Portrait de Julian Blackthorn, l'un des personnages principaux de Lord of Shadows
Par titre

5 raisons de lire The Dark Artifices : Lord of Shadows

En anglais : The Dark Artifices 2 : Lord of Shadows, en français : The Mortal Instruments, renaissance 2 : Le Prince des Ténèbres.

Article lié : 5 raisons de lire The Dark Artifices 1 : Lady Midnight

Et on commence par la petite la citation-résumé :

« Cela étant, les coupables sont morts, et leurs descendants innocents de leurs crimes. C’est bien le problème, avec la vengeance : elle ne fait pas toujours de distinction entre les innocents et les coupables.»

Cette citation résume selon moi parfaitement chaque action de ce deuxième tome. Pour rappel, à la fin du premier tome, Malcom est mort et Emma a décidé de faire semblant de sortir avec Mark pour s’éloigner de son parabatai Julian.

Si on pouvait croire que tout était résolu à la fin de TDA (The Dark Artifices) 1, c’est une grave erreur. En effet, l’Enclave ne va certainement pas se contenter des vagues explications de Julian au sujet des problèmes de l’institut de Los Angeles. Et bien-sûr, l’histoire d’Emma et de Julian ne peut décemment pas en rester là.

Au-delà de ce résumé, voici donc 10 raisons de lire TDA :

1 – Si vous êtes fan de Malec

Si ce nom ne te dit rien alors c’est par ici pour comprendre.

Malec pour Magnus Bane et Alexander Lightwood, un couple crée par Cassandra Clare qui est probablement le favori des lecteurs.

Le sorcier, le chasseur d’ombre et leurs deux enfants réapparaissent dans ce nouveau tome et sont assez présents. J’ai adoré glaner ces petits moments avec eux, c’était un peu comme revoir d’anciens amis.

2 – Parler d’autisme

Même dans des livres fantastiques, Cassandra Clare continue d’aborder des sujets réels et intéressants.

Si Emma et les Blackthorn savent que Tiberius est différent, c’est Kit et sa connaissance des Terrestres qui met un mot sur cette différence : l’autisme

J’aime le fait que l’auteure ne traite pas ça comme une maladie ou un handicap. Je pense aussi qu’elle a trouvé les mots justes pour le décrire :

« Julian disait toujours que le monde était trop intense pour Ty. On avait l’impression que ses yeux voyaient mieux, que ses oreilles entendaient mieux, et que c’était parfois trop pour lui. Il avait besoin d’étouffer les bruits, de sentir un objet dans sa main pour se distraire, de se bercer pour se calmer. Pour Julian, chacun gérait son stress comme il pouvait. C’était la façon de Ty, et il ne faisait de mal à personne. »

Dès le premier tome, on comprenait de quoi il s’agissait, mais le deuxième pose davantage les mots et se concentre aussi plus sur les jumeaux, ce qui nous permet d’observer Ty.

J’ai vraiment apprécié ces moments de complicité entre Kit et Ty et la complexité de ces personnages qu’on découvre. En parlant de complexité, d’ailleurs :

3 – Des méchants complexes

Je ne parle obviously not de Malcom Fade mais bien d’un nouveau méchant, un personnage qui fait son apparition dans ce tome. Pour parler sans spoiler, on comprend vite que ce dernier est raciste et a des idées révoltantes qui ne sont pas sans rappeler une idéologie totalitaire en vogue dans une partie de l’Europe dans les années 1940, si vous voyez ce que je veux dire.

Je n’ai rien contre Valentin Morgenstern ou le Magistère, les autres méchants de Cassandra Clare, si ce n’est qu’ils sont méchants. Point. Ici, on a affaire à quelqu’un d’intelligent, donc de réellement dangereux, qui ronge l’enclave de l’intérieur. Ce n’est pas sans rappeler les débuts du Cercle, et je trouve ça très intéressant.

4 – Le rythme de l’histoire qui s’améliore

Le tome 1 était quand même jalonné de temps morts, surtout pendant les longs moments de recherche. Du coup, l’histoire traîne est on est vite moins attentif. Ce tome n’est pas encore parfait mais on a déjà beaucoup moins de temps morts.

J’apprécie ce rythme plus soutenu qui donne moins envie de sauter des pages pour arriver aux moments intéressants.

5 – Un plot twist digne de TMI 4


Et évidemment, je ne peux pas plus développer ce point sans spoiler. Mais si vous êtes comme moi, je vous annonce que tu risques de passer quelques minutes coincée, bouche ouverte, à te dire « mais ce n’est pas possible !!!», carrément indigné(e).

 

C’est tout pour aujourd’hui !

 

Tu as lu le livre ? Qu’est-ce que tu as pensé de la fin ? N’hésite pas à laisser un commentaire !
A bientôt !

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *