Maudit Cupidon : est-on frappé par la flèche ?
Par titre

Maudit Cupidon : est-on frappé par la flèche ?

Merci aux éditions Hachette pour l’envoi de ce roman.

Hello ! Cette semaine sur le thème de la romance, je vous propose aujourd’hui une chronique de Maudit Cupidon de Lauren Palphreyman.

Autres articles de la semaine : Sur le fil et 5 romances guimauves à voir quand même !

« À 17 ans, Lila découvre que les cupidons, loin d’être un mythe, sont bien réels. Qu’ils constituent une agence d’entremetteurs œuvrant dans le plus parfait des secrets. Et qu’elle, petite mortelle ordinaire, a été matchée au dieu de l’amour originel : Cupidon lui-même. Une vaste plaisanterie ? Non, une malédiction !

D’abord, elle n’a rien demandé. Ensuite, Cupidon est si ingérable qu’il a été banni de la Terre il y a des décennies. Enfin, tous deux encourent la peine capitale s’ils tombent amoureux, les relations entre humains et cupidons étant proscrites. Or sa prétendue âme sœur est de retour, décidée à braver l’interdit et les flèches d’une mystérieuse armée jetée à ses trousses… Lila n’a plus le choix. Aidée de Cal, le jeune frère de Cupidon, elle doit fuir et, par tous les moyens, tenter d’inverser le cours de leur destin. »

Pour commencer, je dois vous avouer que j’ai eu énormément de mal à écrire cette chronique. Je voulais retranscrire exactement ce que j’ai pu ressentir en lisant ce livre et j’avais du mal à trouver mes mots. Puis en parcourant les articles d’autres blogueurs, j’ai mis le doigt sur ce qui n’allait pas.

En fait, Maudit Cupidon peut se lire de deux façons.

Deux modes de lecture

Je m’explique : vous comprenez au vu du résumé qu’on a à faire à un plot original et même carrément absurde. A ce moment-là, en tant que lecteur, deux choix s’offrent à nous. Soit on accepte tout et on se laisse entraîner par l’histoire, soit on pointe du doigt chaque incohérence qu’on croise.

Maudit Cupidon m’a laissé la même impression que l’Ecume des Jours (Boris Vian, un classique à avoir lu). Un livre pour lequel on doit accepter de lâcher prise et qu’on ne comprend pas totalement, mais qui est carrément dépaysant.

Je vous passe le pointage du doigt des incohérences, je trouve que ça n’a aucun intérêt car il y en a beaucoup trop et que ce serait vous gâcher potentiellement l’histoire. Juste deux corrections : de 1, la mythologie grecque est particulièrement mal exploitée (excusez, c’est la fan de Percy Jackson qui parle) et de deux, les personnages manquent cruellement de personnalité.

D’ailleurs, parlons-en plus en détail.

Les personnages

En soi, Cal, Cupidon et compagnie ne sont pas mal écrits. Non, si Lila est comme elle est c’est je le soupçonne une véritable volonté de l’auteure. En effet, un personnage principal madame lambda, peu décrit et sans personnalité réelle est parfait pour la projection, et ce parti-pris colle carrément avec le reste du roman.

Donc si c’est vrai que j’ai tendance à descendre les personnages que je n’aime pas, ici comprenez bien qu’une Lila vague et effacée est nécessaire pour que le récit puisse vous emporter, puisque vous devez devenir Lila.

L’action

Méduse fait une brève apparition !

Il en a pas mal. Normal si on veut garder le rythme. Je dois dire que certains points sont super bien trouvés (les différents types de flèches, les simulations) et qu’on arrive à éviter les répétitions. Encore une fois on ne comprend pas tout mais on se laisse trimballer de course poursuite en attaque surprise avec plaisir. D’autant que chaque action apporte son lot de réponses

Les mystères

Lauren Palphreyman nous largue dans un univers décalé avec une agence étrange aux règles mal expliquées. Beaucoup de questions et très peu de réponses, en soi les ingrédients d’un bon roman. Certaines révélations sont faites un peu tard ou ne sont pas toujours aussi surprenante que ce qu’on pouvait croire (je vous passe le mystère sur l’identité de la maman de Cupidon XD). Mais on reste jusqu’au bout alors on peut en déduire que le tout est plutôt bien ficelé !

En résumé

Ce roman est original, tant dans son concept que dans son écriture, et vous l’adorerez à coup sûr à condition d’accepter de lâcher prise.

Il vous tente ? Vous l’avez lu ? Qu’est-ce que vous en avez pensé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.