5 raisons de lire Nevernight de Jay Kristoff
Par titre

5 raisons de lire Nevernight de Jay Kristoff

Merci aux éditions De Saxus pour l’envoi de ce roman.

Hello ! Aujourd’hui je vous retrouve avec ma chronique du tant attendu premier tome de la saga Nevernight de Jay Kristoff : N’oublie jamais.

Ce roman a été pour moi un coup de cœur, tant par la plume incisive de Jay Kristoff que par l’originalité du récit, et même par son côté très sombre. Dès les premières lignes, on est happés par un récit fabuleux qui nous tient éveillé jusqu’à la dernière page.

ATTENTION : comme l’indiquent les trigger warning au début du roman, il contient entre autre des scènes de sexe et de violence. Je tiens à le souligner d’autant plus que les romans de De Saxus sont parfois rangés au rayon Young Adult des librairies et que c’est bien (d’après la classification indiquée par l’éditeur) un roman adulte…

Le résumé

Dans un pays où trois soleils ne se couchent presque jamais, une tueuse débutante rejoint une école d’assassins, cherchant à se venger des forces qui ont détruit sa famille.

Fille d’un traître dont la rébellion a échoué, Mia Corvere parvient de justesse à échapper à l’anéantissement des siens. Livrée à elle-même et sans amis, elle erre dans une ville construite sur les ossements d’un dieu mort, recherchée par le Sénat et les anciens camarades de son père.

Elle possède un don pour parler avec les ténèbres et celui-ci va la mener tout droit vers un tueur à la retraite et un futur qu’elle n’a jamais imaginé.

À 16 ans, elle va devenir l’une des apprentis du groupe d’assassins le plus dangereux de toute la République : L’Église rouge. La trahison et des épreuves l’attendent dans les murs de cet établissement où l’échec est puni par la mort. Mais si elle survit à cette initiation, Elle fera partie des élus de Notre-Dame du Saint-Meurtre, et elle se rapprochera un peu plus de la seule chose qu’elle désire : la vengeance.

~ 5 raisons de lire Nevernight de Jay Kristoff ~

1 – Le mystère Mia

Dès le tout début du roman, j’ai été intriguée par Mia, l’héroïne. Bien qu’en quelques scènes du passé Jay Kristoff nous fasse rapidement comprendre quelle est cette fameuse vengeance qui la motive, cela ne suffit pas à dresser un portrait entier du personnage.

Vous allez adorer le découvrir au fur et à mesure du roman. Petit à petit, l’auteur lève le voile sur son passé mais aussi sa psychologie et on apprend à l’apprécier. On comprend ce qui se passe dernière le visage de la « fille pâle », aidés aussi par la finesse et l’humour d’un certain narrateur…

5 raisons de lire Nevernight de Jay Kristoff (fan art par @monolimeart)

Fan art par @monolimeart

2 – Le narrateur

Dans Nevernight, on retrouve l’humour si particulier et délicieux de Jay Kristoff. Ici cependant, il cède la parole à un certain narrateur (dont on ne connaît pas encore l’identité, j’aurais parié sur Tric au début mais je dirais plutôt Gentleman après réflexion). Narrateur quelque peu envahissant qui donne son avis sur absolument tout dans le récit et s’incruste sans arrêt sous formes de notes en bas de page qui apportent des précisions sur l’univers ou sont hilarantes (voire les deux).

A travers l’œil de ce fameux narrateur, les quelques 756 pages de ce petit pavé défilent à toute vitesse. Vous accrocherez sans aucun doute à cette plume si particulière mais accessible qui donne une partie de son charme au roman !

3 – Au sein de l’école des assassins

Amateurs de Throne of Glass, j’ai trouvé votre prochain coup de cœur ! La noirceur et l’aspect fantasy/héroïne badass de Nevernight n’a rien à envier à la célèbre saga de Sarah J Maas et je peux vous affirmer que si vous avez aimé l’un vous aimerez indéniablement l’autre.

Plus sérieusement (pour ceux qui n’ont pas encore lu Throne of Gass… mais qu’attendez-vous ?) l’univers à la fois sombre, tordu et fascinant de Nevernight saura vous séduire. L’Eglise rouge est une école bien spéciale, inquiétante et mystérieuse. Entre les étranges disparitions des apprentis, les meurtres, les enseignants pas franchement sympathiques (je n’en dis pas plus pour ne pas spoiler mais… ils sont vraiment tordus !), ce n’est pas le genre de lieu où on aimerait étudier. Par contre, c’est l’endroit idéal pour une histoire de ce type !

5 raisons de lire Nevernight de Jay Kristoff (fan art par @dianadworak)

Fan art par @dianadworak

4 – Du suspens et des plots-twists

Avec en 1) le suspens et en 2) les plots twists. Au début du roman l’auteur nous entraîne avec plein de questions autour de Mia et de l’Eglise rouge, puis il nous tient en haleine avec l’entraînement si particulier des apprentis et les relations qui se développent entre ces derniers. C’est le résultat quand on met plein d’assassins au même endroit, séduction et menaces constantes sont de mise tout du long du roman.

Mais toute cette partie du roman, bien qu’excellente, n’est rien à côté du plot twist fabuleux qui va vous bluffer à la page 648 (oui je tease de fou). C’est vraiment l’un des meilleurs retournements de situation que j’ai croisé depuis longtemps, et j’ai dévoré la centaine de pages restantes à toute vitesse. Bref, si vous aimez être surpris(e) alors foncez !

5 – Les relations entre les personnages

Je l’ai déjà évoqué dans les points précédents mais c’est vraiment à mes yeux (avec les 4 points précédents) l’un des points forts de Nevernight. Si on apprend à apprécier Mia, il en va de même pour Tric, Naeve, Ashlinn, Lottie et même les Shahiid (les maîtres de l’Eglise rouge). Chacun des personnages est construit avec minutie et respire littéralement le réalisme. On se laisse surprendre par leurs réactions et on cherche sans cesse parmi eux qui peut être derrière les différents crimes commis au long du roman.

J’ai eu un énorme coup de cœur pour la relation entre Tric et Mia, et surtout la façon dont Jay Kristoff la développe. Alors qu’il aurait pu aller plus vite, il prend au contraire son temps pour les amener où il veut et cela n’en sonne que plus juste. Que dire si ce n’est que la fin, cette horrible fin, m’a brisé le cœur ?

En conclusion

Un énorme coup de cœur qui figurera à coup sûr dans mon top 5 de cette année 2020. Nevernight est un excellent roman qui saura vous surprendre et vous fasciner, et qui séduira facilement tous les amateurs de fantasy. A lire et à relire !

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Signature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.