Anna : le dernier film de Luc Besson
Films

Anna : le dernier film de Luc Besson

Hello ! En ce moment je vais pas mal au cinéma donc je reviens pour la deuxième semaine d’affiliée avec la chronique d’un long-métrage récent. En effet nous allons aujourd’hui parler du dernier film très critiqué de Luc Besson : Anna.

Anna n’est certainement pas le meilleur film du réalisateur, mais ce n’est pas non plus le plus mauvais. En somme c’est un très bon film qui se regarde bien et qui s’apprécie sans pourtant être le chef d’œuvre de l’année. Retour dans cet article sur les différents éléments (plus ou moins réussis) de ce long métrage…

La bande annonce pour commencer (pour la version française c’est par ici).

Une annonce intrigante qui résume parfaitement le film

Déjà, la première fois que je l’ai vue j’ai trouvé cette bande annonce réellement intrigante. Cette histoire de poupées russes suggère clairement un thème autour des espions du KGB et un film d’action avec un personnage principal fort. Les différents protagonistes sont présents mais la bande annonce n’épilogue pas sur chacun d’entre eux pour autant.

Et surtout elle résume parfaitement le film sans rien spoiler. Après l’avoir vu, je peux vous dire que différentes références à des moments clés d’Anna y sont glissés.

Un personnage principal fort

Anna est bien évidemment au centre du film. Toute l’histoire est axée autour d’elle, de son travail en tant qu’espionne et de son désir de liberté. L’actrice porte avec brio ce rôle complexe jalonné de changement d’apparence et de chorégraphies de combat complexes et bien exécutées.

Autre point positif du film : même si il tourne autour d’Anna les autres protagonistes sont bien travaillés. L’histoire ne se repose donc pas uniquement sur elle puisqu’ils sont tous clairement esquissés et assez originaux. Mon coup de cœur va sans hésiter au personnage d’Olga, à l’aspect excentrique et au côté froidement calculateur qui joue toujours un rôle plus complexe dans l’histoire que ce qu’on peut penser. Mention spéciale aussi pour ses capacités de déduction qui ne sont pas sans nous rappeler celles d’un certain Sherlock Holmes.

Anna (Luc Besson)

Le format particulier de l’histoire

Encore une fois on retrouve cette idée des poupées russes. L’histoire boucle sur elle-même à force d’aller et retours chronologiques et le spectateur revit plusieurs fois certains événements avec des clés supplémentaires en main. Les informations sont révélées au compte-goutte et ce n’est qu’à la toute fin du film qu’on comprend l’importance des premières scènes. Cette mise en scène apporte à la fois du suspense, de nombreuses surprises et de l’originalité mais exige de la concentration pour suivre l’intrigue.

Tout est bien dosé pour que le spectateur ne s’ennuie pas ni ne s’énerve de retours en arrière trop fréquents, donc cette narration particulière est définitivement un point très positif du film.

Des chorégraphies fabuleuses

Anna est un film particulièrement violent (si vous ne supportez pas les têtes coupées et meurtres à coup de fourchette passez votre chemin). Et il offre du coup certaines scènes de combat particulièrement réussie, notamment celle du restaurant qui malgré le nombre de combattants est nette, bien filmée et lisible. On aurait peut-être pu en attendre davantage dans un film d’action et d’espions comme celui-ci mais au moins les scènes présentes sont très bien faites.

Le cadre et l’intrigue

Malgré les nombreux retournements de situation, il faut reconnaître que le scénario d’Anna est finalement assez simple et plutôt prévisible. L’idée a déjà été abordée par de nombreux films (comme Red Sparrow) et le sera encore (parce que c’est bien comme ça que j’imagine l’origin story de Black Widow). Donc disons que Luc Besson surfe sur la vague avec ce film pas plus mauvais qu’un autre.

En conclusion

Si Anna n’est pas LE film de Besson ni LE film de l’année, il se laisse regarder et s’apprécie pour ses petits partie pris comme la maîtrise de la timeline ou encore le choix d’un personnage principal qui est l’histoire à lui tout seul. A voir mais sans plus.

Et vous, avez-vous vu ce film ? Qu’en avez-vous pensé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.