TAG 3 livres qui définissent la littérature ado
Challenges et tags

TAG | 3 livres qui définissent la littérature ado

Hello ! Quand Tom et Nathan m’ont lancé ce chouette défi suite au fait que je soutenais leur projet, j’ai eu immédiatement mille idées en tête et l’envie d’en faire plus qu’un simple post insta.

Le projet d’où tout est parti

Mais pause, arrêt sur image. Tom ? Nathan ? Projet ? Oui, il faut peut-être que je vous explique de quoi tout ça est parti.

Alors voilà, je suis Tom sur booksta depuis mes débuts et quand j’ai appris il y a peu que lui et son jumeau lançaient un projet, je me suis dit que ça ne pouvait qu’être intéressant. Et en effet, voilà le projet en question : un guide de la littérature ado, avec en prime dix nouvelles d’auteurs qui n’ont plus à prouver leur talent dans ce domaine : Clémentine Beauvais, Anne-Laure Bondoux, Marie Desplechin, Timothée de Fombelle, Anne-Fleur Multon, Carina Rozenfeld, Thomas Scotto, Stéphane Servant, Julia Thévenot et Flore Vesco. Et pour en savoir davantage, je vous renvoie sur la page de leur projet.

Qu’est-ce que la littérature ado ?

Ce qui est marrant, c’est que si vous cherchez dans google « définition de la littérature ado », vous trouverez la définition de la littérature jeunesse et celle de la littérature tout court, mais c’est tout. Alors qu’est-ce que c’est ? Pocket Jeunesse dit : Pour qu’un roman soit classé « young adult », son héros doit forcément être jeune (ni adulte, ni dans la vie active) et doit surmonter des obstacles qui l’aideront à grandir/mûrir.

Et c’est vrai que la littérature ado à cette idée de traverser des obstacles et de grandir. Mais est-ce que ça suffit ? Parce qu’il y a d’autres particularités. Travail du texte, sujets tabous ou non, emploi choisi soigneusement de certains mots et surtout, il y a le fait de donner une voix à des gens. Des jeunes gens qui grandissent, qui n’arrivent pas toujours à mettre des mots sur tout. C’est cette idée-là qui m’a guidée dans le choix des trois romans que je vais vous présenter…

Trois livres qui définissent la littérature ado

Le pacte des Marchombres de Pierre Bottero

Il était juste impensable pour moi que Le pacte des Marchombres ne fasse pas partie des trois livres en question. Si je devais n’en choisir qu’un seul, ce serait celui-là. Alors oui, il est catégorisé jeunesse mais je défie n’importe qui de le lire et de me dire qu’on « ressent » qu’il est pour des plus jeunes. Comme l’auteur le dit lui-même, la littérature jeunesse et la littérature ado touchent tout autant les adultes.

Pourquoi Bottero ? Pour le travail des mots et la poésie qui s’en dégage que je n’ai pour l’instant trouvé que dans des livres ados. Chacun des trois livres que j’ai choisis m’a faite rire, pleurer et ressentir une tonne d’émotions.

Et pourquoi Le pacte des Marchombres en particulier ? Parce qu’Ellana grandit dans son histoire, peut-être même plus qu’Ewilan, Nawel ou Nathan et Shaé et surtout pour la philosophie que ce roman propose. Des pistes de réflexion, une Voie mystérieuse, des leçons qui n’ont pas l’air d’en être…

A mes yeux Le pacte des Marchombres est la définition même de la littérature ado, car il remplit chacune des cases de la définition donnée précédemment. Mais puisqu’il faut en donner trois…

La passe-miroir de Christelle Dabos

Après Bottero, c’est au tour de Christelle Dabos de s’imposer sans l’ombre d’un doute. La passe-miroir est une saga de plus en plus reconnue et c’est mérité : une plume riche et merveilleuse, un univers fabuleux, une intrigue plus complexe qu’elle n’y parait au début… Ce roman a tout pour plaire !

Alors oui, elle est géniale. Mais ce n’est pas exactement pour ça que je l’ai sélectionnée. Ce qui m’amène à un autre point : même si ce n’est pas toujours le cas (preuve avec Ellana plus haut, mais aussi d’autres personnages), la littérature ado offre parfois des personnages atypiques et loin d’être parfaits, mais auxquels on s’attache.

Il y a aussi cette complexité de l’univers qui reste très original comme ce qu’on voit souvent en littérature jeunesse, mais qui a aussi sa part sombre et ce mystère presque scientifique qui tient plutôt de la littérature adulte. On ne s’étonnera d’ailleurs pas de retrouver cette saga dans les deux collections chez Gallimard…

Never again de Sarah Dessen

C’était le moins évident des trois, celui pour lequel j’avais plusieurs romans en tête. J’avais tout d’abord pensé à Throne of glass pour exprimer le côté parfois cru de la littérature ado, mais ça faisait trois romans fantastiques sur trois et il me semblait injuste de définir une littérature aussi vaste avec trois titres appartenant à la même famille. J’ai regretté de devoir évincer Six of Crows de notre Queen Bardugo pour la même raison et Aurora Rising, bien que fabuleux, me paraissait trop « nouveau ».

Et puis je voulais une touche de réalisme mêlé à de la sensibilité. Alors il y a certes John Green que j’adore, mais… ses textes sont parfois trop décalés pour pouvoir représenter une définition globale (ça ne me gêne pas qu’ils soient décalés, c’est même ce que je préfère chez eux !). Et après John Green, qui représente la quintessence de la littérature ado réaliste ? J’ai choisi de réponde Sarah Dessen comme j’aurais pu répondre Ann Brashares ou Arnaud Cathrine.

Never again parle de vivre des moments difficiles dans la vie réelle, de surmonter des difficultés et surtout d’apprendre à pardonner. Il nous parle aussi de grandir, d’expérimenter des choses… Le genre de roman à la fois dur et feel-good qu’on ne se lasse pas de lire et relire. C’est aussi ça la littérature ado : tomber amoureux d’un roman et le relire cent fois.

En conclusion

De la sensibilité, le travail des mots et des héros qui grandissent : voilà mes clés de la littérature ado. Une formule magique qui se décline dans tous les genres, de la fantasy au réaliste en passant par la science-fiction. La littérature ado, c’est une littérature à la fois libre dans son expression et contrainte dans ses tabous qui fait bouger les choses, chez le lecteur mais pas que…

Et vous, avec quels titres définiriez-vous la littérature ado ?

Signature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.