Les sœurs Grémillet
Bandes dessinées

Les sœurs Grémillet

Merci aux éditions Dupuis et à Netgalley de m’avoir permis de lire ce titre.

Hello ! Aujourd’hui on se retrouve pour la chronique d’une bande dessinée toute mignonne et pleine de magie : Les sœurs Grémillet d’Alessandro Barbucci et Giovanni Di Gregorio.

Le résumé

Plonger dans l’histoire comme dans un rêve… Dans un turquoise lumineux et mélancolique apparaissent pour la première fois les trois sœurs Grémillet, guidées par des méduses qui flottent, jusqu’au grand arbre et son palais de verre. À l’intérieur, une petite méduse lévite au-dessus d’un lit. Sarah, l’aînée, ne s’explique pas ce rêve étrange. Obsédée par ce mystère, elle cherche à l’élucider avec l’aide de ses deux sœurs.

Cette chronique familiale moderne, derrière les révélations d’un drame du passé, célèbre l’amour d’une mère pour ses enfants. Dans ce trio féminin, chacune a son caractère attachant : Sarah, l’aînée autoritaire, Cassiopée la cadette artiste, et Lucille la plus petite qui ne parle qu’à son chat. Les belles pierres de la ville, le jardin des plantes, la végétation luxuriante, les petits marchés…

Une planche

Les sœurs Grémillet

Les dessins

J’adore le style coloré et les personnages aux grands yeux d’Alessandro Barbucci ! Tant dans les paysages (l’appartement de la famille mais aussi la ville pleine de lumières et de belles plantes vertes) que dans la représentation des caractères (chaque personnage a clairement son style), le dessinateur excelle.

Tome 1 : Le rêve de Sarah

D’après le résumé, j’aurais pensé voir un peu plus de magie à l’œuvre mais l’histoire n’est finalement pas dans le fantasy, plutôt dans un réalisme beau et triste autour d’un secret de famille.

La famille en question est vraiment attachante ! Les auteurs prennent vraiment le temps de nous la présenter, de nous laisser découvrir ces trois sœurs avec leurs particularités ainsi que les liens qui les unissent, même si chaque conversation tourne rapidement à la dispute.

L’intrigue en elle-même est prenante et j’ai adoré suivre les filles dans leur enquête, avide comme elles d’en savoir plus sur la petite méduse et le passé de leur mère. L’histoire est bien menée, le rythme entraînant et les découvertes fascinantes, sans compter les belles émotions autour de la révélation finale.

Un très joli premier tome pour une bande dessinée familiale tout en couleur et adorable qu’on prend beaucoup de plaisir à lire ! Nul doute que je lirai les prochains tomes, d’autant que j’aimerais beaucoup en savoir plus sur Cassiopée et Lucille ! En effet, ce premier tome est écrit du point de vue de Sarah et il semblerait que ça change pour la suite, ce qui à mon avis apportera de nouvelles perspectives intéressantes à l’histoire !

Signature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.