5 raisons de lire Silver Batal et le dragon d'eau
Par titre

5 raisons de lire Silver Batal et le dragon d’eau

Merci aux éditions Lumen de m’avoir permis de lire ce titre.

Hello ! Aujourd’hui j’avais envie de vous parler de l’une de mes dernières lectures aux éditions Lumen : Silver Batal et le dragon d’eau de Kristin Halbrook. Un roman qui nous entraîne au fin fond du désert, dans un lieu où les hommes côtoient les dragons…

J’ai bien aimé ce livre, mais sans plus. Silver Batal est un bon roman, bien écrit avec de l’action et des rebondissements mais il m’a manqué la petite étincelle qui l’aurait transformé en coup de cœur. Quoi qu’il en soit, je vous le recommande tout de même et je vous donne même cinq raisons de vous plonger dans cette aventure !

Je vous mets ci-dessous le résumé, mais je dois vous dire que j’ai lu le roman sans le lire au préalable et que je trouve qu’il s’apprécie mieux sans savoir à quoi s’attendre ! Donc n’hésitez pas à le sauter si vous voulez vous garder la surprise…

Le résumé

Silver Batal habite une ville fascinante au milieu du désert : perchés à flanc de falaise, des dizaines d’ateliers accueillent les artisans les plus divers – potiers et joailliers, ébénistes et souffleurs de verre. À treize ans, elle est censée travailler dur pour succéder à son père, l’un des bijoutiers les plus renommés de la région. Seul problème ? Son cœur n’appartient pas au désert, mais aux flots de l’océan : elle rêve de participer aux courses de dragons d’eau qui, chaque année, font vibrer le pays tout entier.

Justement, le destin ne tarde pas à frapper à sa porte : Nebekker, vieille tisserande avec laquelle elle s’est liée d’amitié, la mène jusqu’à Hiyyan, un petit dragon capable – ô miracle – non seulement de nager, mais aussi de voler ! Risquant le tout pour le tout, Silver et son cousin Brajon partent pour la cité royale, où doit justement se tenir une grande course. Créatures des cavernes et renards du désert, circuits créés par magie sur l’océan peuplés de tourbillons et de vagues impressionnantes… les pires dangers attendent nos deux héros. À commencer par Sagittaria Prodigo, la dresseuse de dragons d’eau favorite de la reine – la féroce adversaire qui a osé enlever la mère d’Hiyyan !

~ 5 raisons de lire ce roman ~

1 – Parce que l’héroïne est imparfaite

Le principe même du roman young adult est de présenter un héros jeune qui grandit et apprends au travers du récit. Seulement la plupart des héros du young adult sont déjà presque parfaits, destinés à un destin grandiose. Si Silver a bel et bien un grand destin, elle n’en reste pas moins capricieuse, égoïste et impulsive. Elle fait des erreurs (et pas qu’une seule !) mais finit par comprendre certaines choses.

Donc si vous en avez marre des héros idéaux, il se peut très bien que vous vous attachiez à cette jeune demoiselle têtue et parfois insupportable, mais déjà plus réaliste que d’autres personnages.

2 – Pour les paysages fabuleux

Jaspaton, la ville dont est originaire Silver, nous en met déjà plein les yeux dès le début. Avec sa plume simple et sans prétentiont, Kristin Halbrook glisse de belles descriptions sans pour autant nous assommer et se concentrant tout de même sur l’action.

Quant à la cité royale, on a le plaisir de déambuler dans ses rues en compagnie de Silver et Brajon et on aimerait bien la visiter pour de vrai tant les descriptions du palais et de cette cité animée et colorée nous font rêver !

Silver Batal et le dragon d'eau

3 – Si vous avez adoré le dessin animé Dragons

Vous savez, cette histoire mettant en scène un petit viking maigrelet se liant d’amitié avec un dragon rare et hilarant ? Silver Batal m’a beaucoup rappelé le dessin animé (plus que les romans originaux de Cressida Cowell) pour plusieurs raisons.

Le lien entre Silver et son dragon Hiyyan se rapproche vraiment de celui d’Harold et Krokmou et les descriptions d’Hiyyan me faisaient beaucoup penser au fury nocturne, quand bien même il était mentionné qu’il pouvait être effrayant.

4 – Un roman jeunesse

Kristin Halbrook maitrise très bien les codes de la littérature jeunesse et offre un roman bien équilibré qui ravira son public cible (9 – 12 ans), mais aussi les plus grands qui apprécient cette littérature. Bien dosé sur tous les plans (juste assez de personnages, de l’action mais un plan lisible, un objectif clair), Silver Batal peut vous toucher quand bien même vous avez passé l’âge indiqué au dos de la couverture 😉

5 – Pour les amoureux de dragons

Au sens de la créature cette fois… Avec les différentes races présentées, les courses fabuleuses mises en scène et surtout la passion de l’héroïne pour eux, les dragons sont au centre de l’histoire. J’adorerais voir Silver Batal adapté à l’écran ne serait-ce que pour donner vie à toutes ces créatures glissées dans l’histoire par Kristin Halbrook !

Si vous aimez ces créatures mythiques, vous pourrez prendre plaisir à découvrir les compétitions créatives qui les opposent et les qualités de chacun des différents dragons d’eau.

Silver Batal et le dragon d'eau

Post scriptum : retour sur deux ou trois détails

Pour être totalement réaliste et nuancer légèrement les points précédents, j’ajoute ce petit post-scriptum sur les détails qui ont gêné ma lecture.

Le premier et le plus important est la description d’Hiyyan. S’il n’avait pas été dessiné sur la couverture, j’aurais été incapable de me le représenter. En effet, l’auteure a tendance à lui prêter des actions et expressions humaines (comme sourire par exemple) qui ne conviennent pas vraiment à un dragon…

Ensuite, je regrette que Silver fasse autant cavalier seul. Je m’explique : alors même qu’elle entraîne son cousin et meilleur ami dans son aventure et rencontre des gens sympathiques, Silver finit toujours par résoudre la majorité de ses problèmes seule…

En conclusion

Un bon roman jeunesse qui s’il n’a pas été un gros coup de cœur pour moi saura sans aucun mal séduire son public et promet une belle suite avec un chouette duo qu’on sera ravi de retrouver dans de nouvelles aventures !

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.