Illuminae tome 2 : Dossier Gemina
Par titre

Illuminae tome 2 : Dossier Gemina

Hello ! Aujourd’hui j’avais envie de vous parler d’un second tome que j’ai lu récemment (dévoré serait plus exact étant donné le peu de temps que m’a pris cette lecture) : Dossier Gemina, le second tome des Illuminae Files de Jay Kristoff et Amie Kaufman.

Si vous avez lu ma chronique du premier tome, vous savez qu’il a été pour moi une unpopular opinion, que je l’ai trouvé trop violent et proche du thriller à mon goût malgré sa très bonne intrigue. Il se trouve que j’avais acheté les trois tomes de la saga d’un coup, raison pour laquelle je me suis finalement décidée à ouvrir le Dossier Gemina.

Heureusement que j’avais les trois volumes, sans quoi je serai passée à côté de quelque chose. J’ai adoré ce second tome épique qui ne m’a pas du tout laissé le même sentiment mitigé que le premier. Peut-être parce que le roman basculait encore plus dans la science-fiction que son prédécesseur (avec donc de moins en moins de réalisme), toujours est-il que sans être un coup de cœur j’ai déjà beaucoup plus apprécié le Dossier Gemina que le Dossier Alexander.

Le résumé

SUPPRIMER LES TEMOINS. EFFACER LES TRACES.

Tout le monde se prépare à la grande fête de Terra sur la station spatiale Heimdall. Certains plus intensément que d’autres : la fille du commandant, Hanna Donnelly, experte en mode et en arts martiaux, aimerait bien faire la fête jusqu’au bout de la nuit. C’est à ce moment précis que BeiTech lance son attaque, envahissant la station avec une violence inouïe. Ceux qui résistent sont éliminés. Les autres, capturés. Quant aux fuyards, ils sont traqués sans relâche.

Parmi les rescapés : Hanna et Nik, un véritable bad boy issu d’une grande famille mafieuse. Les deux ados que tout sépare s’allient pour sauver leur peau. Pendant que s’amoncellent les cadavres, dont certains d’êtres très proches…

~ Retour sur cette lecture ~

Du suspens

En véritable page turner, le Dossier Gemina se lit très rapidement, addictif jusqu’à la dernière page. On suit avec appréhension les aventures d’Hanna et Nik ainsi que l’envahissement de la station par des forces hostiles. Les comptes à rebours habituels ajoutent de la tension au récit, tout comme schémas symbolisant l’évolution des envahisseurs dans la station. Les auteurs ont choisi un point de vue omniscient qui apporte encore davantage de suspens, car on suit les prédateurs comme les proies. Même si on ne sait pas bien qui est qui…

Nik Malikov aka le parfait bookboyfriend

Je comprends pourquoi Nik fait partie des bookboyfriends les plus prisés de Booksta, même si je n’adhère pas totalement. Cela dit, il est drôle, charmant (bien que très insistant) et surtout c’est un bad boy torturé au passé terrible, le combo idéal. Alors si en plus si survit à l’attaque de sa station spatiale et dispose de compétences en pilotage et autres qualités, on peut dire sans hésiter que Jay Kristoff et Amy Kaufman livrent LE bookboyfriend idéal.

« Hanna D : Nik, à très vite 🙂

Nik M : je vais de ce pas mettre mes plus beaux sous-vêtements

Pauchok : ___ mais tuez-moi »

Jay Kristoff et Amie Kaufman – Illuminae T2

D’ailleurs, j’ai de façon générale préféré les personnages du second tome à ceux du premier. Hanna fait moins sûre d’elle que Kady et me semble plus réaliste car beaucoup plus affectée par les évènements. Ella, la cousine de Nik, est adorable, drôle et pleine de ressources. Et puis il y a Jackson… Ce personnage est juste un super apport au récit !

Fan art par Kira Night

Le format Illuminae

Encore une fois le livre-objet est superbe, rempli de schémas, dessins, conversations et extraits de vidéo commentés en tous genres. Le plus est de suivre l’évolution de l’équipe des envahisseurs tout au long du roman. Les comptes à rebours font aussi leur retour, avec les arrivées de différentes flottes amies et ennemies.

La grande nouveauté, c’est le journal tenu par Hanna Donnelly et illustré à la main par cette dernière : ils aident vraiment à se représenter les personnages du roman à travers les yeux de l’héroïne.

Encore moins réaliste, encore plus fictionnel

Ok, le titre de cette partie n’est pas le meilleur que j’aie pu trouver. J’avais trouvé que le premier tome, s’il restait un roman d’anticipation, avait un côté réaliste (un virus rendant parano, une colonie envahie) qui est un peu moins présente dans le second à cause d’aliens qui s’ajoutent à l’équation. Le Dossier Gemina est donc encore plus ancré dans la science-fiction que le précédent, avec en prime un étrange paradoxe temporel…

La conspiration Bi-Tech

Dans le Dossier Gemina, on en apprend un peu plus (mais pas trop non plus) sur Bi-Tech. En tout cas on sent venir un gros complot et de superbes révélations pour le troisième et dernier tome qui risque d’envoyer du lourd !

En conclusion

Un second tome qui surpasse le premier sur bien des plans et qui me réconcilie avec la saga Illuminae. De la science-fiction, un format unique et du suspens : le cocktail d’un roman réussi qui vous happe de la première à la dernière page !

Avez vous lu ce roman ? Qu’en avez-vous pensé ?

Découvrez ma chronique du troisième et dernier tome : Dossier Obsidio

Signature

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.