Gardiens des Cités Perdues tome 4 : Les Invisibles
Par titre

Gardiens des cités perdues T4 : Les Invisibles

Hello ! On se retrouve aujourd’hui pour la chronique du quatrième tome d’une de mes sagas jeunesse préférées : Gardiens des Cités Perdues.

Cet article contient des spoilers sur les tomes précédents de la saga, ainsi que SUR CE TOME.

Pour retrouver les chroniques des tomes précédents :

En premier le résumé :

« Finis les cours à Foxfire et les messages mystérieux envoyés par le Cygne Noir, Sophie rejoint enfin l’organisation clandestine à l’origine de sa création ! Accompagnée de Fitz, Biana, Keefe et Dex, elle quitte les Cités perdues pour Florence, où se trouve le premier indice qui la mènera jusqu’au repaire du Cygne Noir. Là-bas, la jeune fille espère en apprendre plus sur elle-même, mais aussi sur les Invisibles, le groupe de rebelles qui cherche à déstabiliser le monde des elfes.

Entre l’étrange épidémie qui décime les gnomes, l’évasion de Prentice, prisonnier d’Exil, à préparer, et la menace grandissante des ogres, la jeune Télépathe va devoir s’appuyer sur ses amis et se retenir de foncer tête baissée vers le danger ! Surtout que si de nouveaux alliés apparaissent, des traîtres sortent aussi de l’ombre… »

Gardiens des cités perdues T4 : Les Invisibles

Et c’est parti pour un avis sur le quatrième tome :

Une petite bande soudée

« Les deux amis se séparèrent lorsque Keefe s’écria :

– OH IL FAUT ABSOLUMENT QUE VOUS VOYIEZ ÇA !

Ils coururent dans la salle commune pour y trouver le jeune homme, posté sous le puits lumineux, en train de brandir Monsieur Câlin comme un lionceau sur le point d’être sacré roi. La lueur de son regard n’avait rien à envier à la robe scintillante du petit dragon rouge.

– Je suis allé voir notre cher malade et je l’ai trouvé en train de serrer cette peluche !

– Ce n’est pas le dragon que Fitz avait apporté chez toi ? demanda Dex à Sophie.

– QUOI ? vociféra Keefe. TU ÉTAIS AU COURANT ET TU NE M’AS RIEN DIT ?!

– Ce n’était pas à moi de te parler de Monsieur Câlin, déclara Sophie.

– IL S’APPELLE MONSIEUR CÂLIN, EN PLUS ? Mais c’est… Je ne sais même pas… (Il courut dans la chambre de Fitz pour hurler 🙂 ALORS, ENVIE D’UN PETIT CÂLIN? »

Shannon Messenger, Gardiens des cités perdues T4

Oui, Keefe a enfin découvert l’existence de Monsieur Câlin

Avec le huis clos créé par Alluverte (même si nos héros quittent leur cachette bien plus souvent qu’ils ne devraient), il y a plus d’interactions entre Sophie et ses amis. Même si la majeure partie du temps ils s’ennuient ferme, les escapades remplies d’aventures nous offrent quand même l’action qu’on attend.

Les liens entre Sophie, Keefe, Fitz, Dex et Biana se renforcent petit à petit, et les garçons parviennent plus ou moins à trouver un terrain d’entente.

Le groupe s’agrandit

Stina l’avais prophétisé dans le tout premier tome : Sophie atterrit finalement à Exil. Cette nouvelle école étrange, bien moins accueillante que Foxfire, apporte quand même pas mal de choses à Sophie et ses amis.

Bon, notre Télépathe favorite commence par faire cramer l’école (sinon ce ne serait pas Sophie) mais cette mésaventure lui permet d’attirer l’attention de deux élèves hors du commun : Tam et Linh. Ces jumeaux one été envoyé à Exil suite à une erreur de Linh, hydrokinésiste, qui a malencontreusement inondé l’Atlantide. Ces nouveaux venus puissants se révèlent être de précieux alliés et on ne peut qu’apprécier l’ironie cynique de Tam ainsi que la douceur de Linh.

Les problèmes aussi

Jusqu’ici les combats pouvaient être résumés de façon plutôt simple : les gentils du Cygne Noir versus les méchants des Invisibles. Bon, ce n’est pas la fin d’une vision très manichéenne des choses mais de nouveaux protagonistes entrent en jeu, dont le roi Dimitar déjà croisé dans le tome 3.

Et ce qui opposait jusqu’ici deux groupes secrets dégénère en conflit inter-espèce quand le roi ogre menace les gnomes d’un virus mortel.

Ce retournement de situation oblige donc le Conseil à prendre parti, en plus de donner davantage d’importance à d’autres espèces que les elfes (ogres, gnomes). Que du positif dans ce développement de l’histoire !

Une action magistrale

« Tous se tournèrent vers les ogres sanguinaires.

– Le moment est venu pour toi d’inonder une nouvelle cité, dit la Télépathe à Linh. Profites-en pour tout détruire, cette fois ! »

Shannon Messenger, Gardiens des cités perdues T4

La grosse action du livre, celle représentée sur la couverture, reste l’inondation de Ravagog dont est responsable Linh. Un moment spectaculaire comme Shannon Messenger sait nous en offrir qui sera probablement un élément clé de la saga.

Des cliffangers géniaux

Comme dans les trois tomes précédents, l’histoire est constellée de plot twist surprenants qui nous font tourner les pages de plus en plus vite, jusqu’au final qui nous brise le cœur. Je dois dire que je n’avais pas vu venir la trahison de Keefe (du moins pas avant son comportement bizarre du dernier chapitre) et je n’avais ensuite qu’une envie : lire le tome suivant !

Gardiens des cités perdues T4 : Les Invisibles

En conclusion

Un quatrième tome qui surpasse haut la main les trois premiers, tant en terme d’intrigue que d’actions. On regrette juste l’absence d’évolution des relations Sophie/Fitz et Sophie/Keefe mais le cliffanger de fin nous donne de l’espoir de ce côté.

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Acheter ce roman (lien affilié)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.