Ce sera moi, un roman qui combat les préjugés
Par titre

Ce sera moi, un roman qui combat les préjugés

Merci à Hachette romans et à Netgalley de m’avoir permis de lire ce livre.

Hello ! Aujourd’hui je vous présente ma chronique d’un chouette roman feel-good qui combat de nombreux préjugés : Ce sera moi de Lyla Lee.

Avec son personnage principal atypique, Ce sera moi est une ode à l’acceptation de soi, mélangée à une bonne dose de culture K-pop et à une romance trop mignonne. Une lecture qui fait du bien et que je recommande sans hésiter, aux ados comme aux plus âgés qui auraient aussi à apprendre de l’histoire de Skye.

Le résumé

Skye Shin a tout entendu. Les filles grosses ne devraient pas danser. Elles ne devraient pas porter des couleurs vives. Elles ne devraient pas attirer l’attention sur elles. Mais Skye rêve de rejoindre le monde pailleté de la K-Pop, et pour cela elle est prête à briser toutes les règles que la société, les médias et même sa propre mère ont établies pour les filles comme elle.

Skye se présente à un concours télévisé, avec à la clé un poste d’apprentie star de la K-Pop. Elle est prête à tout pour gagner, prête à affronter la fatigue des répétitions, les difficultés de la compétition, les drames de la télé-réalité. Mais rien ne l’avait préparée à la grossophobie des membres du jury, aux haters sur les réseaux sociaux… et encore moins à un rapprochement avec un de ses concurrents, Henry Cho. Pour autant, Skye n’oublie pas son objectif : devenir la première star grande taille de la K-Pop au monde. Ce qui signifie remporter la compétition… sans se perdre elle-même.

~ Retour sur cette lecture ~

La culture K-pop

Pour commencer je tiens à préciser que sur ce sujet, je suis une non-initiée ! Je n’écoute pas vraiment de K-pop et ces connaissances sur le sujet se bornent aux noms des grands groupes connus.

Je n’ai cependant eu aucun mal à suivre car à travers Skye, l’auteure prend le temps de donner les grands noms de la musique ainsi que d’évoquer le fonctionnement de cette industrie. Par contre, je trouve que ce roman se serait magnifiquement accordé à une playlist et qu’il aurait pu être génial d’en proposer une aux lecteurs pour parfaire leur découverte de la K-pop !

Je pense aussi important de préciser que Ce sera moi est un roman ownvoice écrit par une auteure Coréenne et Américaine comme son personnage principal, il contient aussi d’ailleurs de la diversité (au niveau des physiques des personnages mais aussi de leurs orientations sexuelles). La culture Coréenne hors K-pop est aussi évidemment abordée. Bref, c’est vraiment un roman intéressant à lire sur ce point !

Un combat contre la grossophobie

LE sujet principal de ce beau roman reste la haine à laquelle Skye doit régulièrement faire face à cause de son surpoids. C’est ce qui fait à la fois la dureté et la profondeur de l’histoire, qui apporte quelque chose de plus à ce qui sans cela aurait été une nouvelle romance clichée.

La relation de Skye avec sa mère est vraiment horrible et déroutante. J’ai admiré Skye tout le roman pour être parvenue à s’accepter alors que la personne censée l’aider et la protéger la maltraitait moralement au quotidien. C’est un point du roman qui est affreux mais aussi d’un certain réalisme, car il n’est pas si rare que les proches d’une personne en surpoids aient ce genre de comportement. Par contre j’ai d’autant plus été choquée par le fait que le père de Skye, pourtant carrément conscient du problème, choisisse de ne pas s’en mêler. Il s’agit d’un aspect que je trouve vraiment malsain dans le récit.

Ensuite, il y a l’horrible grossophobie de Bora, l’une des juges du concours My shinning star. Le genre incurable et persuadée qu’un surpoids est forcément dû à un excès de McDo. Là encore j’ai trouvé chacune des réponses de Skye à ses provocations incroyablement matures et très réfléchies, même si son interlocutrice ne prenait pas la peine de l’écouter.

Enfin il y a la question des haters sur internet. Voire Skye souffrir de toute cette méchanceté anonyme et gratuite est un vrai crève-cœur, mais aussi une magnifique leçon d’acceptation et de persévérance alors qu’elle arrive à passer outre.

Pour conclure ce paragraphe, voilà quelques ressources autour du body-positivisme que j’avais envie de vous partager car je trouve qu’elles s’accordent à merveille avec le message de cette lecture :

La romance

Bon, on s’en doute, il y en a une. On la voit venir de trèèèès loin avec ses gros sabots. Mais… D’un autre côté, cette romance envoie elle aussi un joli message d’acceptation et sans mentir, on shippe les personnages dès le début. Donc je ne vais pas vous vendre une romance qui n’est pas cliché (elle l’est !) mais plutôt une relation adorable entre deux personnes qui ont d’avantage de points communs que ce qu’on pourrait croire au premier abord.

Et puis, il faut noter que la romance reste assez légère dans ce roman puisque les sujets principaux sont bien évidemment le concours et la pression que Skye subit autour de son corps.

En conclusion

Ce sera moi est un roman plein de positivité qui fait du bien ! Du feel-good, des beaux messages autour de l’acceptation et de la confiance en soi pour un livre ownvoice à lire dès que possible !

Vous avez lu ce livre ? Qu’en avez-vous pensé ?

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez l’enregistrer sur Pinterest :

Ce sera moi, un roman qui combat les préjugés
Signature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.