Les enchanteresses tome 2 : Les disparues de Chateaubriand
Par titre

Les enchanteresses tome 2 : Les disparues de Chateaubriand

Merci à Hachette Romans pour l’envoi de ce roman.

Hello ! Aujourd’hui je reviens avec la chronique du second tome d’une saga jeunesse pleine de magie : Les enchanteresses tome 2, Les disparues de Chateaubriand de Sophie Gliocas.

 Alors… Cet avis va être un peu différent de ceux que j’écris d’habitude. Zn effet, j’ai eu beaucoup de mal à lire ce tome 2 et j’ai dû me détacher émotionnellement du récit en quelque sorte. Il se trouve que dans Les disparues de Chateaubriand, les trois héroïnes de la saga voient l’une de leurs camarades de classe disparaitre, suite à une soirée organisée dans une grange désaffectée. S’ensuit une battue dans les bois, l’intervention de la police… Et le roman m’a ramenée à un évènement réellement arrivé dans mon école, ce qui le rendait difficile à lire. J’ai d’ailleurs sauté jusqu’à la fin lire le dernier chapitre pour ensuite revenir au début du livre et le lire en entier parce que j’avais beaucoup trop peur de la conclusion de l’histoire.

Bref, ce n’est absolument pas de la faute du roman si il a fait remonter tout ça mais du coup je peux difficilement vous dire « c’est un coup de cœur » ou « je n’ai pas aimé ». Je vais donc comme d’habitude détailler ma chronique mais de façon factuelle, sans forcément donner mon avis sur tel ou tel aspect du roman.

ATTENTION : cette chronique contient des spoilers sur le roman dont il est question ainsi que le tome précédent

Retrouvez ma chronique du tome 1 (sans spoilers) !

Le résumé

Au lycée Châteaubriand, des événements étranges ont lieu.

Depuis Halloween, des jeunes filles disparaissent, sans laisser de traces derrière elles…

Lorsque Bleuenn, Lizig et Flora découvrent que d’autres disparitions sont survenues des années auparavant, elles en sont sûres : la magie y est pour quelque chose.

Pour les Enchanteresses, l’heure est venue de faire la lumière sur ce mystère.

~ Retour sur cette lecture ~

Un rythme soutenu

La disparition de l’une des camarades de classe des trois enchanteresses a lieu dès le début du roman, ce qui instaure immédiatement de la tension. Alors quand elle est suivie d’autres disparitions, le roman devient un véritable page turner que les lecteurs dévoreront à toute vitesse pour connaître l’étrange conclusion de cette histoire !

Sophie Gliocas maitrise le rythme de son récit, celui de l’enquête de Bleuenn, Lizig et Flora qui sentent bien que le surnaturel est à l’œuvre. Entre grosses découvertes et périodes où elles n’avancent pas vraiment, le roman se lit tout seul.

Bleuenn et Malo

Dans ce second tome, Bleuenn se décide à faire le premier pas vers le mystérieux et envoûtant Malo, son crush. Malheureusement pour elle, elle se prend un beau stop. J’avoue que j’ai été aussi surprise que Bleuenn et ses amies qu’elle se fasse rejeter, car le comportement de Malo n’était pas toujours que franchement amical (surtout dans le tome 1). Mais ce point est très intéressant : c’est finalement plutôt rare que ce soit l’héroïne qui se fasse recaler dans les romans Young Adult où ce sont plutôt les garçons qui font la queue pour se faire friendzoner et cela apporte de la surprise et du réalisme aux interactions entre les personnages, c’est donc une bonne chose.

Girl power

La sororité prend une autre dimension dans Les disparues de Chateaubriand puisque Bleuenn, Lizig et Flora se retrouvent à s’allier avec leur ennemie jurée du lycée, Alice, pour combattre des décisions arbitraire du maire qui leur semblent injustes. C’est un bel exemple de les voir faire front face à ces règles et de s’entraider pour retrouver leurs camarades disparues.

Vers un ennemies-to-lovers ?

On en apprend plus sur Antoine, ce lycée insupportable qui se complaît à harceler ses camarades et à qui Bleuenn s’est déjà frottée plus d’une fois. On découvre ainsi que ses parents sont riches mais aussi désagréables et sévères envers leurs deux fils, Antoine et son grand frère Armand. Au vu de certaines scènes, on en vient à éprouver de la compassion envers lui, un peu comme on en a envers Draco Malefoy dans Harry Potter lorsqu’on découvre comment Lucius le traite.

Bleuenn est bien entendu celle qui est témoin desdites scènes et entre certaines interaction qu’elle a avec Antoine et la scène chez la voyante où celle-ci sous-entend pas mal de choses, je ne serais pas surprise comme je le disais dans le titre de cette partie que le tome 3 prenne des airs d’ennemies-to-lovers. Et si vous n’êtes pas encore convaincus, sachez que l’auteure a également écrit une fanfiction de Dramione (Draco et Hermione, toujours dans Harry Potter)…

En conclusion

Une lecture pas évidente mais je pense tout de même lire la suite de la saga, surtout qu’on a une nouvelle intrigue à chaque tome donc avec un peu de chance plus le problème que m’a posé Les disparues de Chateaubriand…

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Signature

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.