5 raisons de lire Les Travaux d’Apollon : L’oracle caché
Par titre

5 raisons de lire Les Travaux d’Apollon : L’oracle caché

Hello ! Aujourd’hui je vous propose de découvrir 5 raisons de lire le premier tome de la saga Les Travaux d’Apollon : L’oracle caché.

Rick Riordan démarre ici une nouvelle saga, toujours sur le thème des dieux grecs et romains. Les Travaux d’Apollon se déroulent après l’accomplissement de la prophétie des sept et la guerre contre Gaïa. Seulement, une fois n’est pas coutume, le héros est un dieu. Enfin… Un dieu coincé dans un corps d’humain.

Encore une fois, on repart pour des aventures épiques et farfelues avec de terribles prophéties et des ennemis qui complotent dans l’ombre… Et on en redemande !

Note : Si les Travaux d’Apollon peuvent se lire indépendamment des sagas Percy Jackson et Héros de l’Olympe, elle spoile le dénouement de ces deux dernières et je vous conseille donc de les lire dans l’ordre (à savoir Percy Jackson puis les Héros de l’Olympe puis les Travaux d’Apollon).

Le résumé

Cent dollars, un permis de conduire au nom de Lester Papadopoulos, et des boutons d’acné : c’est tout ce qu’a laissé Zeus à Apollon avant de l’envoyer sur terre (à New York, plus précisément) pour le punir. Faible et désorienté, ce dieu vieux de quatre-mille ans va devoir apprendre à survivre dans le monde moderne avant d’obtenir le pardon de Zeus. Mais Apollon a de nombreux ennemis – des dieux, des monstres et même certains mortels qui aimeraient profiter de la situation pour le détruire à jamais. S’il veut survivre, il n’y a qu’une seule solution : aller frapper à la porte de Percy Jackson et gagner la Colonie des Sangs-Mêlés.

~ 5 raisons de lire le premier tome de la nouvelle saga de Rick Riordan ~

1 – Un auteur qui se renouvelle

Déjà entre les Percy Jackson et les Héros de l’Olympe Rick Riordan avait réussi le tour de force de se renouveler et d’apporter quelque chose à l’histoire d’origine. Et avec les Travaux d’Apollon, il arrive encore une fois à créer une histoire inédite. Après l’ajout de dieux romains et du camp Jupiter, voilà que l’on nous présente de nouveaux ennemis liés aux deux camps.

Quant à savoir si cette histoire surpasse les deux précédentes, j’attends d’avoir lu la saga entière pour juger.

2 – Apollon

La plupart du temps, on a envie de baffer l’ex-dieu du soleil. En perdant son aspect, il ne s’est pas débarrassé de son arrogance et de son égocentrisme. Il ne perd pas non plus son mépris pour les mortels, ce qui devient dangereux pour lui. Il oublie aussi assez souvent sa nouvelle condition, ce qui donne lieu à de nombreuses situations cocasses. Bref, un personnage dont on adore se moquer, bien loin du parfait Jason Grace ou de notre Cervelle d’Algues favori.

Les autres personnages sont d’ailleurs eux aussi plutôt hauts en couleurs, dans le sens propre du terme pour Meg McCaffrey, la compagne d’aventure (je dirais même de mésaventure) d’Apollon. Il n’est donc pas le seul à qui on s’attacher (et qu’on a envie de frapper) et c’est top !

3 – Voir l’évolution des personnages des sagas précédentes

On recroise bien évidemment Percy et d’autres des sept de la prophétie… de loin. Alors que le livre aurait pu se concentrer sur des héros déjà connus et aimés des lecteurs, Rick Riordan choisit de partir avec de nouveaux personnages sans pour autant oublier de donner des nouvelles des anciens. Je trouve ce choix intelligent car il nous permet de partir dans une nouvelle aventure en ayant véritablement terminé la précédente. Dans cette optique, le fait de revoir Will Solace et Nico Di Angelo dont les bases de l’histoire avaient juste été posées à la fin de Le Sang de l’Olympe m’a vraiment fait plaisir.

4 – Les haïkus

« Des voyous me cognent

J’aimerais tant les châtier

Etre mortel, ça craint »

Rick Riordan, les Travaux d’Apollon T1

Pour ceux d’entre vous qui ont lu les Percy Jackson, vous vous souvenez peut-être du début du troisième tome, Le sort du Titan. Peu après le sauvetage des jeunes Di Angelo, les héros croisent la route d’Apollon qui fait une fixation sur les haïkus, ces courts poèmes japonais.

En clin d’œil, chaque chapitre des Travaux d’Apollon démarre par un haïku résumant son contenu. C’est vraiment une idée que j’ai adorée, elle apporte une super touche d’originalité et surtout une bonne dose d’humour !

5 – L’apport culturel

Comme toujours dans les livres de Rick Riordan on retrouve de nombreuses références à la mythologie grecque ainsi qu’un apport riche vis-à-vis de cette culture.

Par contre pour les habitués des romans, de l’auteur, il faut savoir que les histoires des héros des mythes qu’il évoque, ici, sont moins détaillées que d’habitude et sont simplement suggérées. Par exemple l’histoire tragique de la nymphe Daphné et d’Apollon est révélée par tous petits morceaux sans que notre dieu ne la raconte clairement.

On a aussi du nouveau dans le sens où après avoir travaillé sur les Titans et les Géants dans ses sagas précédentes, ce ne sont cette fois pas des divinités que le héros du livre affronte mais plutôt des personnages appartenant au passé… et ayant réellement existé !

En conclusion

Un premier tome vraiment prometteur pour la nouvelle saga de Rick Riordan ! Les Travaux d’Apollon offrent à la fois de nombreux clins d’œil aux romans précédents de l’auteur et un renouvellement réussi qui évite d’avoir un roman qui ressemble trop aux précédents. Une saga à suivre de près !

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez l’enregistrer sur Pinterest :

5 raisons de lire Les Travaux d'Apollon : l'oracle caché de Rick Riordan
Signature

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.