The rest of the story : l'histoire d'un été
Par titre

The rest of the story : l’histoire d’un été

Hello ! Aujourd’hui j’avais envie de vous parler de l’une de mes dernières lectures que je pense sincèrement être une des meilleures sorties littéraires de l’année 2019, j’ai nommé The rest of the story de Sarah Dessen.

J’avais tout d’abord acheté ce roman car le résumé m’intriguait, bien qu’il n’ait pas fait tant de bruit que ça sur booksta et la blogosphère. Il semblait coller avec le genre de roman réalistes que j’aime bien lire de temps en temps, avec en prime un petit air de John Green.

C’est un gros coup de cœur pour moi, bien que légèrement tempéré par une petite déception quant à la fin de l’histoire. En tout cas ça ne m’a pas empêchée de le dévorer et je reviens donc sur les points qui font que ce roman est génial et que je vous le recommande.

Le résumé

Un lac mystérieux, une famille oubliée, un été magique…

Emma Saylor regarde son père danser sur la piste, un peu désabusée : elle assiste à son mariage avec une femme adorable, qui leur permet d’échapper enfin aux difficultés qui les poursuivent depuis la mort de sa mère, cinq ans plus tôt, d’une overdose. La jeune fille ne sait pas grand-chose de ce qui est vraiment arrivé. Et, pour pouvoir aller de l’avant, elle aussi, elle aimerait bien connaître… la fin de l’histoire. Or elle n’a plus revu sa grand-mère maternelle ou ses cousins depuis un séjour chez eux quand elle était toute petite. Mais le destin va lui donner un coup de pouce : pendant la lune de miel de son père, elle doit justement passer un mois au bord du lac où vit cette énigmatique famille.

Car si, pour son père, elle est Emma, aux yeux de sa mère, de ses cousins et des amis d’autrefois, en revanche, elle était quelqu’un d’autre – elle était la petite Saylor, même si ce ne fut que le temps d’un été. Et c’est ce passé enfoui qu’elle va redécouvrir comme un trésor. Un parquet qui grince sous ses pas, une odeur familière… Elle qui ne se rappelle pas même le visage de sa grand-mère se rend compte qu’elle connaît cet endroit. Elle retrouve sa cousine, qui joue avec le feu comme la mère d’Emma avant elle, et Roo, le garçon dont elle était inséparable enfant. Tel un détective, elle va remonter le temps en arrière, pour découvrir non seulement qui elle est, mais aussi quelle adolescente a été sa mère. Au cœur du mystère, il y a aussi un étrange accident de bateau à moteur…

~ Ce que j’en ai pensé ~

Le style de narration

J’ai immédiatement accroché au style de Sarah Dessen. Son écriture est assez factuelle, n’assomme pas le lecteur à coup de figures de style trop chargée mais ne tombe pas non plus dans le langage « jeune » voire vulgaire. Cela rend la lecture fluide et agréable, donc définitivement un point très positif de ce roman.

La justesse des mots et des personnages

Car si le style est agréable, ce que j’ai surtout apprécié c’est la justesse des propos. Le comportement des personnages est très cohérent, leurs actions semblent naturelles. Je me suis vite attachée à Emma Saylor et aux autres, ils m’ont tous parus réels et convaincants.

Emma traverse une passe émotionnelle un peu difficile dans le roman mais il était facile de suivre ses réflexions car elles étaient très bien décrites. The rest of the story évite soigneusement les clichés si souvent rencontrés (le belle-mère d’Emma est géniale et elles s’entendent bien, Emma n’idéalise pas nécessairement sa mère qui est morte) et c’est rafraichissant. Et même si les histoires d’amour sont un peu faciles et bien souvent prévisibles, encore une fois elles sonnent juste : il n’y a pas de miracle du jour au lendemain.

Source : Pinterest

Il y a aussi la justesse de la vie autour du lac, de ce que c’est d’avoir un job d’été dans un endroit touristique, des soirées passées sur les bateaux… Tout est tellement bien décrit que même si vous ne l’avez jamais vécu, vous n’aurez aucun mal à le comprendre !

Et enfin la justesse des relations familiales, de toutes ces petites habitudes si bien décrites, des disputes et des fou rires, tout est parfaitement bien rapporté.

La rencontre de deux mondes

Emma est une jeune fille issue d’un milieu privilégié qui n’en a pas forcément conscience, et dont le retour sur terre n’est pas si facile. La rencontre avec la famille de sa mère est explosive, surtout grâce à sa cousine Trinity qui ne mâche pas ses mots. Mais c’est aussi génial car cela nous permet de suivre l’évolution de la mentalité d’Emma, alors qu’elle réalise que certaines choses qu’elle considérait comme acquises (avoir des vacances, aller à l’université) ne le sont pas nécessairement.

Et il n’y a pas que pour elle que cette rencontre est enrichissante. Si Emma évolue beaucoup en trois semaines, son père doit lui se faire plus rapidement à l’idée que sa fille s’entend bien avec ses cousins et s’est attachée au lac.

En bref, l’un des points importants de The rest of the story c’est la rencontre de deux milieux différents et ce qui en découle, leçon importante qui mérite tout à fait d’être traitée dans un roman comme celui-ci.

Le cadre du récit

Source : Pinterest

Le lac, celui dont on nous parle dès les premières lignes du roman, est source de curiosité. Comme Emma on a très envie de le découvrir, et les descriptions aussi précises qu’humoristiques de l’auteure nous le permettent. Ce cadre si original, associé à la période de l’histoire, en font une lecture idéale pour l’été : je peux vous promettre qu’il s’apprécie encore mieux à la plage.

Un point intéressant dans ce lieu, c’est bien évidemment la séparation entre les deux rives opposées du lac, entre deux classes sociales et deux modes de vie différents. C’est une idée excellente, d’autant plus qu’elle existe dans plein de stations balnéaires réelles, et elle est très bien mise en place et exploitée tout au long du récit.

En tout cas on finit par bien connaître le lac, ses deux rives et ses environs et on aimerait beaucoup le visiter en vrai ou, à défaut, y retourner dans le cadre d’une nouvelle histoire !

Le suspens

Parce que comme l’explique si bien le résumé, The rest of the story c’est tout d’abord l’histoire d’Emma qui va chercher à en savoir plus sur sa mère et cette famille dont elle n’avait aucun souvenir. Un certain suspens reste tout le long du récit, le temps de reconstituer les faits. Tous les habitants du lac semblent les connaître par cœur, mais aucun n’en parle spontanément avec Emma et c’est donc une petite enquête qui se déroule…

La fin

C’est ma petite déception à moi, parce qu’après un roman aussi réaliste et bien construit j’ai été embêtée de tomber sur cette fin qui en faisait trop, alors que ce n’était pas nécessaire. Je ne vais pas développer pour ne pas spoiler mais pour moi l’histoire aurait très bien pu s’arrêter un chapitre avant, ça ne m’aurait pas dérangée…

En conclusion

The rest of the story est une très belle lecture d’été que je vous recommande car elle est réaliste et fait du bien, car elle offre un petit coin de vacance et parce que les personnages sont attachants. Tout sonne juste et on se laisse facilement entraîner par la jolie plume de l’auteure : en bref, un petit coup de cœur !

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Acheter ce roman (lien affilié)

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.