Illuminae tome 1 : Dossier Alexander
Par titre

Illuminae tome 1 : Dossier Alexander

Hello ! Aujourd’hui je chronique pour vous un roman très connu et apprécié qui a suscité chez moi des réactions diamétralement opposées. Pour faire court, je reviens sur ma lecture du tome 1 de Illuminae et j’ai adoré autant que j’ai détesté.

Je sais que je m’apprête à annoncer une unpopular opinion au vu des avis généraux sur la trilogie, mais je n’ai pas vraiment apprécié cette lecture. Il y a de nombreux points que j’ai adorés, mais ils sont malheureusement contrebalancés par d’autres aspects que livre que j’ai détesté.

Le résumé

Ce matin de 2575, lorsque Kady quitte Ezra, elle croit avoir vécu le pire moment de sa vie. L’après-midi, sa planète est attaquée par une entreprise interstellaire sans foi ni loi — BeiTech. Obligée de fuir, Kady embarque sur le vaisseau Hypatia, Ezra sur l’Alexander. Très vite, Kady soupçonne les autorités de leur cacher la vérité. Avec l’aide d’Ezra, elle pirate le réseau informatique de leur flotte, accédant ainsi à des données confidentielles qui mettent en cause leur propre état-major. Alors qu’ils sont toujours traqués par BeiTech, l’Intelligence Artificielle censée les protéger se met à agir d’une façon étrange…

~ Mon avis sur Illuminae T1 ~

Les aspects négatifs

Je préfère finir sur une note positive, je vais donc commencer par ce que j’ai détesté dans ce roman. Je tiens aussi à signaler que cet avis n’est que le mien et que ces points pourraient tout autant être vos préférés, donc cela n’engage bien sûr que moi. Et je suis toujours ouverte au débat en commentaires !

L’horreur/thriller

Si vous me connaissez un peu car vous lisez depuis un moment mes chroniques, vous constaterez que je suis une grosse peureuse. J’ai donc tendance à éviter le plus possible les thrillers et autres histoires flippantes. Mais Illuminae étant une histoire particulière, classée jeunesse et plebiscitée, je n’avais pas envie de passer à côté.

Sauf que tout « ado » qu’il soit, Illuminae était trop pour moi. J’ai eu peur tout du long, du mal à dormir après ma lecture et sauté certaines scènes trop horribles.

Donc si vous aimez ce genre de romans, foncez. Mais si comme moi vous hésitez à cause du côté inquiétant du roman, il est définitivement flippant.

L’histoire dans son ensemble

J’ai bien sûr adoré l’intrigue, tout ce qui est construit sur l’intelligence artificielle et les fabuleux plots twists du roman. Et j’aime bien les romans qui se terminent mal ou en tout cas qui n’ont pas une fin toute rose, ça ne m’a que rarement dérangée. Mais en faisant le bilan d’Illuminae je trouve l’histoire bien trop déprimante et stressante pour une lecture loisir.

Encore une fois cette constatation n’est que la mienne et vous pouvez très bien apprécier ce genre de lectures !

Alexander (illuminae)

Les aspects positifs

Au-delà des points cités précédemment, j’ai aussi adoré certains points de ce roman.

Le suspens

Illuminae est l’un des plus terrible page-turners que j’aie pu lire. Le suspense et la tension que créent les auteurs sont juste intenables, on a envie de sauter des pages pour connaître tout de suite la fin. Ne vous laissez surtout pas rebuter par l’épaisseur de ce pavé, il se dévore en un clin d’œil et vous entraîne dans une course contre le temps comme on en voit rarement.

Le format fabuleux du roman

C’est la principale attractivité des trois tomes des dossiers Illuminae : leur format unique et génial. Ce roman n’en est pas véritablement un mais plutôt une compilation de plans, rapports, échanges de message, (fausses) lignes de compte ou encore de compteurs qui nous plongent dans l’univers du roman.

« McNulty, J., sgt: allé vieeeeens le meilleur remède c la boisson. viens noyer t soucis

Mason, E., 2d lt: ceux-là, j’arriverai pas à les noyer, mec

Mason, E., 2d lt: ceux-là, ils savent nager »

Jay Kristoff et Amie Kaufman, Illuminae T1

Avec de l’humour, la censure et même des échanges surprenants, on accroche très bien à ce format créatif et original, quand bien même l’écriture est moins habituelle.

En conclusion

Illuminae n’est pas un coup de cœur inconditionnel, loin de là. En réalité, cette lecture n’est pas sans me rappeler Hunger Games, pas pour l’histoire mais plutôt pour le mélange d’horreur et de fascination que suscite le récit. En bref, une bonne lecture que je prolongerais par les tomes suivants, mais qui ne fera pas partie de mes lectures favorites.

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.