Quand l'amour s'en mail : une romance légère et entraînante
Par titre

Quand l’amour s’en mail : une romance légère et entraînante

Merci à Amazon Publishing France de m’avoir permis de lire ce titre.

Arrêtez tout ! J’ai trouvé LA prochaine romance à lire. Aussi improbable que pétillante et entraînante, l’histoire de Quand l’amour s’en mail écrite par Tamara Balliana vous offrira un petit moment de détente et vous arrachera même probablement quelques sourires.

Vous le savez peut-être, si j’apprécie de lire des romances de temps en temps ce n’est pas non plus mon genre de prédilection. Avec des lectures récentes plutôt sombres (Golden Son, Shades of Magic), je voulais une lecture un peu plus légère et positive : je l’ai trouvée !

« Quand sa meilleure amie lui demande d’être son témoin de mariage, Solène est aux anges et décide de lui organiser un enterrement de vie de jeune fille dont elle se souviendra ! Pour cela, elle écrit à Léonie, surnommée « Léo », la sœur de la future mariée… Mais à cause d’une erreur de destinataire, c’est Léo, architecte parisien et homonyme de Léonie, qui lui répond !

Débute alors une correspondance qui devient de plus en plus personnelle à mesure que les jeunes gens se découvrent l’un l’autre. Mais quand Léo propose à Solène de se rencontrer enfin, elle refuse catégoriquement. Bien décidé à connaître le visage de sa mystérieuse amie virtuelle, Léo s’obstine… Solène lui cacherait-elle quelque chose ? La complicité qu’ils ont développée derrière leurs écrans résistera-t-elle à l’épreuve du réel ? »

Une romance digne d’une comédie Netflix

La rencontre de Solène et Léo n’a rien à envier à ces comédies un peu nunuches que Netflix sait si bien produire (et qu’on adore, avouez-le !).

Et en même temps, l’histoire se prête bien mieux à un livre qu’à un écran pour une raison que je ne peux pas détailler sans vous spoiler (et ce serait dommage). En tout cas j’ai trouvé la révélation en question très bien amenée, Tamara Balliana a su le faire sans rompre le pacte d’entente entre l’auteur et le lecteur, chose qui a pu m’énerver dans d’autres romans. Le sujet choisi est maitrisé et intéressant car finalement peu courant dans ce genre littéraire, j’ai bien aimé ça.

Une héroïne attachante

Var (Quand l'amour s'en mail)

Solène m’a tout de suite plu, dès les premières pages. Si l’écriture de cellez-ci m’a d’ailleurs semblé incertaines, comme si l’auteure ne savait pas bien comment construire le début de son récit, la suite a tout à fait effacé cette impression.

Pour en revenir à Solène, ce n’est pas une cruche, elle n’est pas désespérément à la recherche d’un mec et ne craque pas non plus sur le bad boy local dont elle apprécie la sensibilité. C’est une entrepreneuse indépendante qui mène sa petite vie tranquille dans le sud de la France (et non à LA/New York/Paris/insérer une autre ville cliché pour une romance). Son village se résume à une place et quelques rues autour et elle travaille pour les commerces locaux. Une fille bien quoi.

A ce stade, je dois aussi préciser qu’on parle d’une romance plus « adulte » que celles que je chronique d’habitude, entendez par là que si elle ne s’adresse pas nécessairement à un public plus âgé, les héros eux ne sont pas des lycéens ou des étudiants encore jeunes.

Un brin de réflexion

« Dans ma tête, la vie, c’est comme une multitude de routes. Tu as l’autoroute, celle qui va exactement là où tu voulais aller. Parfois, tu es obligé de la quitter pour emprunter un itinéraire secondaire, ou tu choisis même de le faire volontairement. Et tu peux avoir de belles surprises. Même si le chemin est un peu plus long, tu peux rejoindre ta destination initiale, tu prends plaisir à faire ce détour. Tu peux même te retrouver à un endroit où tu n’avais pas prévu d’aller, mais peu importe si au final l’endroit est beau, tu ne crois pas ? »

Parce que si Quand l’amour s’en mail tourne autour de l’histoire de Solène et Léo, elle aborde aussi des questions elles plutôt réelles (et vous savez que j’adore les romans qui abordent des sujets plus difficiles !). Ici entre autre il y a le fait de grandir et de voir ses amis s’éloigner, surtout illustrée par le mariage de Laetitia et les craintes de Solène que sa meilleure amie la laisse tomber.

Il y a aussi l’histoire personnelle de Léo, qui se sent obligé de devenir comme son frère. Le pire, c’est qu’il s’en rend compte et continue dans cette voie, dans une vie qui ne lui plaît qu’à moitié et qui n’est surtout pas la sienne.

Donc un roman qui amène aussi un petit questionnement qu’on peut tout aussi bien ignorer si on veut juste se centrer sur la romance mais qui n’est certainement pas désagréable !

En conclusion

Quand l’amour s’en mail est une histoire légère et sans prise de tête ! S’il ne faudra pas être trop regardant sur l’aspect réaliste du roman, vous apprécierez ce moment de détente à mi-chemin entre le sud de la France et Paris, le tout dans une ambiance festive. Ne vous arrêtez surtout pas à la couverture (qui ne vend pas du rêve je vous l’accorde), car vous passeriez à côté d’une histoire sympa !

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Acheter ce roman (lien affilié)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.