La crêperie des petits miracles
Mini-chroniques

La crêperie des petits miracles

Merci à Netgalley et aux éditions &H de m’avoir permis de lire ce titre.

Hello ! Aujourd’hui on se retrouve pour une touche de légèreté avec le nouveau roman d’Emily Blaine : La crêperie des petits miracles.

J’avais déjà entendu parler (en bien !) des romances d’Emily Blaine avec la Librairie des rêves suspendus. Donc quand j’ai eu l’occasion de découvrir un de ses romans, je n’ai pas hésité. Je suis ravie car c’est pile la lecture qu’il me fallait : légère, rafraichissante et qui donne le sourire !

Le résumé

Adèle a tout quitté : Paris, le grand restaurant dans lequel elle travaillait, la pression constante des cuisines, la misogynie du chef qui la bridait chaque jour un peu plus. Pour échapper au burn out, elle s’est réfugiée chez une amie de sa grand-mère, à Saint-Malo. Dans la crêperie de Joséphine, elle reprend petit à petit ses marques, restant loin des cuisines mais s’occupant du service et des clients. Dans ce cocon gourmand et chaleureux, elle devient celle à qui l’on demande des conseils d’écriture pour un discours municipal, un dossier de candidature ou une lettre de réclamation. Alors, quand la crêperie est menacée de fermeture, Adèle est prête à tout pour empêcher que ce bastion d’humanité et de bienveillance ne disparaisse. À tout, y compris à convaincre Arnaud Langlois, puissant homme d’affaires fraîchement divorcé, de devenir son associé.

~ Retour sur cette lecture ~

Une héroïne lumineuse

Je vous défie de ne pas vous attacher à Adèle, le personnage principal de La crêperie des petits miracles. Elle est drôle mignonne, attentionnée et prend toujours soin de ses proches. J’ai apprécié son caractère déterminé et ses idées parfois folles qui construisent la trame du roman !

De façon générale, même si les personnages du roman ont tendance à tirer vers le cliché de la romance (en même temps c’est normal : c’est une romance), Emily Blaine leur donne vie et en fait une joyeuse troupe dont on prend plaisir à suivre les aventures.

Un livre qui donne faim

Une bonne façon de savoir si l’auteur d’un roman maîtrise ou non la description, c’est de voir si sur une scène impliquant de la nourriture il arrive à donner faim au lecteur… Alors autant vous prévenir : il se peut que vous ressortiez de cette lecture avec une furieuse envie de manger des crêpes. Voilà, vous êtes prévenus…

Plus sérieusement, le décor (Saint-Malo, la mer, la crêperie) de ce roman est parfaitement planté et on s’y croirait, il est vraiment facile de se plonger dedans. Entre la pluie qui ne mouille pas et les balades sur la plage, Emily Blaine offre un bon bol d’air frais en Bretagne et ça fait plaisir !

Un roman feel-good

Entre la bonne odeur de crêpes que je pouvais presque sentir depuis mon fauteuil où je lisais et ces personnages hauts en couleurs et plein d’humour, La crêperie des petits miracles est une belle dose de vitamine et de sourires que je ne peux que recommander en cette période. Des péripéties, des bonnes nouvelles, quelques ratés (suspens oblige) mais surtout de la bonne humeur concentrée à dévorer sans hésiter !

« Je ne sais faire que ça, Arnaud. Cuisiner. J’aime ça. J’aime voir les gens sourire quand ils dégustent leurs assiettes, j’aime voir leurs yeux pétiller de joie, j’aime me dire que je fais partie d’histoires d’amour, de demandes en mariage, de repas de famille, d’annonces de grossesse. Est-ce que vous réalisez ce que je vous propose ? Je vous propose de faire partie de ces moments-là, d’être au cœur de milliers d’histoires en général, et dans la mienne, en particulier. »

Le schéma classique

Ce n’est pas vraiment un reproche dans le sens où j’ai sincèrement apprécié ma lecture, mais La crêperie des petits miracles suit tout à fait le schéma classique de la romance. Personnages interchangeables, décore interchangeable et toujours la même histoire entre deux personnes qui à première vue n’ont rien en commun mais que finalement tout rapproche.

Donc si c’est ce que vous souhaitez (une romance mignonne qui vide l’esprit et fait sourire) alors foncez, mais si vous cherchez quelque chose qui change… Je vous redirigerai plutôt par icipar-là !

En conclusion

La crêperie des petits miracles est une jolie petite romance que je recommande sans hésiter aux amateurs du genre ainsi qu’à tous ceux qui voudraient se vider l’esprit. Un livre qui fait sourire et se sentir bien avec bonne humeur et envie de cuisine garanties à la clé !

Signature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.