Good Doctor : 5 raisons de découvrir la nouvelle série médicale de TF1
Séries

Good Doctor : 5 raisons de découvrir la nouvelle série médicale de TF1

Si vous cherchez du Grey’s Anatomy vous pouvez faire demi-tour. Dans Good Doctor, on se fiche (presque) de savoir qui couche avec qui. Les fans de House ne retrouveront pas non plus l’humour noir qu’ils avaient tant apprécié.

Et pourtant il y a d’autres raisons de se pencher sur cette série, et je vais déjà vous en citer 5.

1 – Un réalisme confondant

Ames sensibles s’abstenir. Ici les opérations ne sont pas des images floues ou pudiquement cachées derrière un drap mais donnent bien lieu à des prises de vues proches des malades.

Si les premiers épisodes restent assez gentils, ils deviennent de plus en plus hard au fil du temps (notamment au 6ème où l’on peut voir une femme gravement brulée et un homme dont la jambe risque d’être amputée).

Good Doctor est donc intéressant vis-à-vis de la culture médicale à condition d’avoir l’estomac bien accroché.

2 – Le rapport à l’autisme

Shaun, le personnage principal de la série, est autiste. Alors certes, l’autisme ne se caractérise pas nécessairement de la même façon chez toutes les personnes atteintes et on peut difficilement faire des généralités. Mais on observe tout de même les difficultés de ce personnage, les petites manies qu’il a pour se rassurer. On voit ce qui le trouble, ce qui le met mal à l’aise.

En bref, la série nous amène à appréhender le monde à travers ses yeux et nous aide à mieux le comprendre. Une expérience enrichissante.

3 – Comprendre le poids de la convention sociale

A cause de son syndrome, Shaun a du mal avec certains codes sociaux comme le sarcasme ou même à établir des relations que les gens jugent normales.

Son comportement nous fait aussi réaliser le poids de cette convention sociale : si elle est parfois utile, elle pèse d’autres fois et on est surpris des libertés dont dispose parfois Shawn qui s’en est affranchi.

4 – Une histoire triste à base de falshbacks

The Good Doctor alterne les images du présent avec des flashbacks appartenant au passé de Shaun qu’il relie directement aux évènements qu’il vit. On voit donc très clairement les liens qu’il effectue et on découvre aussi petit à petit le personnage : son enfance, ce qui l’a poussé à devenir médecin.

Ces retours dans le temps apportent aussi un peu de sensibilité à la série qui sans ça reste assez neutre et sans beaucoup d’émotions.

5 – Une série dont le succès est déjà fantastique

Créée par David Shore (aussi à l’origine de Dr House), portée par Freddie Highmore (Charlie dans Charlie et la Chocolaterie), cette émission à tout pour être un succès. Elle l’est d’ailleurs déjà aux États-Unis et dans les pays européens l’ayant diffusée et est reconduite pour une deuxième saison.

 

Une de ces raisons vous a convaincu ? Alors foncez voir le show !

Good Doctor : 5 raisons de découvrir la nouvelle série médicale de TF1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *