Sœurs de cœur : un conte poétique
Par titre

Sœurs de cœur : un conte poétique

Merci à Hachette Romans pour l’envoi de ce livre.

Vous êtes la recherche d’un conte hivernal tout doux, quelque part entre Narnia et Alice au pays des Merveilles ? Je vous présente le livre qu’il vous faut !

Résumé :

« Un étrange hiver s’est abattu sur la ville. Peu à peu, le froid glace le cœur des hommes. Et seule Alice semble s’en rendre compte.

Mais une simple libellule va tout changer. Intriguée par ses ailes couleur de l’arc-en-ciel, Alice la suit, tombe… et n’arrête plus de tomber.

Elle se réveille dans un endroit merveilleux : le pays des sœurs. C’est là qu’elle rencontre Océane, sa future meilleure amie. Ensemble, elles découvrent des créatures enchantées. Ensemble, elles partent à la recherche d’histoires oubliées. Et ensemble, elles devront affronter la reine Lili, qui veut ensevelir le monde sous un hiver éternel… »

Une ode à l’amitié

Le titre lui-même l’indique : Sœurs de cœur, c’est la rencontre entre Océane et Alice et un véritable coup de foudre amical. L’amitié est au centre de cette jolie histoire. La deuxième partie du conte est d’ailleurs très triste, mais on a heureusement le droit à un happy-ending.

 Un retour en enfance

J’aime beaucoup la façon dont l’auteur décrit les choses à travers le regard d’Alice. On reconnait notre propre façon de penser à cet âge, à travers de petites remarques ou actions si caractéristiques de cette période.

Le ton employé par l’auteur fait qu’on se retrouve soudain comme un enfant assis sur les genoux de nos parents qui nous lisent une histoire. Sœurs de cœur se prête d’ailleurs très bien à la lecture et je pense qu’il pourrait plaire aux enfants de mon entourage.

Il y a dans cette histoire une sorte de logique enfantine. Des gestes pour lesquels un adulte hésiterait mais aussi des hésitations propres aux enfants. On apprécie tout cet univers loufoque et incohérent, avec son parc d’attraction peuplé de peluche ou encore des couvertures tissées de fils de rêve. Ça se lit tout seul et on refuse de s’attarder sur cette logique étrange car on veut continuer à visiter ce monde et rêver avec Alice et Océane.

Un mélange des contes qu’on avait adoré

On retrouve des influences nombreuses et bienvenues dans ce conte. La plus évidente est bien évidemment Alice au pays des Merveilles. Il y a la chute dans un autre monde, les animaux, les fleurs qui parlent, ainsi que cette étrange reine qui règnent sur un autre monde, et bien évidement le prénom de l’héroïne.

L’histoire semble aussi faire écho aux chroniques de Narnia, surtout Le lion, la sorcière blanche et l’armoire magique. La reine Lili est liée à la neige et Alice m’a beaucoup rappelé Lucy Pevensie. Par contre, l’écriture est beaucoup plus enfantine que celle de CS Lewis.

Une écriture toute douce

Sœurs de cœur est racontée du point de vue d’Alice mais à la troisième personne. Tout dans ce livre est poétique, de la façon de penser de l’héroïne (avec ses amies imaginaires si originales) au monde dans lequel nous amène l’auteure en passant par les noms des créatures (Loubellule, Pouette…). Lire cette histoire, c’est un peu comme manger une barbe à papa, c’est doux, sucré et léger.

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez l’enregistrer sur Pinterest :

Sœurs de cœur

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *