5 raisons de lire L’Ange mécanique
Par titre

5 raisons de lire L’Ange mécanique

Connu en anglais sous le titre de The Infernal Devices 1 : The Clockwork Angel, le titre a été remanié par les français qui l’ont renommé The Mortal Instruments, les origines : L’Ange mécanique. Remaniement que je trouve assez mauvais car 1) Ce livre n’est pas à proprement parler l’origine de l’histoire de Clary (pour ça, il faudrait plutôt un livre qui raconte l’histoire du Cercle et de Valentin)  et que de 2) ils vont être bien mal pour renommer The Last Hours (qui selon leur critères seraient les origines de renaissance XD).

Enfin bref, je vais cesser de digresser sur les titres en français. Voici donc la citation-résumé :

« – Vous ne vous mettez jamais en colère contre lui ?

Jem éclata de rire.

– Je ne dirais pas cela. J’ai souvent envie de l’étrangler.

– Comment diable parvenez-vous à vous retenir ?

– Je vais me réfugier dans mon endroit préféré à Londres. Je contemple le fleuve en pensant à la continuité de la vie et à toute cette eau qui s’écoule sans se soucier de nos afflictions dérisoires.

Tessa semblait fascinée.

– Et ça marche ?

– Pas vraiment, mais ensuite je me dis que je pourrais le tuer dans son sommeil si l’envie m’en prenait, et là je me sens mieux. »

Cassandra Clare, The Infernal Devices : l’Ange mécanique

Cette citation n’est pas forcément celle qui résume au mieux le livre mais qui a l’avantage de donner le ton sans rien spoiler. Donc TID (The Infernal Devices, si vous avez suivi), c’est l’histoire de Tessa, Jem et Will. Tessa débarque de New-York et se fait enlever, et BG n°1 (aussi nommé Will) vient à sa rescousse. Et ensuite, parce que quand même c’est un roman de Cassandra Clare, ça dégénère. Forcément.

1 – Le passé des chasseurs d’ombres

Tessa (The Infernal Devices)

Artiste : Smitth

Si Cassandra Clare a écrit et publié l’Ange mécanique après The Mortal Instruments, l’histoire se passe bien avant. En fait, elle se déroule dans le Londres victorien, peu après la signature des Accords entre les créatures obscures et les chasseurs d’ombres (pour connaître cette histoire, il faudra lire les Chroniques de Magnus Bane ou le Codex). Une belle occasion de replonger dans leur monde et de comprendre l’épilogue de la Cité du Feu Sacré.

Cependant pour ceux d’entre vous qui n’auraient pas lu TMI, l’Ange mécanique se lit et se comprend tout aussi bien.

J’ajouterais même que The Infernal Devices a eu beaucoup plus de succès et que l’histoire est mieux écrite, donc si vous n’avez pas apprécié TMI je vous conseille quand même de laisser une chance à cette saga.

Article lié : 5 raisons de lire The Mortal Instruments

2 – Percer le secret de Will

Artiste : @silviarte

« Pour savoir si un serpent est venimeux, il faut regarder s’il a des taches colorées. Plus sa peau est belle, plus son venin est fatal. C’est pareil avec Will. Sa belle figure ne lui sert qu’à dissimuler sa nature mauvaise et malhonnête. »

Cassandra Clare, The Infernal Devices : l’Ange mécanique

Dès l’apparition de ce personnage, on comprend qu’il cache quelque chose. Et je ne sais pas vous mais pour ma part, dès que je réalise qu’un personnage cache quelque chose, j’ai hâte de découvrir quoi.

Will (L’Ange mécanique)

3 – Une saga qui nous parle

« – Il faut toujours être prudent avec les livres et leur contenu, renchérit Tessa, car les mots ont le pouvoir de nous changer.

– Je ne crois pas qu’un livre m’ait jamais changé. Enfin…j’en connais un qui est censé apprendre au lecteur à se transformer en mouton… »

Cassandra Clare, The Infernal Devices : l’Ange mécanique

Tessa est amoureuse des livres et case des références de partout (bon, des référence de son époque, ok, mais c’est déjà bien). Elle est beaucoup plus attachante que Clary est c’est très facile de s’identifier à elle.

L’histoire en elle-même est bien amenée et même si on voit venir le dilemme amoureux, Cassandra Clare réussit à casser le schéma façon Twilight pour nous offrir un livre entraînant et bien écrit.

Article lié : 5 raisons de rencontrer les Chasseurs d’ombres de Cassandra Clare

4 – Un décor que vous adorerez

« Je contemple le fleuve en pensant à la continuité de la vie et à toute cette eau qui s’écoule sans se soucier de nos afflictions dérisoires. »

Cassandra Clare, The Infernal Devices : l’Ange mécanique
London Institute (L’Ange mécanique)

Londres à l’époque victorienne, c’est un peu comme le Versailles du Roi-Soleil ou la Grèce antique : des périodes fascinantes avec des mœurs intrigants. On adore le décor planté pour cette saga, les descriptions des vêtements ou de la vie quotidienne et les expressions des personnages qui nous font voyager dans le temps. En bonus, certaines parties du récit sont historiquement vraies (pas celles impliquant des démons ou des chasseurs d’ombres of course !).

5 – Un méchant mystérieux

« — Êtes-vous le Magistère ?

— Magistère ? répéta-t-il, l’air visiblement surpris par sa véhémence. Cela signifie « maître » en latin, n’est-ce pas ?

— Je…

Tessa avait l’impression d’être prisonnière d’un rêve étrange.

— Je suppose que oui. »

Cassandra Clare, The Infernal Devices : l’Ange mécanique

Si beaucoup de sagas désignent immédiatement un méchant avec tout son attirail à base de rires machiavéliques, plans machiavéliques et associés machiavéliques, l’Ange mécanique nous présente un antagoniste très mystérieux, qu’on met du temps à rencontrer et encore davantage à comprendre.

On devine aussi un plan à grande échelle qui nous amène à ouvrir immédiatement le tome 2 à la recherche de réponses…

En conclusion

Le premier tome prometteur d’une saga que je vous recommande de tout mon cœur, autant pour ses belles citations que pour ses personnages attachants et son décor fascinant !

Vous l’avez lu ? Il vous tente ?

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez l’enregistrer sur Pinterest :

5 raisons de lire L’Ange mécanique

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.