5 raisons de lire Once and for all de Sarah Dessen
Par titre

5 raisons de lire Once and for all de Sarah Dessen

Hello ! Au milieu de mes lectures récentes quelque peu violentes, j’avais besoin de douceur… Donc je n’ai pas hésité à sortir de ma PAL un roman de Sarah Dessen qui me semblait idéal dans cet objectif : Once and for all.

J’ai découvert l’auteure cet été avec The rest of the story que j’avais adoré et Once and for all est exactement dans le même style, très juste et entraînant. Un petit coup de cœur plein de douceur et de réalisme que je vous recommande totalement !

Le résumé

À en croire le poète, « il vaut mieux avoir connu l’amour, quitte à le perdre, que n’avoir jamais aimé du tout…  » Louna, dix-sept ans, est loin, bien loin, d’en être si sûre – et quand on connaît son histoire personnelle, difficile de le lui reprocher. Ironie du sort, elle qui a appris à la dure que les happy ending, c’est pour les autres, passe son dernier été après le lycée à jouer… les assistantes wedding planners aux côtés de sa mère.

De mariages désarmants d’émotion en désastres organisationnels, de témoins qui font leur diva en belles-mères obsédées du détail, Louna va devoir se confronter au cynisme de sa mère, aux pitreries de ses collègues d’un été, au souvenir obsédant d’une nuit parfaite, un an plus tôt à peine, qui la ronge comme l’acide un peu plus chaque jour… Il lui faudra sortir, à l’autre bout du tunnel, vainqueur, qui sait, des obstacles grands et petits que le destin a placés devant elle.

~ 5 raisons de lire ce roman ~

1 – L’écriture

La plume de Sarah Dessen est simple mais fascinante, avec sa capacité à décrire parfaitement des émotions complexes et à livrer un morceau d’histoire, un petit bout de vie. Si vous aimez John Green, Benjamin Alire Saenz ou encore Maureen Johnson il y a de grande chance que Once and for all vous plaise ! La petite dose de tragédie, l’amour compliqué et les questions sentimentales réalistes : tout y est. Sans compter que l’auteure le fait de façon entrainante et touchante…

« L’amour ne se mesure pas au temps passé ensemble, mais à l’importance des moments qu’on a partagés. Dans la vie, certains paraissent légers comme une caresse, alors que d’autres vous écrasent de tout leur poids. »

En plus de sa simplicité, le texte contient de petites perles comme celle-ci, des bons mots qu’on apprécie de trouver dans un roman. J’ai particulièrement aimé les réflexions de Louna sur l’existence de l’amour idéal et le fait de ne pas avoir une héroïne qui croit aux contes de fées.

2 – Le cadre parfait

Comme expliqué dans le résumé, Louna baigne dans le monde des Wedding planners, dans lequel travaille sa mère. Au-delà de l’histoire d’amour qui est le centre de l’histoire, Sarah Dessen construit un cadre tantôt humoristique, tantôt dramatique et parfaitement adapté à son récit.

J’ai tout particulièrement apprécié le cynisme dont font souvent preuve Louna et sa mère, que les amateurs d’humour noir aimeront aussi. Etre momentanément dans les coulisses de ces évènements particuliers vous fera probablement rire, grâce à l’humour dont est empreint le récit. Entre tous les ratés qui jalonnent les cérémonies, les codes qu’ont Louna et sa mère et leurs réflexions sur les couples qui se marient ou leur entourage, Once and for all a de quoi séduire sans même son histoire principale.

3 – Un roman absolument réaliste

Comme je le disais plus haut, pas de contes de fées pour Louna qui de toute façon n’y croit pas : si Once and for all se déroule dans l’univers des mariages, tout n’est pas tout rose dans le roman. Si l’histoire d’amour qu’il raconte a un côté mignon et un peu facile, les backstories des personnages se chargent d’apporter le réalisme de l’histoire.

On a le quotidien d’un job d’été sympa, des personnages réalistes avec leurs défauts compris et des relations qui sonnent juste. Mais on parle aussi de deuil, de famille monoparentale, d’addiction au travail et de plein d’autres sujets qui vous parleont.

4 – Une histoire touchante

Si Once and for all est raconté au point de vue interne par Louna, le personnage principal, on met du temps à découvrir son histoire personnelle. Cela se fait petit à petit, alors qu’on alterne entre les scènes du présents et certains de ses souvenirs, souvent douloureux. Cette alternance dynamise le récit sans pour autant l’alourdir, les souvenirs sont toujours courts et bien placés dans le texte.

Pour autant, si l’histoire de Louna est dramatique l’auteure n’en fait pas des tonnes. Le roman ne tombe pas non plus dans la complainte larmoyante mais tourne plutôt autour de sa reconstruction, avec humour et émotion fortes très bien retranscrites. Le suspens autour de ce qui lui est arrivé est ce qui rend le roman addictif malgré une histoire principale plutôt prévisible…

5 – Prévisible mais génial

Okay, dit comme ça ce n’est pas très convaincant. Mais ça a le mérite d’être vrai. Je ne vous vends pas un suspens intenable, vu qu’aux alentours de la centième page on voit venir la fin gros comme un camion. Pas grave ! Car ce qui compte dans ce roman, c’est le chemin parcouru : la découverte de l’histoire de Louna et sa reconstruction aux côtés d’Ambrose. Leur relation est touchante, avec leurs petites disputes mais surtout leurs nombreux instants de complicité.

Donc même si Once and for all ne vous surprendra pas nécessairement, c’est une lecture que je vous recommande à 100% pour son récit doux et entraînant.

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.