Démarrer un Bullet Journal… et ne pas l’abandonner !
Bullet Journal

Démarrer un Bullet Journal… et ne pas l’abandonner !

Hello ! Pour ne rien vous cacher, j’ai un peu honte de ce titre racoleur… Mais il résume très bien ce dont on va parler avec cet article ! Aujourd’hui, je vais donc vous donner mes clés pour ne pas abandonner son Bullet Journal au bout de deux semaines, une fois l’excitation de la nouveauté passée.

Pour ce qui est de le démarrer, j’y ai consacré une série d’articles « débuter un Bullet Journal » qui vous accompagnera pas à pas dans le choix de l’utilisation que vous voulez en avoir, la recherche du bon matériel pour vous lancer et les étapes de base pour débuter.

Nous sommes donc dans la situation suivante : vous avez commencé un Bullet Journal, il y a plus ou moins longtemps, et vous craignez d’abandonner, voire vous êtes déjà en train de lâcher prise.

Identifier le « pourquoi »

Déjà, pour ne pas abandonner, encore faut-il connaitre la cause de votre démotivation. Pour une bonne partie des gens dans le cas du Bullet Journal, il s’agit de l’investissement régulier qu’il demande puisqu’il faut créer toutes vos pages vous-même, mais ça peut aussi être le rendu qui ne vous convient jamais, l’organisation qui finalement ne fonctionne pas au quotidien ou encore le manque de temps. Vous vous retrouvez dans une (ou plusieurs) de ces suppositions ? Très bien ! Maintenant que vous avez identifié le problème, vous allez pouvoir y remédier !

5 clés pour ne pas laisser tomber son Bullet Journal

1 – An-ti-ci-per

Le Bullet Journal est censé être un outil d’organisation qui vous aide justement à anticiper les choses, à planifier votre quotidien sans stress. Alors si vous vous sentez débordé(e) par le fait même de l’utiliser, c’est qu’il y a clairement un problème.

Créer ses pages à la toute dernière minute ou ne pas avoir le temps de faire quelque chose de joli par manque de temps, à la longue ça démotive forcément. L’anticipation est donc la clé ! Pour ma part, je prépare mes spreads (mes pages d’agenda quoi) au moins trois mois à l’avance. Mais sans être aussi drastique, vous fixer d’avoir un minimum de tant de semaines d’avance devrait résoudre le problème.

Le mieux étant, selon mon expérience, de bien s’avancer à chaque nouveau carnet (ce moment où le matériel est neuf et ou on a une tonne d’idées qui se seront fait la malle dans deux mois, tout comme votre motivation).

Enfin, si vous avez l’impression de ne pas avoir le temps de le préparer alors deux solutions. La première, c’est de vous bloquer des petits créneaux dans votre agenda, de l’ordre de la demi-heure, pour avancer vos pages. Et la seconde, c’est d’explorer les alternatives au Bujo moins traditionnelles qui sont peut-être mieux adaptées à votre emploi du temps chargé !

Découvrez une alternative dans cet article !

2 – Continuer à nourrir son inspiration et se motiver

Quand je ne suis pas motivée/que je n’ai pas d’idées pour mon bujo/que j’ai carrément la flemme d’avancer alors qu’il est temps que je crée de nouveau spreads, j’ai un remède miracle. Ou plutôt deux. Ils s’appellent Pinterest et Instagram !

Ce conseil est à prendre avec des pincettes, dans le sens où si vous êtes dans un état d’esprit du type « de toute façon mes pages sont moches », il vaut mieux éviter un tour sur les réseaux sociaux. Mais si ce n’est pas votre cas, une petite immersion auprès des beaux bujos d’Insta et Pinterest donne en général plein d’idées… et donc l’envie de s’y remettre !

3 – Se lancer des défis

Ce point ne s’adresse pas à ceux qui pensent abandonner au bout de quelques semaines mais à ceux qui après une longue utilisation de Bullet Journal ont l’impression de tourner en rond (ce qui peut cela dit être votre cas au bout de deux semaines !).

Des fois, un peu de challenge peut aider à se remotiver. Une petite astuce peut être un challenge par rapport au matériel que vous avez chez vous ! Par exemple, avant d’écrire mon article sur l’aquarelle dans le Bullet Journal je me suis fixée de faire un mois entier de mon bujo uniquement avec de l’aquarelle et deux stylos. Un boost au niveau de la motivation et de l’inspiration qui fait du bien !

4 – Évoluer

On trouve plein de conseils sur la blogosphère pour savoir comment améliorer ses pages, comment optimiser son bujo, comment ceci, comment cela (je plaide coupable). Mais ce qui fonctionne pour les autres n’est pas nécessairement ce qui fonctionne pour vous !

Donc n’hésitez pas à tester des choses, et ne vous dites pas que parce que telle blogueuse ne jure que par cette organisation vous devez faire pareil. Adaptez-vous à vous-même !

Après 2 ans de Bullet Journaling, j’ai trouvé une organisation qui me convient mais je suis aussi consciente que je la remettrai peut-être en question dans quelques mois, parce que j’aurais changé et donc mon bujo aussi !

5 – Ne surtout pas vous mettre la pression

Il faut que je… Je dois absolument… Non ! Ca c’est des phrases qui ne devraient jamais être associée au Bullet Journal. Là on est davantage sur une question d’état d’esprit mais si il y a une règle qu’il faut que vous reteniez c’est bien celle-là : ne vous mettez pas la pression.

Non, vos pages ne seront pas parfaites. Oui, de temps en temps vous prendrez du retard. Non, vous ne dessinez pas aussi bien que X qui poste des magnifiques photos de son bujo sur Instagram. Mais c’est normal ! Vos pages sont surtout faites pour être utiles, une rature ne vous empêchera pas de planifier votre semaine. Ce mois-ci vous n’avez pas eu le temps de créer de nouvelles pages ? Pas de soucis, vous vous reprendrez plus tard ! Et X, est-ce que vous savez combien de dessins elle a fait avant de poster sa page parfaite ? Alors pas de pression, c’est la règle d’or !

Conclusion

Ces 5 clés devraient vous aider à prendre l’habitude de votre Bullet Journal et une fois celle-ci bien ancrée, vous verrez que vous continuerez sans souci ! Si par contre rien n’y fait, peut-être que le Bullet Journal n’est tout simplement pas fait pour vous ?

Dans ce cas, je vous invite à lire cet article pour y réfléchir et peut-être trouver une alternative qui vous conviendrait mieux !

Et vous, quelles sont vos astuces pour ne pas abandonner ?

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez l’enregistrer sur Pinterest :

Démarrer un Bullet Journal… et ne pas l’abandonner !
Signature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.