6 princesses Disney qui n’ont pas besoin d’un prince pour les sauver !
Films d'animation

6 princesses Disney qui n’ont pas besoin d’un prince pour les sauver !

On entend souvent dire que La reine des neiges est le premier Disney à dire aux filles qu’elles n’ont pas besoin d’un prince pour les sauver. Faux, faux et archi-faux ! Dans cet article, je vous donne la liste des princesses Disney qui ont prouvé qu’elles n’avaient besoin de personne et pouvaient accomplir de grandes choses seules.

Je pense sincèrement qu’au-delà de la provoc’ du titre, ces dessins animés sont plus importants et ont une meilleure influence sur les petites filles que Cendrillon, Blanche Neige et cie. Il n’y a aucun mal à rêver au prince charmant mais il est essentiel qu’elles sachent qu’elles peuvent réaliser quelque chose par elle-même et je suis persuadée que ces films véhiculent sur ce plan un message positif. Je vous présente donc 6 princesses Disney badass :

1 – La Belle et la Bête (1992)

6 princesses Disney qui n’ont pas besoin d’un prince pour les sauver  : Belle

Un peu plus de 20 ans avant la Reine des neiges, on parlait déjà de féminisme et d’indépendance chez Disney. Belle est très critiquée par les habitants de son village parce qu’elle ose préférer lire et se cultiver au lieu d’incarner la parfaite ménagère. Une très belle histoire parfaitement remise au goût du jour par l’adaptation en film de Disney qui est par ailleurs très réussie.

Belle n’est pas sauvée par la bête, en fait c’est bien elle qui aide Adam puisque 1) elle sauve ses petites fesses poilues quand Gaston décide de tout faire cramer et d’organiser une chasse et 2) elle le délivre de sa malédiction.

Les morales qu’on retient : ne pas se fier aux apparences, toujours faire preuve de bonté et les livres c’est la vie

2 – Pocahontas (1995)

Artiste : @jirkavinse

Que ce soit dans son premier opus (Une légende indienne) ou dans le deuxième (Un monde nouveau), Pocahontas est l’un des personnages les plus forts de Disney. Très librement inspiré d’une femme du même nom, la princesse se bat pour la paix entre les colons qui envahissent l’Amérique et son peuple indien.

Encore une fois, on oublie souvent que c’est Pocahontas qui sauve John Smith et non l’inverse. Là où on ne retient qu’une magicienne qui parle aux animaux (cf l’excellente caricature du trailer des Monde de Ralph 2), il y a tout de même un vrai personnage.

Les morales qu’on retient : le message de paix et de respect de la nature, le courage d’aller découvrir une autre culture

3 – Mulan (1998)

Déjà si elle est recensée comme une princesse Disney, Mulan n’en est techniquement pas une. Ensuite, on ne peut pas faire moins princesse qu’elle. La scène chez la marieuse le prouve avec humour et au final, on se retrouve avec une héroïne combative et déterminée à faire de son mieux pour sauver son père. Si les deux dessins animés précédents montrent deux princesses indépendantes, Mulan est la première à « se transformer en garçon » et donc à enfin brouiller la limite des genres !

On notera que non contente de sauver les fesses de son amoureux comme ses deux collègues du dessus, elle sauve au passage l’empereur et la Chine. Badass au possible.

Les morales qu’on retient : il n’y a pas d’activités réservées aux garçons, il faut être prêt à tout pour ceux qu’on aime et avoir un sidekick comme Mushu, c’est le top !

4 – Rebelle (2012)

Artiste : Daekazu

Disney peu plébiscité, sans doute à cause de son côté assez noir, Rebelle n’en reste pas moins une belle réussite des studios. La scène où elle plante une flèche au centre de chaque cible pour gagner sa propre main est d’anthologie. Là où Blanche Neige aurait été ravie d’avoir trois princes servis sur un plateau, Merida les envoie se faire voir et tient à son indépendance.

Etant donné que la princesse finit seule à la fin de son dessin animé, je ne pense pas qu’il soit nécessaire de noter que personne ne l’a sauvée à par elle-même.

Les morales qu’on retient : la famille passe avant tout, tu peux (presque) toujours rattraper tes erreurs

5 – La Reine des Neiges (2013)

Sans doute le plus gros succès de Disney, le film clamant « libérée, délivrée » a fait le bonheur du grand (et jeune) public. Et en effet, avec un prince qui est le méchant de l’histoire et deux sœurs dont les disputes prennent des proportions inédites, il ne suit pas vraiment le schéma classique. Et on ne lui en veut pas !

Du coup c’est finalement Elsa qui sauve Anna et elles n’ont pas eu besoin d’aide masculine, à l’exception d’un coup de pouce d’un vendeur de glace.

Les morales qu’on retient : ta sœur sera toujours là pour toi, non ce n’est pas normal de se marier avec quelqu’un qu’on vient juste de rencontrer, la colère n’apporte rien de positif

Princesse Disney basass : la reine des neiges

6 – Vaiana (2016)

Princesses Disney badass : Vaiana

Artiste : Rossdraws

Dernière princesse Disney en date, Vaiana est la fille du chef d’une tribu isolée qui refuse de quitter son île par peur de l’inconnu. Seulement, notre héroïne a été désignée par l’océan pour sauver une déesse très ancienne, à l’aide d’un demi-dieu assez particulier.

C’est encore la princesse qui sauve le monde, la déesse, et accessoirement le demi-dieu Maui en se débarrassant d’un crabe géant.

Les morales qu’on retient : il ne faut pas hésiter à partir à l’aventure, il faut faire ce qui nous semble être juste

D’autres princesses à ajouter à cette liste ?

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez aussi : 5 dessins animés dans l’esprit de Noël

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.