Le peuple de l’air tome 2 : Le roi maléfique
Non classé

Le peuple de l’air tome 2 : Le roi maléfique

Merci aux éditions Rageot et à Netgalley de m’avoir permis de lire ce titre.

Hello ! Aujourd’hui on se retrouve pour la chronique de la suite du roman Le prince cruel, le deuxième tome de la saga Le peuple de l’air d’Holly Black : Le roi maléfique.

C’est sans surprise un magistral coup de cœur. On me l’a vendu comme étant meilleur que le premier et croyez-moi il l’est : plus poussé, plus politique, plus torturé… et tout aussi surprenant. Holly Black nous balade dans son univers et se joue de nous avec une efficacité qu’on ne peut qu’admirer. Je ne peux donc évidemment que vous le recommander, pour toutes les raisons que je vais évoquer dans la suite de cette chronique.

ATTENTION : cette chronique contient des spoilers sur le roman dont il est question ainsi que sur le tome précédent !

Pour découvrir 4 raisons de lire le tome 1, c’est par ici !

Le résumé

Jude, la jeune humaine élevé au royaume des Faes, a installé le Prince Cardan sur le trône de Terrafae. Et à 17 ans, elle est désormais la sénéchale du roi, la personne la plus puissante de la Cour. Mais entre les intrigues politiques, les menaces de guerre et les sortilèges du Peuple, les pièges sont nombreux, même pour la sénéchale du roi. Surtout pour la sénéchale du roi. Afin de naviguer entre tous ces dangers et de contrer les traîtres qui voudraient s’accaparer la couronne, Jude doit user de tous ses talents d’espionne. Mais le plus difficile pour elle pourrait bien être de mettre de côté les sentiments ambigus qu’elle a développés pour le jeune et irrésistible roi Cardan…

~ Retour sur cette lecture ~

Le ennemies-to-lovers

Je suis assez difficile avec les romances du type ennemies-to-lovers. J’aime beaucoup en lire, mais j’ai tendance à trouver qu’elles vont beaucoup trop vite ou sont bâclées. Au contraire, je suis vraiment ravie de la saga d’Holly Black sur ce point car elle prend son temps pour créer l’histoire entre Jude et Cardan et conserve une certaine cohérence.

La romance en elle-même est intense. Surtout une certaine scène dans une pièce cachée derrière le trône… J’avoue que par moments j’aurais adoré avoir le point de vue de Cardan et pas seulement celui de Jude, mais d’un autre côté cela aurait gâché les incroyables plots twists du roman…

Le peuple de l’air tome 2 : Le roi maléfique - Fanart par @rosiethorns88

Fanart par @rosiethorns88

La reine des plot twists

Que dire des incroyables retournements de situation de ce deuxième tome ? Dans Le roi maléfique, Holly Black nous mène une fois de plus en bateau. Entre politique retorse, secrets, complots et trahisons, on est toujours plus surpris par les pièges complexes qui se tissent autour de Jude (et ceux qu’elle-même tend aux autres). Et pourtant, on sent aussi la maîtrise : le lecteur n’est pas perdu, apprécie pleinement ces plot twists qui ne sont pas trop nombreux. Le dosage est parfait !

Le peuple de l’air tome 2 : Le roi maléfique - Fanart par @monolimeart

Fanart par @monolimeart

La trahison du fantôme m’a beaucoup surprise, je ne m’attendais pas à ce que ce soit lui dont Nicasia parlait. En fait, je m’attendais à quelqu’un plus proche de Jude (Taryn ou même Vivi).

L’emprisonnement de Jude sous la mer qui s’en suit est affreux. Mais on s’attend aussi à ce que Cardan l’en fasse sortir, c’est probablement la raison pour laquelle l’auteure n’épilogue pas dessus d’ailleurs.

Par contre la trahison finale de Cardan, avec le mariage et l’exil… C’est juste fabuleux ! Bien sûr, on sent qu’il y a anguille sous roche avec cette histoire de mariage mais je n’aurais jamais imaginé cela. Maintenant j’ai vraiment hâte de lire le troisième et dernier tome de la saga !

Jude et Cardan sont devenus grands

Exit le jeune prince capricieux et insouciant, exit l’apprentie espionne… Le nouveau Grand Roi et sa sénéchale jouent à un tout autre niveau. Ils oscillent entre amour et haine et font preuve d’une finesse et d’une maturité nouvelles qu’on ne peut qu’apprécier.

Ils conservent aussi certains défauts et en gagnent même de nouveaux. J’ai particulièrement apprécié le fait que Jude soit accro au pouvoir, là où les héroïnes de fantasy ont plutôt tendance à le porter comme un fardeau. Et ça l’est d’autant plus lorsqu’à la fin elle le perd ! On pourrait penser qu’après avoir vécu dans la peur, revenir dans le monde des humains donnerait à Jude une impression de sécurité mais ce n’est pas le cas, et je suis curieuse de voir comment elle va gérer son manque dans le tome 3…

En conclusion

Le roi maléfique est tout à fait à la hauteur du premier tome et même meilleur. Moins introductif, plus intense : l’histoire de Cardan et Jude s’accélère pour notre plus grand plaisir, et surprises et complots sont en rendez-vous. Si vous ne vous êtes pas encore laissé(e) tenter par ce monument de la fantasy Young Adlut alors je n’ai plus qu’une question : qu’attendez-vous ?

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Signature

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.