Polar vert tome 2 : Anguilles sous roches
Par titre

Polar vert tome 2 : Anguilles sous roches

Merci à Page Turners pour l’envoi de ce roman.

Hello ! Aujourd’hui me revoilà avec la chronique du tant attendu tome 2 de Polar vert de Thierry Colombié : Anguilles sous roches.

Sans surprise, ce deuxième tome est un coup de cœur à la hauteur du premier. Toujours aussi addictif, toujours aussi engagé, toujours aussi réaliste… Tout ce qu’on avait aimé dans Les algues assassines, on le retrouve dans Anguilles sous roches. Une vraie lecture plaisir qui n’a même pas tenu une journée tellement j’ai été happée !

Je dois dire que j’ai été surprise plus d’une fois à la lecture de ce tome 2, et que l’auteur parvient à conclure son intrigue tout en se renouvelant pour le plus grand bonheur des lecteurs. C’est pour moi une saga coup de cœur que je recommande sans hésiter !

ATTENTION : cette chronique contient des spoilers sur le roman dont il est question ainsi que le tome précédent

Sinon vous pouvez découvrir 5 raisons de lire Polar Vert, garanties sans spoiler !

Le résumé

Une mafia sans foi ni loi, qui trafique les poissons comme d’autres trafiquent la drogue.

Des gendarmes aux aguets, prêts à « taper ».

Des activistes écologiques que rien ne peut arrêter.

Et, au beau milieu de tout cela, Klervi, 17 ans.

Les crimes contre l’environnement sont des crimes aussi graves que les autres.

Entre sa participation au trafic de civelles et son rôle de taupe pour les gendarmes, comment Klervi parviendra-t-elle à survivre ?

Entre son fiancé, son frère et ses amis d’enfance, qui pourra-t-elle sauver ?

~ Retour sur cette lecture ~

L’aspect écologique

Si dans le premier tome l’aspect écologique était vraiment au centre de l’histoire, je trouve que dans cette suite on bascule plus sur le genre policier. Après, il faut aussi prendre en compte l’effet de surprise du premier tome, qui nous faisait découvrir le principe du trafic de civelles et les marées vertes : dans Anguilles sous roches le décor et les enjeux sont déjà posés et je trouve pertinent d’explorer l’histoire de Klervi jusqu’au bout, quitte à mettre l’aspect éducatif écologique un peu de côté.

J’en profite pour préciser que Polar vert ne s’arrêtera pas à ce second tome puisqu’il y aura une deuxième « saison », avec de nouveaux héros et de nouveaux enjeux environnementaux. Et évidemment, je serais au rendez-vous !

Au cœur de l’action

Comme je le disais plus haut, on est sur une intrigue plus policière, et au cœur de l’action. Klervi va se retrouver confrontée plus d’une fois à des trafiquants et braconniers en tout genre, et découvrir une face plus sombre de son chéri. La confrontation armée était très bien pensée, surtout que les réactions de Klervi sonnent juste (elle est hébétée, angoissée, bref, les réactions d’une personne normale, ça change des polars américains ou tout le monde est blasé par rapport aux armes à feu).

J’ai aimé le fait que Klervi se mouille plus dans ce tome, la tension des scènes qui en découlent mais aussi le relief et la maturité que tout cela apporte à son personnage rendent le roman toujours plus addictif.

Toujours plus de réalisme

J’ai déjà entendu comparer Polar vert au Bureau des légendes et je trouve la comparaison très pertinente. En effet, les deux œuvres ont en commun un véritable souci de réalisme par rapport au fonctionnement de la police et des sources. Dans Anguilles sous roches, Klervi découvre aussi l’après, alors qu’elle est mise en examen par la justice pour avoir pris part au trafic de civelles et que son statut ne la protège pas totalement. J’ai adoré la fin de l’histoire qui n’est certes, pas rose, mais qui sonne tellement plus juste que Lucas et Klervi s’enfuyant en yatch comme elle en avait rêvé…

La surprise du FLOU

La meilleure surprise pour le lecteur reste à mes yeux le dénouement du côté des amis de Klervi, qui ont su me surprendre. Bien sûr, Thierry Colombié prend soin de nous mettre la puce à l’oreille avec le comportement étrange de Louise mais je n’aurais jamais imaginé ce qui se passe avec David et Medhi. Non seulement on est surpris, mais en plus les pièces du puzzle s’emboîtent enfin pour expliquer ce que le frère de Klervi faisait sur la plage et le fameux code « des carottes pour Torpédo ». Un retournement de situation très bien pensé qui contribue à la montée en puissance du récit sur la fin, jusqu’au dernier chapitre qui nous achève.

En conclusion

Un excellent second tome qui vient conclure une duologie que j’ai envie de mettre dans les mains de tous pour ses thèmes importants, son intrigue passionnante et son réalisme bluffant. Polar vert est sans nul doute une lecture marquante, qui ravira tous ses lecteurs et lectrices !

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Signature

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.