La vie cachée d’Isis tome 1
Par titre

La vie cachée d’Isis tome 1

Merci aux éditions Hachette et à Netgalley de m’avoir permis de lire ce titre.

Hello ! Aujourd’hui je reviens vers vous avec la chronique du dernier roman de Laurène Reussard : le premier tome de sa nouvelle duologie La vie cachée d’Isis.

J’avais apprécié Mission Séduction de la même auteure malgré certains de ses aspects clichés, aspects qu’on retrouve aussi malheureusement dans La vie cachée d’Isis. Mais l’auteure aime aussi parler de sujets délicats et de réflexions sur l’adolescence et le fait bien, ce qui m’a poussée à lire ce nouveau roman.

Le résumé

Isis, c’est le genre de personnes que tout le monde aime.

Le genre de filles dont tous les garçons rêvent.

Mais, au début de l’été, elle est partie, ne laissant derrière elle que quelques lignes griffonnées sur un morceau de papier.

Cela fait maintenant deux mois.

Les cours viennent de reprendre au lycée et elle n’est toujours pas revenue…

Elio, Thaïs, Aaron et Gabrielle, ses amis, en viennent à croire que quelque chose cloche dans cette affaire.

Et si Isis n’était pas partie ?

Et si elle avait… disparu ?

~ Retour sur cette lecture ~

4 personnages, 4 points de vue

La vie d’Isis est raconté du point de vue de 4 personnages : Thaïs, la meilleure amie dd’Isis, Elio, son ex, Gabrielle, une autre de ses amies et Aaron, le petit ami de Gabrielle. C’est sans aucun doute l’un des points forts du roman et cette quadruple narration lui apporte beaucoup.

Contrairement à pas mal de romans racontés avec des points de vue multiples, les quatre personnages de La vie cachée d’Isis possèdent des mentalités très différentes et des personnalités suffisamment marquées pour que même sans les titres de chapitre, on sache immédiatement qui parle.

Ils sortent aussi du format du personnage-que-tout-le-monde-devrait-aimer, le genre créé pour plaire au lecteur. Si c’est intéressant, c’est aussi à double tranchant car pour ma part j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à Elio et Thaïs qui m’étaient au début particulièrement antipathiques.

Par contre j’ai immédiatement apprécié Gabrielle et Aaron, même si certaines erreurs/actions de Gabrielle m’ont fait réviser mon jugement par la suite. En tout cas on est face à des personnages plutôt réalistes et bien incarné qui ne vous laisseront pas indifférents, que vous les appréciez ou non.

Une enquête qui avance, des relations qui évoluent

Tout au long du roman, les relations à l’intérieur du quatuor formé par les personnages principaux évoluent. J’ai aimé le fait que l’auteure aborde la question de la relation libre avec Gabrielle et Aaron, même si le traitement qu’elle en fait n’est pas exactement celui que j’espérais.

On découvre aussi peu à peu leur backstories et c’est un gros apport à l’histoire, surtout en ce qui concerne Elio car on a pas mal de réponses autour de son comportement et de son côté brisé.

Les héros voient aussi leur vision d’Isis, qu’ils adulaient presque tous au début du roman, évoluer. Plus j’avançais dans le roman et moins je comprenais ce qu’ils appréciaient chez cette fille. Gabrielle, Elio et Thaïs la voyaient comme bienveillante et toujours prête à aider mais ce discours détonne carrément avec ceux des personnages secondaires (comme la grand-mère d’Elio) et d’Aaron, et avec les informations apportées par des flashback au cours du roman elle me semblait de plus en plus détestable.

Le mystère autour d’Isis

Nous en arrivons au point du roman qui m’a vraiment laissée mitigée. Donc Isis s’est enfuie/a disparu et ses amis cherchent à savoir pourquoi. Et plus l’enquête avançait, plus je ne pouvais pas m’empêcher de faire le parallèle avec le roman Mirror Mirror.

Comme je le disais précédemment, il y a aussi le fait dérangeant que les héros l’adulent alors même qu’elle leur en a tous fait voir de toutes les couleurs, comme on l’apprend au fur et à mesure du roman. Par contre la reconstitution des mois qui ont précédé sa fuite ainsi que les découvertes que l’on fait alors que l’enquête avance la rendent vraiment addictive, même si elle traîne un peu par moments.

La fin

Je ne sais pas pourquoi, j’étais persuadée en commençant ce livre qu’il s’agissait d’un one shot (malgré le titre qui annonce clairement le contraire mais bref 😅). Donc je n’avais pas vraiment vu venir la fin. Je ne parle pas du plot twist final (qui est vraiment top) mais du fait que le plot twist soit justement la fin du roman, et suite au prochain tome. C’est de la torture XD.

En tout cas cette super fin vient carrément rattraper le fait que l’intrigue patinait un peu sur les 100 dernières pages et j’ai du coup hâte de découvrir le second tome !

En conclusion

Un premier tome imparfait mais suffisamment bien construit et intriguant pour nous pousser à vouloir connaître la suite de l’histoire. J’ai vraiment hâte de voir ce que le second tome va nous réserver !

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez l’enregistrer sur Pinterest :

La vie cachée d’Isis tome 1
Signature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.