Aime-moi je te fuis de Morgane Moncomble
Par titre

Aime-moi je te fuis de Morgane Moncomble

Hello ! Aujourd’hui on se retrouve pour la chronique d’une romance que j’aurais dû lire bien plus tôt : Aime-moi je te fuis de Morgane Moncomble.

Et dire que ce roman a trainé près d’un an dans ma pile à lire ! Pour tout dire, je le vois passer partout sur les réseaux sociaux depuis longtemps et j’avais un peu peur d’être déçue. Quelle erreur ! C’est un énorme coup de cœur, dévoré en moins de 48h.

De l’humour, de l’émotion, du spicy : l’auteure propose un cocktail parfaitement réussi de la romance idéale qui fait plaisir à lire. Je ne peux que vous recommander Aime-moi je te fuis, que vous aimiez déjà la romance ou que vous ayez envie d’essayer !

Le résumé

Le premier qui tombe amoureux a perdu.

Tout le monde sait que la meilleure façon d’oublier son ex est de s’envoyer en l’air avec un inconnu. Non ? En tout cas, Zoé en est persuadée. Justement, elle trouve l’homme parfait pour le job dans un bar irlandais : un sourire idiot, un corps parfait et un pull de Noël ridicule, que demander de plus ? Zoé l’aurait même rappelé… s’il n’avait pas été le pire coup de sa vie.

C’est décidé, Jason arrête les plans d’un soir. Il aurait dû comprendre le message plus tôt, mais cette nuit avec l’inconnue aux cheveux roses l’a convaincu : plus jamais ! Du moins jusqu’à ce que l’inconnue en question s’avère être Zoé, la colocataire de son meilleur ami Loan.

Le souvenir de leur nuit catastrophique les pousse à se détester dès le début. Mais lorsque Zoé vient lui demander de l’aide, Jason lui propose un deal qu’elle ne pourra pas refuser.

~ Retour sur cette lecture ~

Zoé, la queen

J’ai eu un coup de cœur pour Zoé, le personnage principal d’Aime-moi je te fuis. Elle est drôle, féministe, passionnée, inspirante… J’ai adoré le fait que Morgane Moncomble propose une héroïne bisexuelle, qui va se retrouver en couple avec un garçon et qui va être critiquée sur ça, sa sexualité étant remise en question par des inconnus.

J’aime aussi son côté féministe engagé, ses discours, son assurance. Son côté « instagrammeuse » et ses shootings avec son meilleur ami, la façon dont elle se passionne réellement pour la mode. Son originalité, ses cheveux roses, la façon dont elle s’affirme. C’est vraiment une héroïne forte et humaine qui est aussi réaliste qu’attachante.

Jason, nerd attachant

Bien sûr on apprécie aussi Jason, ce fan de Star Wars qui élève une portée de chatons et donne des cours de piscine à des collégiens. Il est mignon, gentil, un peu trop idéal par moments mais on le lui pardonne bien volontiers.

Pour le coup, je trouve que Zoé lui vole un peu la vedette, le roman étant moins équilibré que Viens on s’aime (le roman compagnon de Aime-moi je te fuis) dans le sens où Jason a moins de secrets et de problèmes que Zoé. Cependant, ce déséquilibre m’a plu : en se centrant sur ce que travers Zoé, le sujet est traité en profondeur et l’aide apportée par Jason est tout aussi belle.

Humour et tension

Je ne suis pas forcément une fan de spicy, mais je dois reconnaître qu’il est bien dosé dans Aime-moi je te fuis. La tension entre les deux héros est travaillée, réfléchie tout au long du roman. Et on adore ! De même, l’humour est l’un des moyens de communication favoris de Zoé et Jason et cela rend leur couple adorable.

L’humour apporte aussi une belle dose de légèreté au récit qui (après tout, c’est un roman de Morgane Moncomble) traite aussi de sujets plus difficiles.

Des sujets difficiles

A travers le personnage de Zoé, Morgane Moncomble traite de deux sujets beaucoup moins joyeux. Comme toujours, elle le fait avec pertinence et pose un regard bienveillant sur ses personnages. Les deux thèmes dont je vais parler ne sont pas les deux seuls abordés dans le roman, mais je fais le choix de taire le troisième car il vous spoilerait une partie du roman (là où on découvre ces deux-là très rapidement).

La boulimie

Zoé souffre de troubles alimentaires. C’est un sujet que je trouve un peu touchy à aborder dans une romance, car il est souvent minimisé ou réglé trop facilement. Heureusement, l’auteure ne tombe pas dans ses travers et ne minimise pas la souffrance de Zoé.

Je trouve intéressant le fait que Jason mette du temps à s’en rendre compte, que Zoé parvienne à le lui cacher longtemps. De même, la façon dont il aborde ensuite le sujet avec elle, les discussions qui vont en découler semblent réalistes.

La violence domestique

Zoé fait aussi face à un frère qui a visiblement des problèmes psychologiques, puisqu’il la frappe et lui fait du chantage par moments et joue les grands frères parfaits à d’autres. Cette emprise perverse, Zoé a commencé à s’en libérer en quittant son domicile mais elle continue à s’exercer. Pour le coup, ce n’est pas Jason qui l’en libère mais elle-même, poussée à bout dans cette relation toxique et je trouve top que si Jason joue un rôle de soutien et de confident, il ne soit pas non plus toujours la solution à tous ses problèmes.

En conclusion

Un roman coup de cœur que je ne peux que vous recommander ! Que vous soyez déjà un·e fan de romance ou que vous vouliez tester ce genre, vous devez absolument lire Aime-moi je te fuis.

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Signature

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.