes tous les deux, accompagnés de la très gênante et hilarante princesse Ro.

J’adore l’ogresse qui n’hésite pas à mettre les pieds dans le plat et à déclencher des situations qui mettent les deux héros mal à l’aise ! Fous rires garantis en sa présence ! D’autant que Sophie n’arrête toujours pas de se voiler la face quant à ses sentiments pour l’empathe…

Keefe fait figure du prince charmant, toujours là pour Sophie sans jamais rien demander en échange, présent pour détendre l’atmosphère et soulager son amie du poids qui repose sur ses épaules. Et ceux alors que d’autres (*tousse* Fitz *tousse*) se comportent en égoïstes finis…

Sophie and Keefe

La fin (8ème et dernière édition)

Comme toujours, j’ai râlé. Shannon Messenger nous laisse une nouvelle fois avec une fin qui appelle à une suite immédiate, et qui cette fois m’a brisé le cœur. J’ai vraiment hâte de connaître la suite de l’histoire mais d’un autre côté j’ai une petite appréhension à l’idée que cette belle aventure se terminera dans le neuvième et dernier tome.

En tout cas pour son dernier cliffanger, Gardiens des cités perdues ne nous ménage pas et l’attente va être très longue jusqu’à avoir le fin mot de l’histoire !

En conclusion

Un huitième tome au niveau des précédents, aussi génial et entraînant que Shannon Messenger sait le faire. Et si l’intrigue traîne parfois un peu en longueur, les révélations incroyables et certaines scènes à mourir de rire rendent tout de même Héritages absolument addictif. Gardiens des cités perdues est définitivement une saga à lire !

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.