5 raisons de lire Magnus Chase
Par titre

5 raisons de lire Magnus Chase : L’épée de l’été

Je vous avais déjà parlé de plusieurs romans de Rick Riordan, qui est un auteur que j’apprécie énormément. Ici je vais vous parler de sa saga sur les dieux nordiques : Magnus Chase et les dieux d’Asgard.

Déjà, en ouvrant le livre, on lit :

Pour Cassandra Clare, à qui j’ai « emprunté » l’excellent prénom de Magnus.

Ça ne peut qu’être un bon livre, n’est-ce pas ?

On suit donc Magnus Chase, un demi-dieu (original hein ?) dans sa quête pour sauver le monde (original hein ?).

Eh bien oui, original. Magnus n’a rien à voir avec Percy, Lester Papadopoulos ou les Kane. Comme tous les personnages d’Oncle Rick, il est unique. Je vous donne ici 5 raisons de suivre son histoire :

1 – Un monde de Rick Riordan

Au cas où je n’aurais pas encore assez insisté sur le sujet, cet auteur est un génie. On retrouve les principaux éléments qui composent sa recette de base : de la mythologie, un demi-dieu qui découvre son monde et une équipe de choc qui doit sauver le monde.

Ici les dieux en question sont ceux d’Asgard (Thor, Odin et cie) et l’équipe de choc n’a peut-être pas de babouin ne mangeant que des aliments se terminant par le son O, ni de dragon de métal et encore moins de satyre, mais elle envoie quand même du pâté. On dispose ici pour sauver le monde d’une Walkyrie (super-guerrière), d’un elfe, d’un nain et d’un demi-dieu/enerji. Rien que ça.

Article lié : Pourquoi vous devez lire les romans de Rick Riordan ?

2 – Et il meurt… au début

Magnus Chase ne fait rien comme les autres. On sait déjà que Rick Riordan n’a aucune pitié (RIP Beckendorf, tu nous manques) mais là c’est quand même pousser le bouchon un peu loin. Et pourtant…

« Au fait, je ne me suis pas encore présenté : je m’appelle Magnus Chase, j’ai seize ans, et ma vie part en vrille depuis que je suis mort.» Magnus Chase – chapitre 1

3 – Annabeth Chase

Annabeth est l’un des personnages principaux de Percy Jackson, la saga la plus connue de Rick Riordan. Et elle porte le même nom de famille que Magnus. Ce n’est pas un hasard puisque les deux sont en fait cousins.

J’adore ces petits liens entre les différentes sagas de l’auteur, et retrouver Annabeth m’a vraiment fait plaisir, même si ce n’étaient que de brèves apparitions.

« SOIXANTE-DOUZE : Je perds un pari

[…]

– Maintenant vide ton sac ! a-t-elle ordonné. Je promets de ne rien répéter à personne. Qui sait ? Je pourrai peut-être t’aider. Mais je te garantis que quoi que tu aies pu voir ou faire, à côté de ma vie, la tienne est un long fleuve tranquille !

[…]

– Qu’est-ce que tu paries ? »

Article lié : 10 raisons de lire les Percy Jackson et les Héros de l’Olympe

4 – Comprendre à quoi ressemble réellement Nidavellir et corriger les bêtises de Marvel

« En entendant le nom de Thor, j’ai tout de suite pensé au type de la série de films et de BD – un super-héros venu de l’espace, moulé dans un collant en lycra, avec une cape rouge, de longs cheveux blonds, un casque ailé.
Le véritable Thor était beaucoup plus effrayant. Il était aussi beaucoup plus roux, négligé, et jurait comme un marin ivre à l’imagination débridé.
 »

RIP le Thor de Marvel incarné par Chris Hemsworth. Magnus remet la culture hollywoodienne à sa place tout au long du roman. On apprend donc que Thor n’a rien d’une égérie de mode, que Hela est la fille de Loki et non la sœur de Thor et que Nidavellir n’a rien d’une étrange planète désertique faite de métal. On en apprend beaucoup sur la mythologie nordique telle qu’elle est et non revisitée pour des questions ésthétiques.

5 – Une fin digne de Cassandra Clare

Vous voyez de quoi je parle, pas vrai ? LA révélation/plot twist posée comme ça l’air de rien sous forme d’épilogue.

D’après le Larousse : Epilogue = Sorte de conclusion, de résumé placé à la fin d’un apologue ou d’un discours et surtout d’un livre.

Conclusion. Oui oui. Sauf que la conclusion de Magnus Chase se révèle être une magnifique ouverture pour le deuxième tome. Ce qui est à la fois bien, car on se dit qu’on va pouvoir passer plus de temps avec les héros et mal, surtout pour notre porte-monaie puisqu’il va maintenant falloir se procurer les deux derniers tomes. Heureusement que le deuxième tome existe en poche et que ce sera bientôt le cas du 3ème.

 

Ca y est, convaincu(e) ?

Vous avez lu Magnus Chase et les Dieux d’Asgard ? N’hésitez pas à venir en parler en commentaire !

5 raisons de lire Magnus Chase : L'épée de l’été

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *