Havenfall de Sara Holland
Par titre

Havenfall de Sara Holland

Hello ! Aujourd’hui je vous propose la chronique d’un roman original et plein de magie : Havenfall de Sara Holland.

J’ai un léger passif avec Sara Holland dans le sens où je n’avais pas du tout accroché à sa duologie Everless/Evermore (click click pour découvrir les chroniques) que j’avais trouvé peu surprenante et trop clichée.

Lorsque j’ai reçu Havenfall dans la box Illumincrate de mars 2020, j’étais donc un peu déçue et je n’avais pas franchement hâte de lire un nouveau roman de l’auteure. Après six mois en attente sur mon étagère, je me suis enfin décidée à l’ouvrir, peu convaincue par le résumé mais plus pour lire un peu d’anglais histoire de me préparer au TOEIC que je dois bientôt passer.

Finalement, Havenfall s’est avéré être une véritable bonne surprise, j’ai apprécié cette lecture et c’est un roman que je recommande !

NOTE : ce roman n’a pas encore été traduit en français, il s’agissait d’une lecture en VO

Le résumé

En anglais

Hidden deep in the mountains of Colorado lies the Inn at Havenfall, a sanctuary that connects ancient worlds–each with their own magic–together. For generations, the inn has protected all who seek refuge within its walls, and any who disrupt the peace can never return.

For Maddie Morrow, summers at the inn are more than a chance to experience this magic first-hand. Havenfall is an escape from reality, where her mother sits on death row accused of murdering Maddie’s brother. It’s where Maddie fell in love with handsome Fiorden soldier Brekken. And it’s where one day she hopes to inherit the role of Innkeeper from her beloved uncle.

But this summer, the impossible happens–a dead body is found, shattering everything the inn stands for. With Brekken missing, her uncle gravely injured, and a dangerous creature on the loose, Maddie suddenly finds herself responsible for the safety of everyone in Havenfall. She’ll do anything to uncover the truth, even if it means working together with an alluring new staffer Taya, who seems to know more than she’s letting on. As dark secrets are revealed about the inn itself, one thing becomes clear to Maddie–no one can be trusted, and no one is safe…

En français (traduction personnelle)

Cachée au plus profond des montagnes du Colorado se trouve l’auberge d’Havenfall, un sanctuaire qui relie les mondes antiques – chacun avec sa propre magie – ensemble. Depuis des générations, l’auberge protège tous ceux qui cherchent refuge dans ses murs, et quiconque perturbe la paix ne peut plus jamais revenir.

Pour Maddie Morrow, les étés à l’auberge sont plus qu’une chance de profiter de cette magie. Havenfall lui permet d’échapper à la réalité, où sa mère est assise dans le couloir de la mort, accusée du meurtre du frère de Maddie. C’est là que Maddie est tombée amoureuse du beau soldat Fiorden Brekken. Et c’est là qu’elle espère un jour hériter du rôle d’aubergiste de son oncle bien-aimé.

Mais cet été, l’impossible se produit: un cadavre est retrouvé, brisant la tranquillité de l’auberge. Avec Brekken disparu, son oncle gravement blessé et une créature dangereuse en liberté, Maddie se retrouve soudainement responsable de la sécurité de tout le monde à Havenfall. Elle fera tout pour découvrir la vérité, même si cela signifie travailler avec le nouveau membre du personnel, la séduisante Taya, qui semble en savoir plus qu’elle ne le laisse entendre. Alors que de sombres secrets sont révélés à propos de l’auberge elle-même, une chose devient claire pour Maddie: personne ne peut faire confiance à personne et personne n’est en sécurité. . .

~ Retour sur cette lecture ~

L’idée de l’auberge

Bon, des mondes qui se côtoient à travers une porte quelque part sur terre, ce n’est pas vraiment l’invention du siècle. Pas que l’idée soit mauvaise (surtout ici ou elle est particulièrement bien mise en scène) mais ayant comme dit précédemment j’avais trouvé l’autre duologie de l’auteure trop clichée, j’ai eu peur dès le résumé de retomber une nouvelle fois dans quelque chose de prévisible et déjà vu.

Du côté des univers proposés, j’ai apprécié les idées des deux univers paisibles mais c’est celui de Solaria qui m’a le plus intriguée et ce dès le début de ma lecture de Havenfall. Maddie insistait tellement sur le fait qu’ils étaient les méchants de l’histoire, et les autres semblaient l’oublier en permanence… Ça m’a mis tout de suite la puce à l’oreille et cette ligne narrative ne s’est du coup pas révélée si surprenante. Par contre, les autres…

De l’action et du suspens

Havenfall est un véritable page turner tant les actions s’enchaînent. L’histoire ne met qu’une vingtaine de page à démarrer et se déroule sur une période de temps très courte : il n’y a pas de place pour des temps morts ni pour de longues descriptions.

On se retrouve au centre d’une enquête qui se retrouve vite en course contre la mort, avec une pointe de thriller alors que la mort rôde sans cesse autour des héros. Le résultat est passionnant et addictif !

Du côté des plots twists

Je place un léger warning sur ce point : du fait de la barrière de la langue (car je suis loin d’être aussi à l’aise en anglais que je ne le suis en français) il se peut que j’ai pu rater des indices ou des subtilités annonçant les plots twists.

En tout cas j’ai du coup été hyper surprise par la plupart des retournements de situation et ma lecture n’en a été que plus agréable ! Le bouquet final avec toutes ses révélations est juste énorme, les lignes narratives se rejoignent de façon spectaculaire et Sarah Holland nous laisse sans voix.

En conclusion

Un roman court et rythmé qui se lit plutôt facilement en VO et offre une histoire à la fois surprenante et pleine d’action. A lire dès maintenant pour les plus à l’aise en anglais, et je croise les doigts pour une traduction en VF !

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Signature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.