Souveraines de Laura Sebastian
Par titre

Souveraines de Laura Sebastian

Merci aux éditions Casterman pour l’envoi de ce roman.

Hello ! Aujourd’hui je reviens vous présenter un coup de cœur : Souveraines, le premier tome de la nouvelle saga de Laura Sebastian.

Je dois dire que si le résumé me plaisait bien, j’avais un petit peu d’appréhension en commençant ce roman car je n’avais pas du tout aimé Ash Princess, l’autre histoire de l’auteure (et encore, « pas du tout aimé » tient ici de l’euphémisme). D’un autre côté, j’avais essentiellement reproché à Ash Princess d’être cliché et l’aperçu que j’avais eu de Souveraines laissait entendre qu’il ne le serait pas du tout.

Au final, si Ash Princess avait été une déception, Souveraines est sans nul doute mon plus gros coup de cœur de ce mois de février. Les complots, plot twists et romances de ce roman m’ont tout simplement emportée et je l’ai terminé en moins de 48h, fascinée par l’histoire de Daphné, Beatriz et Sophronia.

Le résumé

Depuis leur naissance, l’impératrice Margaraux façonne ses filles. Eduquées dans l’art du mensonge, de la séduction et de la manipulation, Sophronia, Daphné et Beatriz sont des armes qui n’ont qu’un objectif : pousser les royaumes de Temarin, Friv et Cellaria à la guerre pour que leur mère puisse devenir souveraine du continent. Envoyées en territoire hostile pour épouser les héritiers des monarchies voisines, les trois sœurs vont prendre des chemins différents pour tenter de survivre. Et tracer leur propre destinée.

~ Retour sur cette lecture ~

Elevées pour trahir

Beatriz, Sophronia et Daphné ont été élevées par l’impératrice Margaraux comme des armes : chacune est destinée depuis sa plus tendre enfance à faire chuter l’un des trois pays que leur mère compte bien annexer à son empire, par le biais de mariages arrangés avant même leur naissance.

Mais, loin de leur mère, les princesses s’émancipent peu à peu et apprennent à s’attacher à leurs pays d’adoption, à faire confiance à leur entourage. Elles réalisent que ce qui fait le bonheur de Margaraux ne fait pas forcément le leur, vont vers des règnes plus justes et vers ce qui est le meilleur pour leur peuple. Les voir peu à peu prendre leur indépendance, tout en étant déchirées entre leur loyauté envers leur mère et leur amour naissant pour certains personnages, est passionnant du point de vue du lecteur. Cela se fait peu à peu, de façon réaliste, et à chaque fois en cohérence avec la personnalité de chacune.

J’ai adoré le fait que même en ayant reçu la même éducation, les triplées ont des personnalités bien distinctes et qu’on s’attache à chacune pour des raisons différentes. Daphné est froide et solitaire mais vous ne pourrez qu’admirer son côté badass, Béatriz est charmante, loyale et fascinante (ok, elle je n’arrive pas à lui trouver de défauts, c’est ma chouchoute) et Sophronia est naïve mais bienveillante et intelligente.

Au cœur des complots

La vie de chacune des trois sœurs n’est que complots et trahisons. Malgré des mariages avantageux, elles doivent assurer leur position et frôlent la mort plus d’une fois, on se demande tout du long si leur entourage va les trahir. En fait, le roman m’a beaucoup rappelé Rule de Ellen Goodlett mais avec une intrigue plus poussée, plus complexe, plus machiavélique.

On se laisse surprendre par les plots twists magistraux, autant par les personnes qui trahissent les princesses que par les actes des princesses elles-mêmes. Si comme moi vous aimez les mélanges entre politique et royauté doublé d’une pointe de romance, ce roman est un coup de cœur garanti. Laura Sebastian signe ici le premier tome ultra-prometteur d’une saga que je compte bien suivre de près (ne serait-ce que parce que le cliffanger de fin de Souveraines est juste dingue !).

Une pointe de romance

D’après mon expérience avec Ash Princess, j’avais très peur de voir des romances prévisibles mais je me suis laissée entraînée par celles de ce tome. Il y a de la surprise (surtout au début chez Béatriz), de la romance toute douce (chez la romantique Sophronia) ou plus prévisible mais tumultueuse (chez Daphné). L’auteure nous donne parfois ce qu’on attend et nous brise le cœur à d’autres moments. Bref, on est conquis.

En conclusion

Souveraines est un must-read pour les fans de fantasy avec des intrigues royales et politiques. Mariages arrangés, trahisons, complots et romance : tous les ingrédients sont là et sont manié avec beaucoup de brio par Laura Sebastian qui nous livre ici une véritable pépite. L’attente jusqu’à 2023 pour le tome 2 risque de nous paraître bien longue…

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

ATTENTION : la fin de cet article contient d’énormes spoilers sur le roman et est plutôt là pour ouvrir la discussion avec ceux qui l’ont lu, si ce n’est pas votre cas ne le lisez surtout pas !

Parce que j’ai besoin d’en parler

Comme je le disais plus haut (mais vous le savez probablement si vous avez continué votre lecture), j’ai trouvé le cliffanger de fin absolument dingue. J’avais sous-estimé la perversité et la soif de pouvoir de l’impératrice Margaraux. La mort de Sophronia m’a fait l’effet d’une douche froide, j’étais persuadée jusqu’au bout que quelqu’un la sauverait. Et Daphné qui rejoint vraiment les rebelles, Beatriz enfermée dans un monastère : il y a tellement de questions qui restent en suspens…

Beatriz a découvert ses pouvoirs d’empyria et Daphné n’en est pas loin, et j’espère de tout cœur qu’à elles deux elles sauront contrer leur mère dans la suite, en tout cas je sens venir des passages pleins de suspens et des actions badass de la part des deux sœurs. Une part de moi espère aussi que Nico repassera du bon côté et que c’est surtout sa sœur qui était à l’origine de leur révolte, parce que je trouvais qu’il formait un couple vraiment magnifique avec Beatriz.

Et vous, qu’attendez-vous du tome 2 ?

Signature

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.