Interviews et salons,  Par titre

Trois fois l’été : une romance qui innove

Merci à Page Turners pour l’envoi de ce roman.

Hello ! Aujourd’hui je vous propose une chronique sur l’un de mes coups de cœur de début juillet : Trois fois l’été d’Elisabeth Barféty.

Mais en quoi elle est différente de toutes les romances d’été que l’on croise en ce moment ? Et bien en tout mes chers amis. Le principe original de Trois fois l’été, c’est qu’à la moitié le roman se divise, pour se diriger vers trois fins possibles. Vous choisissez alors le rendez-vous qui vous tente le plus et lisez la fin correspondante ! (Ou vous faites comme moi et vous lisez les trois. C’est bien aussi.)

Je précise que même si je vais revenir sur les différentes fins, ce sera évidemment sans spoiler !

Le résumé

Un samedi soir, trois propositions.

Pour Maëlle, voilà un sacré cas de conscience, d’autant plus que sa décision pourrait changer son été… Alors ?

Concert VIP avec Matt, son nouveau collègue rockeur ?

Tournage avec Noah, la star de son réseau social favori ?

Soirée artistique avec Léo, son mystérieux voisin d’en face ?

Que va-t-elle choisir ?

C’est à vous d’en décider.

~ Retour sur cette lecture ~

Le début de l’histoire

Sans même parler de la particularité des trois fins, j’ai immédiatement accroché au roman. Maëlle est très sympa et on s’identifie facilement à elle. J’ai aimé le fait que ce ne soit pas une héroïne passive : la plupart des évènements, avant comme après la séparation du récit en trois branches, viennent du fait qu’elle se bouge pour s’occuper.

La trame est sympa et l’idée qu’elle se lance sur Videoz (le Tiktok du récit) apporte un peu de fun à un été qui tourne quand même pas mal autour de son travail.

Ce qui est aussi très intéressant, c’est que cette histoire parle de grandir, de surmonter certains problèmes et je trouve génial qu’on ait les trois fin alternatives : l’auteure répond à la fameuse question « Et si j’avais… ? » qui caractérise chacun de nos choix. Même si le tout reste très léger, je trouve qu’il y a une jolie réflexion qu’elle pose là l’air de rien et qui apporte beaucoup au roman.

Et puis, il faut bien se l’avouer, les trois propositions de soirée reçues par Maëlle donnent envie et on a tout de suite envie de découvrir les trois fins.

La fin de Matt

J’ai commencé par la lecture de la soirée avec Matt parce que c’était celle qui me tentait le plus. Après tout, c’est son collègue de travail, donc le seul qu’elle connaît vraiment et je me disais qu’il y aurait de la complicité.

J’avoue que l’auteure m’a bien surprise. J’avais naïvement pensé que chaque histoire débouchait sur un happy ending avec le garçon choisi mais il semblait que non. Et c’était d’autant plus intéressant !

Dans les trois, Maëlle grandit mais c’est dans celle de Matt qu’elle a le plus d’audace. Elle se lance dans des aventures un peu dingues et se dépasse. J’ai beaucoup aimé celle qu’elle devenait à travers cette histoire et la fin est très chouette, même si ce n’est pas ma préférée parmi les trois.

La fin de Noah

Après Matt, j’ai enchaîné avec la fin alternative de Noah, qui est celle où Maëlle choisit de se rendre au tournage organisé par l’influenceur qu’elle aime bien.

Encore une fois que de rebondissements !

Cette deuxième fin alternative est celle où Maëlle est la plus malmenée, mais c’est aussi à mes yeux celle qui a la fin la plus intéressante. En tout cas l’histoire est surprenante et loin du cliché que je m’attendais à trouver donc je suis ravie, et certaine qu’elle vous plaira !

La fin de Léo

Pour cette dernière, celle du mystérieux voisin, j’avoue avoir été moins surprise par l’histoire. Mais je pense que ça vient du fait que j’avais lu les deux autres fins avant et que si le choix de Maëlle change des choses, les évènements extérieurs sont identiques à chaque fois.

En tout cas c’était la plus douce et mignonne des trois, celle que j’ai préférée dans sa globalité. Et j’aime le fait que dans celle-ci il n’y a pas que la relation de Maëlle avec le garçon en question qui évolue mais que d’autres relations changent dans sa vie (je ne sais pas si c’est très clair mais je ne peux pas trop préciser pour ne pas spoiler).

En conclusion

Une héroïne attachante et trois jolis fins pour une histoire qui se lira très bien au soleil cet été ! Trois fois l’été est une romance originale dont le concept vous plaira probablement mais qui parle aussi de grandir, de se lancer des défis et de faire de nouvelles rencontres. En bref, une très belle lecture !

Bonus : une mini interview d’Elisabeth Barféty

Dans le cadre de mon compte bookstagram, j’essaie quand je chronique un roman d’un auteur français de l’interviewer pour ajouter ce contenu à ma chronique et Elisabeth Barféty a gentiment accepté de répondre à deux questions sur le roman :

Lisly : Comment vous est venue l’idée originale de présenter un roman avec trois fins alternatives ? Comment s’est déroulé le travail d’édition autour du roman ?

Elisabeth Barféty : J’écris souvent des livres dont vous êtes le héros, et je suis fan de comédie romantique… 3 fois l’été, c’est un peu la synthèse des deux 😁 Mon éditrice recherchait un nouveau concept pour sa collection, ça lui a plu, et voilà ! Pour le travail éditorial, ça n’a pas changé grand-chose, on a essayé de traiter chaque fin comme une histoire indépendante.

Lisly : Laquelle des trois fins est votre favorite ?

Elisabeth Barféty : Je ne sais pas si j’ai une fin préférée 🙈 Il y a des scènes qui comptent pour moi dans les trois… C’est sûrement pour ne pas choisir que j’adore écrire des histoires à choix multiples !

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez l’enregistrer sur Pinterest :

Trois fois l’été : une romance qui innove
Signature

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.