Moxie de Jennifer Mathieu
Par titre

Moxie de Jennifer Mathieu

Merci à Hachette Romans pour l’envoi de ce roman.

Hello ! Aujourd’hui je vous propose un roman plein de peps et de féminisme : Moxie de Jennifer Mathieu, qui vient tout juste de sortir au format poche.

Bon, j’ai tout fait à l’envers pour une fois. A sa sortie en grand format, ce roman a fait pas mal de bruit sur bookstagram et je l’avais noté dans la liste des romans que j’avais envie de lire, dans laquelle il s’est perdu (il faut dire que ladite liste est longue).

Ensuite, le film tiré du roman est sorti sur Netflix. Je l’ai donc regardé et j’ai bien aimé : c’était engagé, plein de girl power saupoudré d’une pincée de rébellion.

Et puis à l’occasion de la sortie du roman en poche, j’ai donc eu l’occasion de le lire. Bon, sans trop de surprises, il y a des grosses différences entre le film et le roman. Le roman approfondit davantage les relations entre les personnages et Vivian est, je trouve, moins présentée dès le début comme une rebelle : son entourage la boit comme une jeune fille sage et discrète. En tout cas j’ai bien accroché au récit qui soulève des points importants sur le féminisme et l’égalité ainsi que sur les « excuses » qu’on donne aux adolescents dans certaines situations, je vous le recommande donc !

Le résumé

Moxie : désigne le caractère audacieux d’une personne prête à défendre ses convictions envers et contre tous.

Vivian Carter, 16 ans, en a marre. Marre que l’équipe de foot de son lycée se croit tout permis. Marre qu’on impose des règles vestimentaires aux filles, mais jamais aux garçons. Marre du sexisme dans les couloirs du bahut et des profs qui ferment les yeux. Plus que tout, Vivian en a marre qu’on lui dise qui elle doit être. Vivian Carter dit STOP.

Et si toutes les filles se rassemblaient pour qu’enfin sonne l’heure de la révolution ?

Les Moxie Girls contre-attaquent !

~ Retour sur cette lecture ~

Une Viviane en nuance

Comme je le disais plus haut, j’avais eu l’impression en regardant l’adaptation sur Netflix que Vivian était déjà une fille un peu rebelle, avec son style rock et sa façon d’être. Ce que j’aime beaucoup dans le roman, c’est que Viviane est beaucoup plus en nuances. C’est une ado qui se questionne sur les injustices et ce qu’elle peut faire pour agir contre mais qui fait aussi tout pour ne pas avoir de soucis en le faisant, qui n’a pas forcément un fort tempérament.

Quelque part, je trouve cela bien plus intéressant. Viviane n’est pas une leader, juste une fille lambda indignée par des évènements qui se déroulent dans son lycée. En cela, il est beaucoup plus facile pour le lecteur de s’identifier à elle.

C’est comme le fait qu’elle doute parfois de la façon dont elle sert sa cause. Elle remet en question ses actions, se demande si elle n’est pas allée trop loin… Et c’est top ! Cela permet de réfléchir en profondeur sur le féminisme et l’égalité, de nuancer certaines idées.

Un petit ami pas si parfait

Deuxième point plus positif dans le roman : dans le film, j’avais surtout retenu que Seth (qui devient très rapidement le petit ami de Viviane) était parfait. A fond pour l’égalité, il a une action au tout début du roman (et du film) qui nous fait dire qu’il est top.

Mais dans le livre, il se plante aussi lamentablement par moments. Il sert à Viviane du « not all men » (argument souvent avancé lorsqu’une constatation est posée qui consiste à dire que tous les mecs ne font pas ça, ce qui n’est pas le propos et invisibilise les victimes). Il doute de la parole de la victime lorsqu’une accusation de viol est lancée. Bref, il a encore de gros progrès à faire et si comme le rappelle la mère de Viviane il n’est qu’un lycéen qui a encore besoin d’être éduqué sur certains sujets, il est lui aussi beaucoup plus nuancé dans le roman.

Féminisme et sororité

Il y a ce feeling dans le roman qui est juste génial, lorsque les filles jouent le jeu et se rebellent à travers Moxie. J’ai adoré les différentes actions qu’elles mènent ainsi que les beaux moments d’entente et de soutien qui en découlent.

Les idées de Viviane pour Moxie sont géniales : se dessiner des cœurs et étoiles sur les mains pour protester, venir en robe de chambre pour dénoncer un code vestimentaire sexiste, coller des autocollants sur les casiers des harceleurs… Mais finalement les meilleurs moments d’entente et de sororité ont lieu lorsque plusieurs filles travaillent main dans la main, à la vente de bijoux ou à la toute fin par exemple.

En tout cas le message du roman et les idées qu’il dégage sont fortes et il est à faire lire aux ados, et pas seulement les filles !

En conclusion

Une très bonne lecture, pleine d’énergie et de réflexions sur les injustices et le féminisme. A mettre entre toutes les mains !

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Signature

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.